Menu

Culture Publié

Washington : L'exposition «Ourouba» accueille les toiles du Marocain Hassan Hajjaj

Temps de lecture: 1'
L'artiste marocain Hassan Hajjaj. / DR

Une brochette d’artistes et créateurs issus de différents pays arabes, dont le Marocain Hassan Hajjaj, seront en vedette lors de l’exposition «Ourouba» (Arabacité) qui ouvre ses portes le 14 septembre courant à Washington. Initiée par l’Institut du Moyen-Orient (The Middle East Institute), dans le cadre de l’inauguration de son siège, nouvellement rénové, dans la capitale fédérale américaine, cette exposition est mise en place par la curatrice et productrice libanaise Rose Issa.

L'évènement entend «explorer les préoccupations esthétiques, conceptuelles et socio-politiques du monde arabe au cours des vingt dernières années, exprimées par ses principaux artistes», selon ses initiateurs. A la galerie du think tank dédié à l’étude de la région du Moyen-Orient, le public américain aura l’occasion de découvrir les œuvres de 17 artistes, dans le cadre du festival «Art All Night», une manifestation annuelle mettant en lumière les arts visuels et de la scène à Washington.

Un récital de musique arabe est également au programme de la cérémonie de vernissage de l’exposition.

Originaire de Larache, Hassan Hajjaj vit depuis son adolescence entre le Maroc et la Grande-Bretagne. Il a déjà exposé dans de nombreuses galeries réputées dont le Brooklyn Museum de New-York et le Victoria and Albert Museum de Londres. L’artiste photographe est considéré aujourd’hui comme l’une des figures majeures de l’art contemporain marocain.

«La galerie d’art de l’Institut du Moyen-Orient cherche à mettre en évidence la capacité des arts à influencer la culture et transformer la société, ainsi que de créer des passerelles entre les peuples des États-Unis et du Moyen-Orient», lit-on sur le site de l’Institut du Moyen-Orient fondé en 1946.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com