Menu

Société Publié

Deux carabiniers italiens en procès pour des insultes raciales à l'égard des Marocains

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / DR

«Les Marocains, ce sont des menteurs de naissance, ce sont des visages de m**** Si vous quittez le service en respectant le code pénal, vous cessez d'être un carabinier.» Telles ont été les phrases choquantes prononcées par deux carabiniers de Lunigiana (sud-est de Milan), âgés de 50 et 57 ans.

Les deux gendarmes s’étaient lâchés lors d’une émission diffusée sur la chaîne privée LA7, ne faisant pas attention au fait qu’ils étaient filmés par caméra cachée, rapporte La Nazione. «Ils s’étaient laissés aller avec des condamnations contre les Marocains, en puisant dans un jardon fasciste et en propageant des idées fondées sur la supériorité et la haine raciale», estime le procureur, citant la plainte déposée contre les deux carabiniers par l’armée.

«À partir de la plainte déposée par l'Arma contre eux, les sous-officiers ont fini par être jugés pour avoir violé la loi Scelba de 1952 (apologie du fascisme) et la loi 654 sur l'élimination de toute discrimination raciale», ajoute le procureur, cité par le média italien.

Au lendemain de la plainte, l'un des deux carabiniers avait poursuivi la journaliste en affirmant qu'il avait été interrogé à son insu avec la caméra cachée. Pour la journaliste, cependant, l'utilisation de la micro caméra était «nécessaire pour rendre crédibles les propos». Une thèse acceptée par le juge, qui a annulé cette poursuite.

Le procès contre les deux carabiniers se poursuit, le 6 avril prochain, dans le cadre d’une nouvelle audience.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com