Menu

Article

Covid-19 : Des réformes fiscales pour un financement durable de la santé au Maroc

A l’heure où le Maroc continue de s’appuyer sur son système de Santé pour faire face à la pandémie du coronavirus, deux fiscalistes de l’OCDE ont proposé des réformes fiscales afin d’assurer un financement durable au secteur de la Santé. Une proposition que les deux économistes marocains Abdelkhalek Touhami et Azeddine Akesbi approuvent.

Publié
Photo d'illustration. / DR
Temps de lecture: 3'

Dans les pays du monde entier aux prises avec la crise sanitaire et économique actuelle, l’urgence de mobiliser des ressources intérieures s’est accrue ces derniers mois. Mais si la crise a «mis sous tension les dépenses publiques et les recettes fiscales au moment même où le secteur de la santé avait besoin de financements additionnels», la période post-Covid-19 pourrait «entraîner des difficultés particulières pour le financement de la lutte contre d’autres menaces sanitaires», a estimé lundi Céline Colin et Bert Brys.

Les deux économistes fiscalistes au Centre de politique et d’administration fiscales de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ont ainsi livré une analyse sur comment le Maroc et la Côte d’Ivoire pourront assurer un financement durable à leur secteur de santé.

Des taxes sur la santé ou liées à la Santé

Intitulé «Côte d’Ivoire et Maroc : réformer la fiscalité pour assurer un financement durable de la santé», l’analyse propose plusieurs recommandations sur comment le royaume peut améliorer la conception de son système fiscal pour renforcer le financement de leurs systèmes de santé. L’occasion de paraphraser un rapport de l’OCDE, publié il y a quelques jours mais rédigé fin 2019.

Ainsi, Céline Colin et Bert Brys proposent une «augmentation des revenus provenant des taxes sur la santé et des taxes liées à la santé» par le biais de «taxes sur les produits nocifs pour la santé», des «cotisations santé sociale» ainsi que des «taxes environnementales». Les deux fiscalistes suggèrent aussi une «augmentation des recettes fiscales générales pour le budget de l'État», à travers l’impôt sur le revenu des particuliers, l’impôt sur le revenu des sociétés, des taxes à la consommation ou encore des impôts fonciers.

«Les taxes sanitaires plus importantes et mieux conçues, prélevées sur les biens qui nuisent à la santé, peuvent jouer un rôle important et créer de nouvelles opportunités en tant que source de financement», écrivent-ils.  

A cet égard, l’analyse rappelle qu’au Maroc, les recettes fiscales sur le tabac sont relativement élevées. Toutefois, «la conception des taxes pourrait être améliorée et les taux de taxe sur l'alcool pourraient être augmentés». 

Pour ce qui est du régime d'assurance maladie obligatoire, le rapport note que le Maroc peut améliorer sa conception de ce régime en l’étendant avec une couverture démographique accrue et une gamme plus complète de services de santé. «Alors que les caisses de santé sont confrontées à un déficit budgétaire, une révision du cadre de financement de l'assurance maladie obligatoire, avec une modification de la contribution santé et une meilleure maîtrise des dépenses de santé, serait la bienvenue», ajoutent-ils.

Tel qu’il est actuellement, «le système de santé est non viable»

Pour Abdelkhalek Touhami, économiste et professeur titulaire de l'Enseignement supérieur, contacté par Yabiladi, «il faut des solutions, pour financer le secteur de la Santé, en particulier lorsque nous sommes dans un pays où la couverture sociale, d’une façon générale, reste faible. Il faut donc être innovant». Et de soutenir la suggestion des deux fiscalistes de l’OCDE.

«Maintenant, la fiscalité ordinaire, toute seule, est-elle suffisante ? La réponse est non, car nous avons déjà essayé et ça n’a pas fonctionné. Il faut donc des contributions individuelles à travers les salaires, comme ça se fait pour les salariés, mais il faut autre chose. Et cette chose, comme l’OCDE le propose, ce sont des taxes spécifiques, que ce soit sur la cigarette ou l’alcool pour des financements nouveaux consacrés directement au système de santé.»

Abdelkhalek Touhami

L’expert plaide aussi pour «creuser et voir si c’est tenable et supportable, notamment pour les consommateurs et si cela est viable à long terme, mais il y a du travail à faire». «Il est clair que le système, tel qu’il est maintenant, est non viable», ajoute-t-il.

De son côté, le professeur d’économie Azeddine Akesbi rappelle que «la santé et l’éducation devraient être à la tête des priorités socio-économiques». «La crise du coronavirus a montré que nous sommes toujours très mal préparés en termes d’infrastructures, de logistiques et de moyens humains et que cela est très couteux de ne pas avoir une infrastructure et un niveau de service public de santé adéquats», rappelle de son côté, le spécialiste.

«Il y a un problème sérieux de financement de la Santé. Et un meilleur financement et une meilleure structure de financement de la Santé rapporteront gros, car permettront de faire des économies beaucoup plus importantes par ailleurs», reconnaît-il.

«Il faut donner plus de moyens à la Santé, à travers une fiscalité normale ou des impôts spécifiques. Cela est plus urgent pour défendre la sécurité de la population que l’armement où nous dépensons officiellement autour de 3,5% du PIB», conclut notre interlocuteur.

Bilan Coronavirus dans le monde
178 187 719
Contaminations
3 859 605
Décès
116 181 693
Guérisons
 
Contaminations
Morts
États-Unis
33 537 995
601 741
Inde
29 881 772
386 708
Brésil
17 883 750
500 800
France
5 817 272
110 886
Turquie
5 365 208
49 122
Russie
5 237 847
126 761
Royaume-uni
4 636 991
128 234
Argentine
4 258 394
88 742
Italie
4 252 095
127 253
Colombie
3 917 348
99 335
Espagne
3 757 442
80 652
Allemagne
3 729 597
90 390
Iran
3 086 974
82 854
Pologne
2 878 634
74 823
Mexique
2 471 741
230 959
Ukraine
2 290 412
54 142
Pérou
2 023 179
189 933
Indonésie
1 976 172
54 291
Afrique du sud
1 810 164
58 590
Pays-Bas
1 705 905
18 007
Tchéquie
1 665 961
30 278
Chili
1 511 275
31 392
Canada
1 415 614
26 042
Philippines
1 353 220
23 538
Irak
1 283 305
16 860
Suède
1 084 636
14 574
Roumanie
1 080 203
32 308
Belgique
1 079 084
25 132
Pakistan
947 218
21 940
Portugal
864 109
17 062
Bangladesh
848 027
13 466
Israel
839 830
6 427
Hongrie
807 428
29 950
Japon
784 384
14 353
Jordanie
745 978
9 656
Serbie
715 693
6 997
Suisse
701 627
10 868
Malaisie
691 115
4 348
Autriche
649 445
10 679
Népal
619 635
8 675
Emirats Arabes Unis
610 179
1 752
Liban
542 649
7 801
Maroc
526 363
9 237
Arabie Saoudite
473 112
7 663
Kazakhstan
464 010
3 509
Equateur
445 586
21 284
Bulgarie
421 005
17 989
Bolivie
420 961
16 088
Grèce
418 095
12 528
Biélorussie
410 096
3 035
Paraguay
405 075
11 521
Panama
393 144
6 468
Slovaquie
391 248
12 478
Tunisie
381 175
13 960
Croatie
359 115
8 169
Georgie
358 360
5 148
Uruguay
353 377
5 241
Costa Rica
350 630
4 473
Koweit
337 371
1 862
Azerbaidjan
335 437
4 961
République Dominicaine
315 815
3 754
Gaza
312 605
3 550
Danemark
292 273
2 531
Guatemala
279 947
8 645
Lituanie
278 328
4 364
Egypte
276 756
15 829
Ethiopie
275 036
4 280
Irlande
268 644
4 979
Bahreïn
262 427
1 297
Vénézuela
259 413
2 943
Slovénie
256 956
4 412
Moldavie
256 103
6 168
Honduras
253 128
6 759
Oman
242 723
2 626
Sri Lanka
237 661
2 534
Arménie
224 167
4 496
Qatar
220 693
582
Thailande
214 449
1 609
Bosnie/Herzégovine
204 814
9 630
Libye
190 426
3 173
Kenya
178 792
3 447
Nigeria
167 206
2 117
Cuba
166 368
1 148
Macédonie
155 616
5 475
Corée du sud
151 149
2 002
Birmanie
147 615
3 258
Lettonie
136 736
2 493
Algérie
135 586
3 624
Albanie
132 488
2 454
Estonie
130 781
1 267
Norvège
129 225
790
Zambie
126 973
1 595
Kirghizistan
114 300
1 925
Kosovo
107 192
2 255
Ouzbekistan
105 610
718
Chine
103 525
4 846
Montenegro
100 055
1 605
Afghanistan
98 734
3 934
Ghana
94 913
793
Finlande
94 269
967
Mongolia
91 151
425
Cameroun
80 328
1 313
El Salvador
76 697
2 327
Chypre
73 582
374
Mozambique
72 367
847
Namibie
71 761
1 134
Maldives
71 709
205
Luxembourg
70 516
818
Ouganda
70 176
626
Botswana
63 247
940
Singapoure
62 403
34
Jamaique
49 607
1 031
Cote d'Ivoire
48 031
307
Sénégal
42 333
1 158
Madagascar
42 087
896
Cambodge
42 052
414
Zimbabwe
41 628
1 666
Angola
37 604
856
Congo (Kinshasa)
37 519
873
Soudan
36 347
2 737
Malawi
34 832
1 168
Cabo Verde
31 964
281
Malta
30 588
420
Rwanda
30 517
379
Trinité-et-Tobago
30 513
732
Australie
30 331
910
Syrie
25 076
1 841
Gabon
24 864
158
Guinée-Bissau
23 450
168
Mauritanie
20 314
480
Suriname
19 748
454
Guyane
18 973
444
Eswatini
18 811
677
Papua New Guinea
16 933
173
Haiti
16 859
361
Somalie
14 852
775
Mali
14 380
524
Seychelles
14 123
55
Taiwan*
13 896
538
Andorre
13 842
127
Togo
13 715
127
Burkina Faso
13 468
167
Tajikistan
13 308
90
Belize
13 004
328
Vietnam
12 978
64
Congo (Brazzaville)
12 298
161
Bahamas
12 295
241
Djibouti
11 587
155
Lesotho
11 081
329
Sud Soudan
10 770
115
Guinée équatoriale
8 698
120
Timor-Leste
8 678
19
Benin
8 140
103
Nicaragua
7 696
188
République Centrafricaine
7 101
98
Yémen
6 877
1 353
Islande
6 555
29
Gambia
6 024
181
Niger
5 469
193
Erithrée
5 336
19
Sainte-Lucie
5 211
80
Burundi
5 121
8
Saint-Marin
5 090
90
Tchad
4 946
174
Sierra Leone
4 702
82
Barbade
4 041
47
Comores
3 908
146
Guinée-Bissau
3 825
69
Liechtenstein
3 026
59
Liberia
2 834
95
Nouvelle-Zélande
2 719
26
Monaco
2 548
33
Sao Tome and Principe
2 362
37
Saint Vincent and the Grenadines
2 192
12
Laos
2 050
3
Bhutan
1 903
1
Fidji
1 798
6
Maurice (Ile)
1 701
18
Antigue et Barbuda
1 263
42
Diamond Princess
712
13
Tanzanie
509
21
Saint Kitts and Nevis
330
1
Brunei Darussalam
251
3
République Dominicaine
191
0
Grenada
161
1
Holy See
27
0
Iles Salomon
20
0
MS Zaandam
9
2
Iles Marshall
4
0
Vanuatu
4
1
Samoa
3
0
Kiribati
2
0
Palau
2
0
Micronésie
1
0
Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com