Menu

Média Publié

Maroc : Pour être exempts du couvre-feu, les journalistes doivent informer la préfecture

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / DR.

Après avoir été exclus des professions exemptes du couvre-feu nocturne, instauré depuis le début de Ramadan dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire pour endiguer la pandémie de coronavirus, les journalistes détenteurs d’une carte de presse sont finalement autorisés de sorties professionnelles, mais sous conditions.

Dans un communiqué, le Conseil national de la presse a en effet indiqué qu’à la suite de sa correspondance appelant le ministère de l’Intérieur à revoir sa décision, qui incluaient uniquement le pôle audiovisuel public et quelques radios privés, le département a affirmé que les préfectures devaient avoir connaissance des noms des journalistes en exercice extérieur pendant les heures du couvre-feu, afin qu’ils y soient autorisés.

Dans ce sens, les entreprises de presse dont les journalistes effectuent des couvertures entre 19 heures et 5 heures doivent fournir la liste des noms des collaborateurs concernés, accompagnée d’une copie de la carte de presse, selon la même source.

Vendredi dernier, les autorités ont annoncé que les professionnels exempts du couvre-feu incluaient les cadres de santé, le transport médical et le personnel pharmaceutique, en plus des auxiliaires d’autorité, de la sûreté, des Forces armées royales, de la protection civile, de l’administration pénitentiaire et des douanes, entre autres secteurs vitaux devant assurer la continuité de leurs services.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com