Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Tanger : Bras de fer entre une élève et une école aux 625 000 DH de frais...
L
9 octobre 2020 14:03
Pour qu une école privée demande de telles exigences, nous pouvons en déduire que nous sommes dans un pays sans foi ni loi . Dans un pays démocratique digne de ce nom , le directeur serait traduit en justice, et l ecole qui lui sert de banque fermée définitivement. Malheureusement , c est la loi du plus fort qui prime , surtout où les lobbys ont le vent en poupe .
9 octobre 2020 14:12
C'est de la mauvaise foi pour contrer la décision de justice.
Mais en même temps, c'est quand même curieux que le père porte plainte pour inscrire son enfant dans une école privée !!! Je ne vois pas comment sa fille pourra suivre les cours dans des conditions aussi hostiles !!! Il envoie sa fille au front ... ce n'est pas dans l'intérêt de l'enfant tout ça .. Les écoles proivées à Tanger ne manquent pas ...
Citation
LGD1511 a écrit:
Pour qu une école privée demande de telles exigences, nous pouvons en déduire que nous sommes dans un pays sans foi ni loi . Dans un pays démocratique digne de ce nom , le directeur serait traduit en justice, et l ecole qui lui sert de banque fermée définitivement. Malheureusement , c est la loi du plus fort qui prime , surtout où les lobbys ont le vent en poupe .
L
9 octobre 2020 14:24
vous avez tout à fait raison , c est la pauvre fille qui paiera les pots cassés , mais mon indignation est due à la réaction de la direction de l ecole qui exige des conditions irréalistes et qui s'oppose même à une décision de justice .
Dure d être parent d élève au Maroc , toujours entre le marteau et l enclume
a
9 octobre 2020 14:59
il faudrait savoir pourquoi l'école a refusé la réinscription de l'enfant

de la même manière, il faudrait savoir si le protocole impose un nombre d'enfants max dans une classe et si c'est le cas et s'il faut effectivement rouvrir une classe

le père est quand même étrange de vouloir forcer l'inscription

Citation
LGD1511 a écrit:
vous avez tout à fait raison , c est la pauvre fille qui paiera les pots cassés , mais mon indignation est due à la réaction de la direction de l ecole qui exige des conditions irréalistes et qui s'oppose même à une décision de justice .
Dure d être parent d élève au Maroc , toujours entre le marteau et l enclume
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook