Menu

Article

Fin de la trêve entre Benkirane et l'entourage royal ?

Rien ne va plus entre Benkirane et l’entourage royal ? De nouvelles déclarations du chef du gouvernement laissent entendre qu’il y a anguille sous roche. La trêve des confiseurs est sur le point de se terminer.

Publié
Abdelillah Benkirane et Fouad Ali El Himma (DR)
Temps de lecture: 2'

Indéniablement, Abdelilah Benkirane marche sur les traces de Abderrahman El Youssoufi. La controverse suscitée par le cahier de charge de 2M prend une nouvelle tournure. Dimanche, à Rabat lors d’une journée d’étude consacrée à l’examen d’amendements à apporter à la loi organique du PJD, le chef du  gouvernement monte au créneau pour dénoncer l’existence au sein de l’Etat de «bastions de contrôles (…) sous la domination de personnes dépourvues de titre politique» et qui «s’opposent au moindre élan réformateur du gouvernement». Ces mêmes bastions, poursuit le patron du PJD, «ont fait, par le passé, l’objet de plaintes de la part de précédents gouvernements», une allusion plus que transparente aux déboires du cabinet dit de l’alternance (1998-2002) avec «les poches de résistances», longtemps dénoncés par la presse et les cadors de l’USFP.  

La riposte de Benkirane

«Sans aucun doute, c’est la riposte de Abdelilah Benkirane aux sorties médiatiques des dirigeants de 2M, opposés au nouveau cahier de charge élaboré par le ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi, et approuvé, de surcroît, par la HACA (Haute autorité de la communication audiovisuelle)», nous confie Abdelali Hamieddine, membre du secrétariat général du PJD.

Benkirane a souligné, comme nous le rapporte Hamieddine, présent à cette réunion, que «l’Histoire nous apprend que les rois n’étaient pas, toujours, entourés par de bonnes personnes», «le printemps arabe n’est pas encore terminé. On vient juste de passer sa première phase» et d’appeler enfin ses troupes à «se préparer à affronter d’autres batailles». Autant de signes annonciateurs d’empoignades entre le PJD et certaines forces politiques qui se proclament  hostiles au programme des islamistes. Le cahier de charge de 2M n’est que la face visible de l’iceberg. Le ton de Benkirane en est, d’ailleurs, le parfait exemple.

Est-ce la fin de la trêve avec El Himma ?

Ces déclarations de Benkirane augure-t-elles d’une escalade avec l’entourage royale et spécialement Fouad Ali El Himma ? Abdelali Hamieddine, membre du secrétariat général du PJD, évite de se prononcer là-dessus, se contentant de rappeler, très brièvement, que «le chef de gouvernement n’a pas cité de nom».

Le ton réservé du PJDiste tranche complètement avec les propos directs de Mustapha Merizek du PAM. «Si Benkirane a quelques problèmes avec les conseillers du roi, il n’a qu’à le lui transmettre directement ses remarques ou ses plaintes. Il prétend toujours qu’il a un accès direct au roi, qu’il le prouve», renchérit ce membre du conseil national du PAM. Et d’ajouter que «dans l’absolu, les ennemis des rois ce sont les islamistes qui usent de la religion à des fins politiques». Pour lui, cette nouvelle sortie médiatique de Benkirane transcende le problème des cahiers des charges de 2M puisqu’il s’agit «d’une bataille entre les modernistes et les conservateurs. Ces derniers menacent nos acquis nos libertés individuelles et d’expression». 

Au lendemain de la désignation, le 29 novembre, de Benkirane pour former un nouveau cabinet, le secrétaire général du PJD était contraint de modifier complètement sa ligne de conduite avec Fouad Ali El Himma, désormais conseiller du roi, donnant naissance à une cohabitation à la marocaine. Le fondateur du PAM longtemps l’ennemi juré des islamistes a même participé à la formation du gouvernement, jouant son rôle d’intermédiaire entre le Palais et le chef de l’exécutif. Depuis, une trêve est instaurée entre les deux protagonistes. Le cahier de charge de 2M l’a-t-il ébranlé à ce point ?

Conseiller du Roi ou élus du peuple
Auteur : anouarparis
Date : le 29 avril 2012 à 13h34
Que viennent foutre les conseillers du Roi dans la gestion du pays ?

Il n'ont aucune délégation de pouvoir. Seuls les élus doivent décider au nom du peuple. Benkirane doit être intransigeant, ne rien lâcher de ses prérogatives et continuer à pousser vers davantage de démocratie (on en est encore loin) pour qu'enfin le Maroc soit géré par des élus qui rendent des comptes aux Marocains.

Les conseillers ne doivent avoir AUCUN pouvoir de quelque sorte que se soit. Ils doivent purement et simplement DEGAGER. Les conseillers du Roi doivent être ceux que les Marocains lui procurent ... par les urnes.

A quoi sert la nouvelle constitution, adoptée très largement par le peuple, si c'est pour continuer dans les travers d'antan ?

A quoi servent les élections si le Maroc continue à être dirigé dans l'ombre par de sombres personnages sans aucune légitimité ni mandat du peuple ?

Pour aller aux extrêmes, si les Marocains veulent la burqa, ils l'exprimeront dans les urnes. S'ils veulent la mini-jupe, ils l'exprimeront dans les urnes et s'ils veulent un système plus modéré, ils l'exprimeront aussi dans les urnes. Personne n'a le droit de leur voler leur volonté.

Le Roi est assez grand pour juger par lui-même sans ces vautours qui tournent autour de lui. Il doit être assez fort pour imposer de lui-même le respect de la démocratie et la constitution dont il est le garant. C'est ce mandat en particulier que lui a confié son peuple.
Dernière modification le 29/04/2012 13:44
Certains médias passent du coq à l'âne !
Auteur : Kenzadalil
Date : le 25 avril 2012 à 16h36
J'ai été sidérée de lire des articles de médias étrangers qui cherchent comme d'habitude à enfoncer le clou encore plus profond en publiant ce qui les arrange et pourvu que leurs torchons se vendent !! (surtout quand il s'agit du Maroc) !! Quant à Ali Ammar de Slate ..ou encore Ali Mrabet de demainonline (ma fihoum "ali" ghir b'ssemiya .. ils se dirigent vers un arrêt cardiaque tellement que leur haine envers le Maroc est devenue maladive !! Certains dans leurs pays, baignent dans la merde jusqu'au cou et ils trouvent encore le moyen de critiquer le Maroc !!! Je pensais qu'ils étaient trop occupés avec Sarko, hollande et Lepen ???? mais apparemment non ! Vive le Maroc et vive M6 car y a que lui pour empêcher ces barbus à faire de nous ce qu'ils veulent .. Après avoir changé le programme de 2M, ils feront quoi par la suite ? nous obliger à porter la burca !!!!!
Un Roi n'a pas de limite de pouvoir !
Auteur : Melkafr
Date : le 24 avril 2012 à 23h02
Depuis l'indépendance, il n'y a et n'aura qu'un seul pouvoir au Maroc, celui du Roi point barre!
Même si la dernière constitution fait référence à une premier ministre sortant des urnes, on observe une gouvernance bicephale ou le Roi et ses conseilles détiennent la présemption du pouvoir.
Une démocratie à juste titre décriée mais le peuple marocain restera admiratif et chantera l'éloge du Roi car les traces de feu Hassan 2 sont toujours dans sa mémoire.
Rumeurs !
Auteur : berhoc
Date : le 24 avril 2012 à 12h03
Mr Benkirane a démenti ce qu'a interprété "Reuters":
http://hespress.com/politique/52278.html

Notre roi que Dieu glorifie a déjà expliqué à Mr Benkirane qu'il doit appliquer la nouvelle Constitution !

Les ennemis du changement ne sont pas l'entourage du roi : Mr Cheikh, par exemple, qui a conduit 2M à la faillite ne fait pas partie de l'entourage du roi ! les ennemis du progrès sont souvent invisibles et se manifestent brusquement dès que leur gamila semble être menacée !
Dernière modification le 24/04/2012 12:05
Salam
Auteur : MojitoHlel
Date : le 24 avril 2012 à 02h27
J'aimerai bien que yabiladi nous renseigne par des articles sur la situation en Syrie...ce qui se passe la bas,ne ressemble à rien de ce qui s'est passe avant dans les pays de printemps arabe.
C'est un grand signe que l'on vive dans la fin des temps,ça mérite un intérêt très particulier de notre part!!!
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com