Menu

Société Publié

Etats-Unis : La Cour suprême valide une mesure de durcissement de la politique migratoire

Temps de lecture: 1'
La Cour suprême américaine. / DR

La Cour suprême des Etats-Unis a donné, lundi 27 janvier à l’administration de Donald Trump, l’autorisation de refuser d’octroyer un permis de séjour à un immigré dont elle considère qu’il pourrait représenter à l’avenir une «charge» pour les autorités fédérales, en bénéficiant d’aides gouvernementales, indiquent l’AFP et l’agence Reuters. Il s’agit là d’une mesure emblématique du durcissement de la politique migratoire des Etats-Unis.

Cette directive a été validée par les cinq magistrats conservateurs de la Cour suprême contre leurs quatre collègues progressistes. Elle n’est toutefois que temporaire, dans l’attente d’un examen du fond du dossier.

Conformément à cette directive, des critères comme l’âge, le niveau d’éducation, la santé et l’aisance en anglais pourront être pris en compte afin de décider si un immigré est susceptible de devenir une «charge publique».

Les opposants à cette politique estiment qu’elle instaurera un «test de richesse» qui écartera de façon disproportionnée les immigrés non-blancs. «Limiter l’immigration légale en s’appuyant sur la richesse des candidats est honteux et absolument anti-américain», a ainsi déclaré le sénateur démocrate Dick Durbin. Ils redoutent également que cette disposition pousse des familles vivant déjà dans une grande précarité, à renoncer à demander des aides indispensables à leur santé, à leur alimentation et à leur logement.

Au total, 22 millions d’étrangers résidant légalement dans le pays pourraient être affectées par cette mesure.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com