Lutte d’influence Maroc-Algérie : 120 imams algériens partent en France

L'Algérie a annoncé, jeudi, l'envoi de 50 imams en France, à l'approche du ramadan. Ils devraient être suvis de 70 autres. Cette annonce est le dernier témoignage de la lutte d'influence que se livrent le Maroc et l'Algérie pour contrôler le culte musulman en France.

La mosquée de Cherbourg /D.R.

A l’approche du ramadan, Maroc et Algérie sont coutumiers de ce genre d’annonce. Jeudi 21 juin, à Alger, le ministre des Affaires religieuses, Bouabdallah Ghlamallah, lors d’une session de formation des imams, a annoncé que 50 imams se rendraient en France le 1er juillet, et pour un mandat de 4 ans, dans les mosquées relevant de la Grande mosquée de Paris. 70 autres devraient les rejoindre par la suite, rapporte l’Agence de Presse Algérienne.

Le culte musulman, en France, se divise en deux tendances principales : l’une sous influence marocaine et l’autre sous influence algérienne. Le CFCM appartient à la première car désormais présidé par le Marocain Mohamed Moussaoui, et la Grande mosquée de Paris, avec à sa tête Dalili Boubakeur, Algérien, appartient à la seconde.

120 imams, qui dit mieux ?

La scission la plus récente a été consommée en juin 2006, lorsque la Grande mosquée de Paris a quitté le CFCM, créé en 2002 à l’initiative de Nicolas Sarkozy. En 2008, le Marocain Mohamed Moussaoui prend la tête du CFCM. L’an dernier il a été réélu, alors que la Fédération Nationale de la Grande Mosquée de Paris (FNGMP) et l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), dite proche des Frères musulmans d’Egypte, ont boycotté le scrutin.

La lutte d’influence que mènent CFCM et Grand mosquée de Paris s’exprime notamment par le nombre d’imams que chacune envoie en France dans les mosquées qui lui sont affiliées. L’an dernier, le Maroc annonçait l’envoi, pour la fin du ramadan, d’un renfort de 180 imams, selon RFI. En 2008, le Maroc avait envoyé 150 imams à cette période de l’année, contre 76 pour l’Algérie.

Lutte fratricide

Preuve que l’enjeu de ces envois sont politiques, le ministre algérien a souligné, jeudi, l’intérêt qu’accorde l’Etat algérien « au sens nationaliste, civique, éthique et religieux dont doit faire preuve l’imam pour qu’il soit le meilleur ambassadeur de son pays ». Lors de son annonce, le recteur de la mosquée de Paris, Dalil Boubakeur était également présent.

Le création de nouvelles mosquées, par le biais de leurs imams et de leur financement est également le terrain de cette lutte fratricide. Le débat sur le nom de Mohamed VI attribué à la nouvelle mosquée de Saint Etienne, inaugurée le 19 juin, montre au grand jour les investissements du Maroc dans le culte musulman français. A Marseille, le premier président de l’association de la mosquée de Marseille, l’imam Nourredine Cheikh, soutenu par l’Algérie, a été remplacé en juillet 2010, par l’imam Abderrahmane Gouhl, conquence : l’Algérie a gelé son financement de la mosquée, et aussitôt le Maroc annonce qu’il paiera.

Si l’Algérie a déjà annoncé l'envoi d'imams pour cet été, le Maroc ne tardera pas à en faire autant.

Suivre Yabiladi
le jihad s'achète
Auteur : b-sidel
Date : le 01 mars 2014 à 16h02
(Sourate 9 ; verset 111)
Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d'Allah : ils tuent, et ils se font tuer. C'est une promesse authentique qu'Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l'Évangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu'Allah à son engagement ? Réjouissez-vous donc de l'échange que vous avez fait : Et c'est là le très grand succès .
/////////////////////////////////////////////////Allah joue à ce jeux-là,c'est quoi ce quran je n'y comprend quedale
pour nous endormir
Auteur : farhet
Date : le 22 décembre 2013 à 20h22
salam,
Comment la france le pays teste anti-islam peut faire un contrat avec l algerie pour ramener des imams d algerie.
l algerie le pays ou les algeriens son dans tous les pays ou il y a le jihad tous a commencer en algerie pour combattre l agresseur mecreant.... VOUS SAVEZ POURQUOI !!!!!!TOUTE EST UNE PREPARATION LE C ALCULER PAR LES FRANCAIS CONTRAT AVEC LES IMAMS VOUS VENEZ EN FRANCE MES FAITE CA EST VOUS FAITE PAS CA
vous ne parler pas du jihad,vous ne parler pas de riba vous ne parler de dajjal ect ect ect................... je le vie dans ma mosquée sa fait 10 ans qui y a des imams d algerie ca fait 4 imams maintenant vous savez je suis degouté il y a que la priere meme pas de hadith tu fait la priere tu te casse avant qu il vienne il y avais une ambiance MACHALLAH c est un contrat pour nous endormir nous les musulmans de france heureusement c est pas dans toute les mosquées en france en plus c grave 2500 euros oui les imans leur paye est de 2500 euros est ils font rien 1 heures d apprentissage pour les enfants par semaine rien d autre il mérite pas leur salaire CE QUE JE C EST LES IMAMS SON VENUS POUR L ARGENT EST SURTOUT PAS POUR NOUS APPRENDRE L ISLAM.... MA MOSQUER EST MORTE DEPUIS QUE LES IMAMS D ALGERIE SON VENUS JE SUIS ALGERIEN HEURESEMENT QU IL Y A LES FRERE DE JAMAAT SUNA (tabligh) je demande le pardon a ALLAH je suis degouter des imams du bled. NOUS ENDORMIR POUR LA FRANCE POUR PAS QU ON SE PREPARE A SE QUI VA ARRIVER BIENTOT....
Stop aux imams du Maghreb !!
Auteur : axis7
Date : le 25 juin 2012 à 11h56
La France devrait catégoriquement interdire l'entrée d'imams venant de l'étranger qu'ils soient du Maroc ou d'Algérie ou de je ne sais où.
L'Islam est une religion vivante qui est en prise réelle avec le temps et la geographie.
Un imam doit intimement connâitre le pays où il se trouve. En plus de bien connaitre l'Essence de l'islam. Quand on songe à la formation et le niveau de certains pseudo imams on peut douter de ce genre de pratique.

Je suis etonné que la France qui nous saoule à tort et à travers sur la laïcité se tait au moment même où il faudrait qu'elle stoppe cette pratique. Une pratique plolluée par une géguere ridicule de gamins entre l'Algérie et le Maroc sur un sujet qui devrait faire consensus puisque nous partageons le culte du Dieu Unique.
Il en existe
Auteur : Danouni
Date : le 24 juin 2012 à 20h27
Mais leur statut n'est pas reconnu et surtout ils ne reçoivent aucun salaire de personne.

Le nouvel Imam de St Etienne sera payé par le Maroc me semble-t-il.

Mais sur le principe tu as raison mais en Europe sur ce point il n'y a de volonté politique.

En Europe, + un politique tape sur les musulmans + il gagne de votes.
L'ALGERIE A PEUR
Auteur : Danouni
Date : le 24 juin 2012 à 20h21
1. Que le Maroc devienne en Occident une référence en terme de dialogue inter religieux.

2. Que les idées politiques et religieuses du Maroc gagnent du terrain sur les ARE.

Lors de sa dernière visite au Maroc, Sarkozy avait loué la politique de formation modérée des religieux, ce qu'il n'a pas fait lors de sa visite en Algérie et pour cause AQMI est une filiale du GIA Algérien.
A ce jour encore, il existe ici ou là des attentats en Algérie.
Facebook