Menu
Connexion Yabiladies Ramadan Radio Forum News
non, la circoncision ne protége pas du sida.....
c
1 juillet 2012 07:45
Sida et circoncision : la (mauvaise) vraie fausse solution. (le retour...)

Par Vicnent, jeudi 21 juin 2007 à 17:08:22 :: Mathématiques :: permalien #798

La preuve par les chiffres… (et le bon sens)

J’ai entendu dire récemment (voir par exemple cet article, mais aussi, mais aussi et aussi ceci à propos de l'acte de torture que cela représente en fait), que la circoncision pouvait faire chuter de 50 à 60% la capacité (ou la chance malchance ou la probabilité) d’une personne à attraper le SIDA. J’imagine qu’il s’agit de la population masculine, car d’une part, il n’y a qu’elle qu’on peut circoncire, et, d’autre part, je ne vois pas comment, en enlevant un bout du prépuce chez l’homme, ça pourrait le transformer en personne moins contaminante pour la femme, vue que dans un rapport sexuel, la femme reçoit le sperme et c’est lui qui est contaminant.

Bref.

Prenons une population noire (ou verte, hein...). Les femmes sont infectées en moyenne à hauteur de 33 %. Les hommes, volages par nature et par culture, ont environ 30 partenaires différentes par année et ont en moyenne 300 rapports sexuels par an. (Ils ont tous leur carte au KGB : Kolosal Gros Baiseurs). Ils ont donc en moyenne, 10 rapports sexuels avec chaque femme, et donc un total de 100 rapports sexuels à risque par an.

Sachant que le SIDA se transmet de la femme infectées à l’homme sain avec une probabilité de 1/200 à chaque rapport, quel est la probabilité pour un homme d’être contaminé pour un nombre de rapports sexuel donnés ?

Modélisons notre problème. Nous allons utiliser une loi de Bernoulli, c'est-à-dire un tirage (quel joli maux mot dans une telle circoncision circonstance) sans remise (sauf de sperme).

Avec ces chiffres (qui valent ce qu’ils valent), au bout de 3 ans, notre KGB à la probabilité d’avoir été infecté au moins 1 fois de 77,8 %. C'est-à-dire que pour 4 ou 5 hommes sains, au bout de trois ans, 3 ou 4 seront infectés, le quatrième ou le cinquième ne tardant pas probablement.

Bien évidemment, si la circoncision diminue le taux d’infection à chaque rapport, nous retrouverons le même taux d’infection au bout de 6 ans. A ce stade de la maladie du calcul, faisons trois remarques.

La première est que si on a doublé le temps pour avoir le même taux d’infection, au bout de 3 ans on est déjà à 52,8% d’infectés : sur nos 3 compères initiaux infectés, 1 a été finalement épargné.
Mais, et c’est ma deuxième remarque, les deux premiers infectés ont probablement dû infectés d’autres femmes alors saines. Le taux de femmes infectées a donc augmenté, et ainsi, la probabilité que nos deux épargnés les rencontrent plus vite, ou plus souvent… Cela modère donc le chiffre des 6 ans… Petit calcul : si les femmes passent de 33 à 40 % par exemple, la probabilité d’être infecté en 3 ans n’est plus de 77.8 % mais de 83.44 %. Et si elles passent de 33% à 50%, là, c’est carrément 90%. Dans ce dernier cas, autant dire que finalement, la circoncision ne diminue en rien puisque ce n’est plus 300 rapports sexuels mais un équivalent 450 rapports sexuels à risque qu’ils auront en 3 ans.
Et ces femmes sont en fait plus facilement infectables (ou juste infectées ?): Car enfin, puisque nous savons que le pénis circoncis irrite le vagin, par l'augmentation des frottements consécutive non seulement à l'absence de l'effet de coulisse du prépuce sur la hampe mais encore par l'effet de segment de piston, rejetant vers l'extérieur les sucs lubrifiants, produit par la couronne du gland, effet normalement annihilé par le prépuce, la conclusion s'imposait : les micro-fissures produites dans le vagin par l'abrasion sont des voies royales d'entrée du VIH.

Mais revenons à notre calcul initial, vu que, nous nous en sommes bien rendus compte, la circoncision ne change pas grand-chose à terme, et si nous nous attaquions à l’autre problème : le coté volage de l’homme.

Avec 1 chance sur 200, nous avons vu que 3 personnes sur 4 attraperont le SIDA en 3 ans au rythme de 100 rapports sexuels à risques avec 30 partenaires dont 33% sont infectés. Imaginons qu’ils n’aient plus, ne serait-ce que 200 rapports sexuels à risque : ne sont plus contaminé que 2 personnes sur 3. (C’était plus de 3 sur 4 tout à l’heure). Et dans les cas où il n’y aurait plus que 100 ou 50 ou 25 voire même seulement 10 rapports sexuels à risques ? Et bien, respectivement, nous n’aurions plus « que » 2 contaminations sur 5, 1 sur 5, 1 sur 10 et 1 sur 20 !!! Voila qui est bien meilleur !

Plutôt que faire des stats sur la circoncision, L’OMS Robert Short, de l'Université de Melbourne (Australie) ferait bien de claquer sa tune en pub pour le préservatif, et en prosélytisme pour la fidélité. Un homme averti en valant deux, ce sont les femmes qui vont être contentes…

[www.vicnent.info]
c
1 juillet 2012 07:46
Non, la circoncision ne prévient pas le sida
Rebondissement dans une affaire sanitaire et éthique à très haut risque.

- -

Peut-on prévenir la transmission sexuelle du VIH sans avoir recours au préservatif? Mars 2007: au terme d'une série d'études scientifiques plus ou moins controversées, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) décidait d'inclure la pratique de circoncision parmi les possibles stratégies de prévention du sida. Juillet 2009: une série d'études scientifiques publiées dans les colonnes du Lancet (daté du 18 juillet) tend à prouver que la circoncision d'hommes séropositifs ne conduit pas à une réduction du risque de transmission du VIH à leurs partenaires sexuelles féminines. Comment comprendre?

Tout, ou presque, commence en décembre 2006. L'institut national américain de l'allergie et des maladies infectieuses annonce alors publiquement qu'il avait décidé de mettre fin prématurément à deux essais cliniques menés en Ouganda et au Kenya. Les responsables de ces essais ont constaté que la pratique de la circoncision conférait une protection partielle, de l'ordre de 50 %, contre l'infection par le VIH. Cette observation confirmait alors les données d'un essai franco-sud-africain (financé par l'Agence nationale française de recherche sur le sida) conduit en 2005 et qui montrait une diminution du taux d'infection par le VIH chez des jeunes adultes circoncis.

Mars 2007. Au terme d'une réunion d'experts organisée en Suisse l'OMS et l'Onusida annoncent qu'ils recommandent la pratique de la circoncision comme moyen de prévention de l'infection. Mais pas sans nuances: les responsables de ces deux institutions insistent sur le fait que cette pratique ne protège pas complètement et qu'elle ne saurait remplacer les autres méthodes de prévention. Plus précisément la science épidémiologique a permis de démontrer que la circoncision peut être «proposée» là où elle n'est pas pratiquée, là où existe un taux de séropositivité élevée et là où la transmission hétérosexuelle prédomine. C'est à dire les pays d'Afrique australe et d'une partie de l'Afrique de l'Est.

Pratiquer la circoncision à des fins préventives? Attention! Les experts soulignent que tout devra être mis en œuvre pour mettre en garde les hommes circoncis et leurs partenaires contre «un sentiment erroné de sécurité». Et bien évidemment il est indispensable de «former des praticiens et de valider leurs connaissances» et de faire en sorte que, dans les pays qui la mettront en œuvre la circoncision soit proposée et non imposée.

Juin 2007. En France, le Conseil national du sida (CNS) rend un avis dans lequel il juge que la circoncision constitue «une modalité discutable de réduction des risques de transmission du VIH». Le CNS critique notamment les modèles mathématiques extrapolant l'impact possible sur l'épidémie d'une politique d'incitation à la circoncision et prédisant une possible diminution d'environ 2 millions des nouvelles infections et de 300.000 des décès au cours des dix prochaines années. Il estime que ce type de modèle mathématique ne tient pas compte «de données sociologiques, anthropologiques ou de la possibilité de reproduire dans la vie réelle des résultats obtenus dans des expériences encadrées». La promotion de la circoncision par les pouvoirs publics des pays africains concernés ne va-t-elle pas brouiller les messages de prévention existants et conduire à une augmentation des infections?

Et puis juillet 2009 et ces nouvelles études qui remettent tout, ou presque, en question. La circoncision protège-t-elle aussi une femme du risque de transmission du VIH par un homme? Non, concluent en substance les auteurs de la nouvelle étude publiée par The Lancet. Ce travail a été mené sur 922 hommes séropositifs âgés de 15 à 49 ans et vivant dans le district de Rakai en Ouganda. La moitié d'entre eux avait bénéficié d'une circoncision immédiate après le diagnostic de séropositivité et l'autre d'une circoncision deux ans plus tard. Leurs partenaires sexuelles, non-séropositives, avaient également été inclues dans l'étude.

Les chercheurs ont ensuite comparé les taux de transmission du VIH au sein de 92 couples dont l'homme avait déjà été circoncis et de 67 couples dont l'homme ne l'était pas encore (on parle ici de «groupe de contrôle»). Conclusion: les taux d'infection des femmes ont été plus élevés dans le groupe des hommes circoncis (18% soit 17 femmes sur 92) que dans le groupe de contrôle (12% soit 8 des 67 femmes). Comment expliquer ces résultats? L'excès de contamination dans les couples dont l'homme venait d'être circoncis pourrait, en partie, être dû à une reprise précoce des relations sexuelles après la circoncision; et ce alors même qu'il était conseillé aux hommes de s'abstenir de tout rapport sexuel jusqu'à une cicatrisation complète.

Les chercheurs concluent: «Sur une durée de 2 ans, les observations montrent que la circoncision d'hommes infectés par le VIH ne réduit pas la transmission du VIH aux partenaires féminines. Aussi, l'usage du préservatif après une circoncision est un geste essentiel pour la prévention de la transmission du VIH.» Au vu de ces résultats, et pour des raisons éthiques, l'étude a été interrompue prématurément.

On pourrait tenir l'affaire pour mineure si, sur la base des premiers acquis scientifiques des politiques préventives de grande ampleur n'avaient été mises en œuvre. Ainsi cette dépêche de l'AFP envoyée le 7 mai depuis la capitale Gaborone: «Le Botswana a mis en place un programme pour circoncire 80% de la population masculine, soit 460.000 hommes, afin de limiter la propagation du sida dans ce pays d'Afrique australe fortement touché par cette maladie, a annoncé jeudi le ministère de la Santé. Pour que la campagne de circoncision ait l'effet souhaité en terme de lutte contre le sida, "le ministère de la Santé est censé circoncire 80% des Botswanais sur cinq ans", soit un total d'environ 460.000 hommes, a déclaré Janet Mwambona, en charge de ce programme.»

Au Bostwana, le taux de prévalence du VIH dans la population adulte est de 24% et l'espérance de vie n'y est plus que de 34 ans. Faut-il pour autant, au vu des dernières données statistiques, organiser une campagne sanitaire de circoncisions collectives?

Jean-Yves Nau

[www.slate.fr]
C
1 juillet 2012 09:58
Toujours tes pitreries auxquelles tu veux donner maintenant un vernis scientifique.ahahah,je ris.
L'OMS a confirmé l'effet positif de la circoncision sur la prévention du sida,des études l'ont démontré et le Lancet,la revue scientifique de référence,l'a publié et toi tu nous balances une pseudo étude aussi minable que toi!
Vraiment tu es un islamophobe de la pire espèce qui soit....
c
1 juillet 2012 13:41
Il y a des contradictions mais ????

[www.catie.ca]
c
1 juillet 2012 18:15
Citation
Casasurseine a écrit:
Toujours tes pitreries auxquelles tu veux donner maintenant un vernis scientifique.ahahah,je ris.
L'OMS a confirmé l'effet positif de la circoncision sur la prévention du sida,des études l'ont démontré et le Lancet,la revue scientifique de référence,l'a publié et toi tu nous balances une pseudo étude aussi minable que toi!
Vraiment tu es un islamophobe de la pire espèce qui soit....



mais prends la peine de lire au lieu de raconter n'importe quoi.
tiens, je te simplifies le raisonnement:
je suis circoncis et j'ai 1 chance sur 4 d'etre infecté en ayant une relation non protégée.
mon ami qui lui n'est pas ciirconcis a 1 chance sur 2 dans la méme situation.
mais avec 10 relations à risque par an chacun, on finit par être infecté tout les deux au bout du compte.
c'est pourtant tout simple.
et vous, bandes de malhonnêtes, vous soutenez ça parce que cela flatte les religions prescrivant la circoncision, comme des moutons.
avant, le sida etait une invention de dieu pour punir les fornicateurs maintenant, vous dites qu'il a prescrit la circoncision pour prévenir les mst. Grinning smiley
la vérité, c'est que l'afrique est sacrifiée, laissée à ses problèmes sanitaires et qu'un prepuce coupé à l'arrache dans un dispensaire de brousse, ça coute moins cher que les antirétroviraux, les campagnes de prévention et ça heurte pas les religieux locaux.
jamais on ne fera de campagne en france pour la circoncision en présentant ça comme un moyen de lutte contre le sida.
ça, c'est une campagne discount pour pays sous développés.
combien de blaireaux vont avoir des relations non protégées sur de leur "protection" ?
c'est encore pire que le pape contre les préservatifs.
merci donc aux religieux et leur lobbying et aux instances qui accompagnent cette escroquerie par lâcheté et qui ont baissé les bras. .
C
1 juillet 2012 20:10
Avec tes calculs idiots,tu ne prouveras rien.
J'ai cité l'OMS et le Lancet,tu me réponds avec des chiffres et des lettres.Pitoyable...
z
1 juillet 2012 20:12
Citation
Casasurseine a écrit:
Avec tes calculs idiots,tu ne prouveras rien.
J'ai cité l'OMS et le Lancet,tu me réponds avec des chiffres et des lettres.Pitoyable...
LOL
+++++++TANGER++++++++
g
2 juillet 2012 00:05
Citation
Casasurseine a écrit:
Avec tes calculs idiots,tu ne prouveras rien.
J'ai cité l'OMS et le Lancet,tu me réponds avec des chiffres et des lettres.Pitoyable...

C'est un communiste athée et sioniste sûrement délégué syndical, ne vises pas une vaste étendue cérébrale.
c
2 juillet 2012 07:14
Citation
Casasurseine a écrit:
Avec tes calculs idiots,tu ne prouveras rien.


ben j'ai pris un exemple simpliste pour que tu puisses comprendre.
malheureusement, c'est encore trop complexe visiblement. ........ Sad Smiley
cela relève du simple bon sens pourtant.
c'est une immense hypocrisie que de recommander cela.
c'est le mépris pour les pays pauvres.
C
2 juillet 2012 09:10
Citation
gazaprie a écrit:
Citation
Casasurseine a écrit:
Avec tes calculs idiots,tu ne prouveras rien.
J'ai cité l'OMS et le Lancet,tu me réponds avec des chiffres et des lettres.Pitoyable...

C'est un communiste athée et sioniste sûrement délégué syndical, ne vises pas une vaste étendue cérébrale.

Doit aussi être un habitant de Loth (pas du département) Sad Smiley)
2 juillet 2012 13:57
salam,

60% du monde connu est circoncis, de manière sanitaire ou culturelle, c'est vrai que croire échapper au SIDA sur le simple fait d'être circoncis, c'est un peu limite, personnellement, j'ai été circoncis deux fois, la première pour mon nom, la deuxième fois pour des raisons médicales à l'adolescence.

et si le virus du sida mute vers une forme plus destructrice comme celle de passer par l'air, nous ne serons pas bien du tout, alors avec prépuce ou sans prépuce, des millions seront condamnés.

coldman défend son église, mais là où le SIDA se propage, il y a deux facteurs, le facteur pauvreté, moins on est riche et moins on est protégé, l'Afrique ne se fait pas tuer que par le SIDA, le paludisme est un plus gros terroriste, et le deuxième facteur est culturelle, on a bien les médicaments en Europe, mais cela n'empêche pas la progression du SIDA ou du cancer, je ne veux pas être alarmiste ou quoi que ce soit, mais franchement rattacher la propagation du SIDA et un bout de peau, c'est pas vraiment high comme truc.

que ce soit garni avec un prepuce, couvert avec du latex, on ne sait jamais comment le SIDA va réussir à faire son nid...

être en pays musulman et être musulman vous donne plus de chance à la survie par rapport au SIDA qu'ailleurs ou salam

[www.google.fr]
C
2 juillet 2012 15:16
Citation
jisuikiyes a écrit:
salam,

60% du monde connu est circoncis, de manière sanitaire ou culturelle, c'est vrai que croire échapper au SIDA sur le simple fait d'être circoncis, c'est un peu limite, personnellement, j'ai été circoncis deux fois, la première pour mon nom, la deuxième fois pour des raisons médicales à l'adolescence.

et si le virus du sida mute vers une forme plus destructrice comme celle de passer par l'air, nous ne serons pas bien du tout, alors avec prépuce ou sans prépuce, des millions seront condamnés.

coldman défend son église, mais là où le SIDA se propage, il y a deux facteurs, le facteur pauvreté, moins on est riche et moins on est protégé, l'Afrique ne se fait pas tuer que par le SIDA, le paludisme est un plus gros terroriste, et le deuxième facteur est culturelle, on a bien les médicaments en Europe, mais cela n'empêche pas la progression du SIDA ou du cancer, je ne veux pas être alarmiste ou quoi que ce soit, mais franchement rattacher la propagation du SIDA et un bout de peau, c'est pas vraiment high comme truc.

que ce soit garni avec un prepuce, couvert avec du latex, on ne sait jamais comment le SIDA va réussir à faire son nid...

être en pays musulman et être musulman vous donne plus de chance à la survie par rapport au SIDA qu'ailleurs ou salam

[www.google.fr]


Ce n'est pas ce que dit l'OMS,il faut lire attentivement.
Ce que dit Goldman,on s'en tape...


[www.who.int]
c
2 juillet 2012 15:38
contredis au moins mon argumentaire avant de dire qu'il est faux.
au cameroun, plus de 90 % des hommes sont circoncis. pour une population de 20 millions d'habitants, on compte plus de 500 000 personnes infectées par le vih.
au sénégal, pays musulman à plus de 90 %, il y aurait 150 000 personnes infectées par le vih pour une population de 7 millions d’habitants.

elle est ou la protection? Perplexe
z
2 juillet 2012 19:56
Citation
coldman a écrit:
contredis au moins mon argumentaire avant de dire qu'il est faux.
au cameroun, plus de 90 % des hommes sont circoncis. pour une population de 20 millions d'habitants, on compte plus de 500 000 personnes infectées par le vih.
au sénégal, pays musulman à plus de 90 %, il y aurait 150 000 personnes infectées par le vih pour une population de 7 millions d’habitants.

elle est ou la protection? Perplexe

Salam Alaykoum,

Dis moi tes chiffres au sujet du Sénégal ils datent de quelle année ?

Sache qu'au Sénégal les personnes les plus infectées par le sida sont les professionnels du sexe ,viens derrière les utilisateurs de drogues ,viens ensuite la transmission mère-enfant.La population en générale est très peu touchée.

Pour ton information les femmes sont plus touchées au Sénégal que les hommes.

Ensuite pour que tu puisse parler de la circoncision ,il faudrait que tu enlèves les personnes infectées suite à l'utilisation de seringues usagées et ceux contaminés par leur mère.

Tu dis il y aurait X personnes contaminées ,mais tu ne dis pas le pourcentage de femmes ni celui des hommes ,car la façon dont tu nous expose tes arguments ont comprend qu'il y a 150 000 circoncis atteint du sida ce qui est faux.
2 juillet 2012 19:59
Citation
coldman a écrit:
contredis au moins mon argumentaire avant de dire qu'il est faux.
au cameroun, plus de 90 % des hommes sont circoncis. pour une population de 20 millions d'habitants, on compte plus de 500 000 personnes infectées par le vih.
au sénégal, pays musulman à plus de 90 %, il y aurait 150 000 personnes infectées par le vih pour une population de 7 millions d’habitants.

elle est ou la protection? Perplexe


tu cherches quoi a etre toujours la quand il s'ajit d'insulter l'islam et les arabes?

pour ceux qui ne te connaissent pas je dois leur dire que tu as deja squaté un forum des marocains de belgique pour les meme raisons: insulter les arabes et notre religion et foutre la zizanie entre nous.
:o
h
2 juillet 2012 20:31
Citation
coldman a écrit:
contredis au moins mon argumentaire avant de dire qu'il est faux.
au cameroun, plus de 90 % des hommes sont circoncis. pour une population de 20 millions d'habitants, on compte plus de 500 000 personnes infectées par le vih.

elle est ou la protection? Perplexe


mets ta creme soleil et expose au soleil à 40 ° pendant des heures , ... que sera le resulat?


nous, on te parle de la "reduction du risque" et non pas "risque zero" ...

et comme tu dis , nous les musulmans (surtout pratiquant) on a aucune crainte vis a vis du SIDA .. on est pas concerné par cette maladie. ... qui touche comme tout le monde le sait, les fornicateur, adulteres, et homos .
assalam o alykoum
c
2 juillet 2012 22:07
reduction du risque? c'est faux.
ce qu'il faut dire à l'africain lambda, c'est pas que la circoncision offre une protection. non, ce qu'il faut dire c'est que si tu as des relations non protégées, tu chopperas le sida tot ou tard, circoncision ou pas.
c
2 juillet 2012 22:20
Citation
zz95 a écrit:

Salam Alaykoum,

Dis moi tes chiffres au sujet du Sénégal ils datent de quelle année ?

c'est une estimation. il souvent difficile d'avoir des chiffres dans les pays africains faute de moyens donnés au controle, prevention et surveillance.

"Selon la dernière étude sentinelle, menée en 2003 auprès d’échantillons de populations à risque, 93 000 personnes sont infectés par le VIH au Sénégal et plus de 150 000 le seront en 2010"
[www.irinnews.org]

Sache qu'au Sénégal les personnes les plus infectées par le sida sont les professionnels du sexe ,viens derrière les utilisateurs de drogues ,viens ensuite la transmission mère-enfant.La population en générale est très peu touchée.

oui, il ressort que 20 à 25 % des prostituées sénégalaises sont touchées. mais tu crois que les clients ne le sont pas? et les femmes des clients?
faut arréter le delire.........


Pour ton information les femmes sont plus touchées au Sénégal que les hommes.

partout c'est comme ça.........

Ensuite pour que tu puisse parler de la circoncision ,il faudrait que tu enlèves les personnes infectées suite à l'utilisation de seringues usagées et ceux contaminés par leur mère.

c'est loin d'etre la premiere cause de contamination.............

Tu dis il y aurait X personnes contaminées ,mais tu ne dis pas le pourcentage de femmes ni celui des hommes ,car la façon dont tu nous expose tes arguments ont comprend qu'il y a 150 000 circoncis atteint du sida ce qui est faux.

j'ai jamais dit cela. c'est sur que les femmes ne sont pas circoncises.
mais ce ne sont pas les femmes qui vont voir les prostituées et ramènent le vih à la maison.
z
3 juillet 2012 13:08
Citation
coldman a écrit:
Citation
zz95 a écrit:

Salam Alaykoum,

Dis moi tes chiffres au sujet du Sénégal ils datent de quelle année ?

c'est une estimation. il souvent difficile d'avoir des chiffres dans les pays africains faute de moyens donnés au controle, prevention et surveillance.

"Selon la dernière étude sentinelle, menée en 2003 auprès d’échantillons de populations à risque, 93 000 personnes sont infectés par le VIH au Sénégal et plus de 150 000 le seront en 2010"
[www.irinnews.org]

Sache qu'au Sénégal les personnes les plus infectées par le sida sont les professionnels du sexe ,viens derrière les utilisateurs de drogues ,viens ensuite la transmission mère-enfant.La population en générale est très peu touchée.

oui, il ressort que 20 à 25 % des prostituées sénégalaises sont touchées. mais tu crois que les clients ne le sont pas? et les femmes des clients?
faut arréter le delire.........


Pour ton information les femmes sont plus touchées au Sénégal que les hommes.

partout c'est comme ça.........

Ensuite pour que tu puisse parler de la circoncision ,il faudrait que tu enlèves les personnes infectées suite à l'utilisation de seringues usagées et ceux contaminés par leur mère.

c'est loin d'etre la premiere cause de contamination.............

Tu dis il y aurait X personnes contaminées ,mais tu ne dis pas le pourcentage de femmes ni celui des hommes ,car la façon dont tu nous expose tes arguments ont comprend qu'il y a 150 000 circoncis atteint du sida ce qui est faux.

j'ai jamais dit cela. c'est sur que les femmes ne sont pas circoncises.
mais ce ne sont pas les femmes qui vont voir les prostituées et ramènent le vih à la maison.

Salam Alayoum,

Quand je te parlais de quelle année date tes chiffres je parlais au niveau de la population ,tu annonces une population de 7 millions ,le Sénégal compte en juillet 2011 12.643.799 habitants.Donc tes chiffres date un peu.Il est peut être difficile d'avoir des chiffres en Afrique ,mais ce n'est pas le cas du Sénégal ,il y a de nombreux rapports fait sur le sujet ,et la prévention y est faite ,d'ailleurs je trouve qu'il s'en sorte très bien vu les moyens de communication qu'ils ont.

Selon une dernière étude en 2003 ,nous sommes en 2012 l'ami ,le Sénégal a lancé de grandes campagnes qui ont porté ses fruits ,ton étude n'a pas l'air d'en avoir tenu compte puisque le taux de contaminés reste stable depuis des années.

Ton exemple sur le Sénégal n'est pas très bon voici ce qu'on peut lire dans le lien que tu cite :

Selon les acteurs de la lutte contre l’épidémie au Sénégal, le déni du virus et les clichés sur l’infection et les personnes vivant avec le VIH sont les principaux obstacles qu’ils doivent franchir, dans ce pays musulman relativement épargné par le VIH/SIDA avec 1,5 pour cent de la population infectée en 2003.

Le taux de prostitués infectées est bien plus élevé elles sont les premières victimes du sida au Sénégal.Les clients ne sont pas forcément contaminés ni leur femme voyons.

Même si c'est loin d'être la cause principale de contamination cela l'est quand même ,en Afrique c'est un problème majeur aussi bien au niveau de l'accouchement que de l'allaitement beaucoup d'enfants sont contaminés via ce mode de contamination,d'ailleurs le Sénégal a pris de nombreuses mesures afin d'éradiquer la contamination mère-enfant.

Ce n'est pas les femmes qui vont voir les prostituées certes ,mais ce sont elles qui sont le plus infectées ,donc plus susceptible aujourd'hui de le transmettre.

Tu ne l'a jamais dis mais tu l'a sous-entendu.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 03/07/12 13:44 par zz95.
c
3 juillet 2012 14:38
mais 1,5 %de la population, c'est énorme. oui, par rapport à d'autres africains, c'est raisonnable.
mais ça fait qu'il y a presque autant de malades au senegal qu'en 'France malgré une population cinq fois plus élevée.
il n'y a pas de protection valable autre que le préservatif.
Facebook