Menu

Politique Publié

Maroc : Le ministère de l'Intérieur va-t-il instaurer le vote obligatoire ?

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / Ph. DR

Le taux d’abstention des Marocains lors des différentes élections hante le ministère de l’Intérieur. Ainsi, le département d’Abdelouafi Laftit aurait appelé, ces derniers jours, plusieurs leaders de partis politiques marocain, afin d’examiner la question.

Selon le journal Al Ahdath Al Maghribiya de ce mardi, l’Intérieur aurait ainsi déterré une vieille proposition de l’Istiqlal et l’Union socialiste des forces populaires (USFP), sur «l’instauration du vote obligatoire». Toutefois, les détails n'auraient pas été donnés.

Al Ahdath rappelle que les deux formations politiques avaient présenté des propositions sur ce sujet à l’approche des élections de 2016. Ils avaient, dans des requêtes séparées, proposé d'«obliger les électeurs à se rendre aux urnes lors des élections communales et législatives».

Il y a cinq ans, des voix avaient appelé à un débat public sur le système électoral, en précisant que le défi qu’affronte le Maroc réside dans la faiblesse de la mobilisation politique lors des élections et la faible participation, qui génère une majorité déséquilibrée. 

Les propositions de la Balance et de la Rose avaient suscité un vif débat au sein de la sphère politique, entre partisans et détracteurs de cette proposition. Celle de l’USFP avait même introduit un article «stipulant l’instauration d’une amende de 500 dirhams pour tout électeur qui s’abstient de voter».

Al Ahdath, cité par Le 360, rappelle enfin que le système du vote obligatoire est adopté par 23 pays, comme la Belgique, l’Australie ou encore l’Argentine, et impose aux électeurs d’être présents sur les lieux du vote le jour de l’élection.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com