Menu

Terrorisme   Publié

Sept individus arrêtés lors d’une opération antiterroriste à Dar Bouazza, Ouazzane et Chefchaouen

Temps de lecture: 2'
Six personnes ont été arrêtées lors d'une opération terroriste, tôt ce vendredi 25 octobre, entre Casablanca, Dar Bouazza et Chefchaouen. / Ph. Twitter 2M

Une opération antiterroriste a été menée tôt ce matin à Dar Bouazza, Ouazzane et Chefchaouen par les forces d’intervention du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ). Le niveau de dangerosité est «élevé», a indiqué une source sécuritaire auprès de la chaîne 2M.

Deux suspects ont été appréhendés à Dar Bouazza. Ils sont âgés de 26 et 27 ans. Ils avaient loué une villa samedi dernier, selon le journaliste de 2M sur place. Le BCIJ a saisi un important arsenal, notamment des couteaux de boucher, un fusil et deux drapeaux à l’effigie du groupe terroriste «Etat islamique».

Tôt ce matin également, les éléments d’intervention du BCIJ sont intervenus à Chefchaouen dans le quartier Lalla Zahra. Des tirs ont été entendus avant que deux suspects ne soient maîtrisés, d’après un journaliste de 2M sur place.

De plus, au cours de deux autres interventions à Douar Benaabid et à Douar Karia, deux autres suspects ont été neutralisés. L'un deux serait âgé de vingt ans. D’après la chaîne, il vit au sein d’une famille de six personnes qui s’était installée à Douar Karia il y a 2 mois.

Au total, ils sont sept individus à avoir été arrêtés lors de cette opération antiterroriste menée simultanément à Ouazzane, Chefchaouen et Dar Bouazza. 2M précise que les forces du BCIJ ont dû faire usage de leurs armes à feu pour procéder à ce démantèlement.

Un communiqué du ministère de l'Intérieur, relayé vendredi par la MAP, indique que les différentes perquisitions ont permis de saisir des armes dont trois pistolets automatiques, diverses munitions réelles, des cartouches, des armes blanches et des machettes, de grands sacs contenant des produits chimiques soupçonnés d’être utilisés dans la fabrication d’explosifs, des menottes en fer et en plastique, divers équipements de plongée et deux fusils de chasse sous-marins, entre autres.

Selon la même source, ils s’apprêtaient aussi à mener dans les plus brefs délais une série d'opérations terroristes en coordination avec des éléments étrangers, visant à frapper des infrastructures sensibles et des sites vitaux au Maroc.  

«Les données préliminaires ont révélé l'intention du chef de cette cellule terroriste, associée à un expert en fabrication d'explosifs dans les rangs du groupe "Etat islamique", d'accompagner ses partenaires après la mise en œuvre de leurs plans terroristes dans l'une des zones montagneuses situées à la périphérie de la ville de Ouazzane» pour la transformer en «base», poursuit le communiqué.

Les membres de cette cellule ont aussi enregistré une vidéo dans laquelle ils ont «prêté allégeance à Abu Bakr al Baghdadi, et se sont voués à mener des opérations terroristes dans le Royaume».

Article modifié le 2019.10.25 à 16h32

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate