Menu

Société Publié

Maroc : Une convention cadre le Programme national d'approvisionnement en eau potable

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration / DR.

Le roi Mohammed VI a accompagné le prince héritier Moulay El Hassan, pour présider, lundi à Rabat, la cérémonie de signature de la convention cadre pour la réalisation du Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027, qui mobilise des investissements de l’ordre de 115,4 milliards de dirhams (MMDH).

Cette convention définit les conditions et modalités d'exécution et de financement de ce programme, qui vise la consolidation et la diversification des sources d’approvisionnement en eau potable, l’accompagnement de la demande, la garantie de la sécurité hydrique et la lutte contre les effets des changements climatiques.

A cette occasion, le ministre de l'Equipement, du transport, de la Logistique et de l'eau, Abdelkader Amara, a souligné que ce programme s’articule autour de cinq principaux axes.

Il s’agit, selon le ministre, de l’amélioration de l'offre hydrique notamment par la construction de barrages (61 MMDH), de la gestion de la demande et la valorisation de l'eau notamment dans le secteur agricole (25,1 MMDH), du renforcement de l'approvisionnement en eau potable en milieu rural (26,9 MMDH), de la réutilisation des eaux usées traitées dans l'irrigation des espaces verts (2,3 MMDH), et de la communication et la sensibilisation en vue de renforcer la conscience liée à l'importance de la préservation des ressources en eau et la rationalisation de son utilisation (50 millions de dirhams).

Le financement de ce programme est finalisé, a précisé le ministre, ajoutant qu’il sera assuré à hauteur de 60% par le Budget général de l’Etat, 39% par les acteurs concernés et le reste dans le cadre du partenariat public-privé.

Au sujet de la question de l’amélioration de l'offre hydrique, le programme prévoit la construction de 20 grands barrages d’une capacité de stockage de 5,38 milliards de m3, avec une enveloppe budgétaire de 21,91 MMDH, a poursuivi Amara, notant que la construction de ces nouveaux barrages permettra de porter la capacité de stockage globale du Royaume à 27,3 milliards de m3.

Le ministre a, en outre assuré, qu’il a été procédé au recensement au niveau des différentes régions de 909 sites susceptibles d’abriter des petits barrages et des barrages collinaires, rappelant que le Royaume dispose actuellement de 130 petits barrages et que 20 barrages de ce type sont en cours de réalisation.

Intervenant à cette occasion, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a souligné que le programme ambitionne aussi la généralisation de l’approvisionnement du monde rural. Il a indiqué qu’il sera procédé dans ce cadre à la programmation de 659 centres, pour un coût de 5 MMDH. Le ministre a précisé également que 7 876 douars seront programmés dans le cadre de ces mesures, pour une enveloppe estimée à 9,68 MMDH.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com