Menu

Politique Publié

Affaires Ramid et Amekraz : L’étrange explication du n°2 au PJD

Temps de lecture: 1'
DR

Le n°2 du PJD a donné une étrange explication aux affaires dans lesquelles sont engluées des membres influents du PJD, qu'ils soient ministres au gouvernement El Othmani ou représentants de collectivités territoriales, tels le président la commune d'Aït Melloul et le maire de Marrakech, poursuivis par la justice.

«C’est un indicateur significatif du succès du parti dans la gestion des affaires des citoyennes et citoyens aux côtés de ses partenaires et l’ensemble des acteurs politiques», a précisé Slimane El Amrani lors de sa participation à une rencontre organisée par le secrétariat régional de la Lampe à la région Guelmim-Oued Noun, samedi soir. Cette rencontre était justement placée sous le thème : «les bases fondamentales encadrant l’action du parti, une lecture dans les lois internes» du PJD.

A cette occasion, le député a énuméré les «principes» fondateurs des islamistes, tels «la suprématie du droit et la légitimité des institutions, le recours à la démocratie interne, et la décentralisation du parti, les valeurs morales (…) l'intégrité, le sacrifice et l'honnêteté», rapporte le site officiel du PJD.

La réaction de Slimane El Amrani est la première venant d’un haut cadre du parti et de surcroît très proche de Saad-Eddine El Othmani.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate