Menu

Breve

Une fille portant le voile gagne son combat contre une école catholique à Kénitra

Publié
Photo d'illustration. / DR
Temps de lecture: 1'

Le tribunal de première instance de Kénitra a rendu, mercredi dans un jugement quant à l’affaire de l’élève suspendue par une école catholique de la ville à cause de son voile.

Suite à une procédure en référé, le juge a ainsi condamné cette suspension, sommant l’établissement de permettre à Soundous de poursuivre ses études, sous peine d'une amende de 2 000 dirhams pour chaque jour de retard d'exécution.

Pour le juge, «empêcher une fille de terminer ses études en raison du port du foulard est incompatible avec la Constitution et la législation en vigueur dans le pays», rapportent des sources médiatiques.

Il y a deux semaines, le Centre scolaire Don Bosco à Kenitra, qui appartient au réseau de l'Enseignement catholique au Maroc (ECAM) du diocèse de Rabat, a interdit à l’élève d’accéder à l’école, lui rappelant que le règlement intérieur «interdit complètement le port de voile à l'intérieur de l'école». Les parents de Soundous ont alors saisi la justice.

Devant la cour, la défense de l’institution a rappelé ce règlement intérieur, obligeant les élèves à porter un uniforme et à ne pas porter de voile, que le père de Soundous aurait signé à plusieurs reprises lors des précédentes années scolaires, à l'exception de cette année. La défense a ajouté que l’école a été créée depuis 1937 et qu'elle n'est pas considérée comme un établissement d'enseignement privé.

L’avocat des parents de l’élève ont mis en avant la primature de la Constitution marocaine sur le règlement intérieur de l’école, en considérant comme «arbitraire» la clause qui interdit à l’élève de porter le foulard.

Article modifié le 2020/11/26 à 12h51

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/