Menu

Société Publié

Maroc : Neuf condamnations dans le cadre de l’affaire Hayat

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration / DR.

La Cour d’appel de Tétouan a condamné, mercredi, sept Marocains et deux Espagnols à des peines de 4 à 10 ans de réclusion, dans le cadre de l’affaire Hayat Belkacem.

Cette jeune fille a été touchée par les balles de la Marine marocaine pendant sa tentative de conduction vers l’Europe par le ressortissant étranger à bord d’une embarcation, en septembre 2018. La victime de 22 ans est décédée lorsque le pilote du véhicule aquatique a refusé d’obtempérer face aux sommations de l’armée.

Le pilote du bateau – de nationalité espagnole – a été condamné à dix ans de prison ferme pour «constitution de bande criminelle» et «complicité de migration clandestine», tandis que ses complices ont reçu des peines allant de quatre à dix ans de prison.

Selon les autorités marocaines, les garde-côtes avaient été «contraints» d’ouvrir le feu, le pilote du bateau «ayant une attitude hostile», rappelle l’AFP. La fusillade avait également fait trois blessés marocains âgés de 20 à 30 ans, cachés comme Hayat sous une bâche à bord du bateau.

La source rappelle aussi que le drame avait suscité l’indignation au Maroc. «Des jeunes du pays avaient notamment appelé sur Facebook à manifester contre la mort de la jeune étudiante», tandis qu’«Amnesty International avait demandé à Rabat de faire toute la lumière sur ce drame».

Par ailleurs, les proches de Hayat ont intenté une action contre l’Etat marocain devant le tribunal administratif de Rabat, selon un avocat contacté par l’agence de presse française.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com