Menu

Politique Publié

Maroc : L’ONU pointe le nombre d’arrestations durant l’état d’urgence sanitaire

Temps de lecture: 1'
DR

Le secrétaire général des Nations unies a affirmé il y a quelques jours que la pandémie du nouveau coronavirus «devient de plus en plus une crise des droits humains». En écho aux déclarations d’Antonio Guterres, le Haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Michelle Bachelet, a mis en garde contre le recours de certains gouvernements «à l’arme» des dispositions prises dans le cadre de l’état d’urgence «pour écraser la dissidence, contrôler la population, voire se maintenir au pouvoir».

Ces mesures doivent être «nécessaires, proportionnelles et non discriminatoires. Elles doivent aussi être limitées dans le temps et des garde-fous solides doivent être mis en place pour prévenir les excès», a-t-elle plaidé dans un communiqué publié le 27 avril.

L’ancienne présidente du Chili s’est dite «préoccupé» par les centaines de milliers de détentions annoncées dans certains Etats. Le Maroc figure sur la liste des pays pointés du doigt par le Haut commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme.

D'ailleurs, le dernier bilan de la Direction général de la sûreté national avance le chiffre de plus de 72 000 arrestations opérées depuis l’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire, le 20 mars.

La république des Philippines occupe la première place dans ce classement avec plus de 120 000 interpellations.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate