Menu

Politique Publié

Le Maroc et Mohamed Khabbachi cités dans une affaire impliquant un proche de Salvini

Après l’affaire des fonds russes, des proches des Matteo Salvini auraient bénéficier de financement depuis le Maroc, selon la presse italienne. 

Temps de lecture: 2'
Gianluca Savoini et Matteo Salvini. / Ph. DR

En plein débat sur les accusations de réception de fonds depusi la Russie qui hantent désormais Gianluca Savoini, un proche de Matteo Salvini et sa Ligue, voilà qu’une autre affaire, impliquant ces mêmes personnalités italiennes et le Maroc, fait désormais la Une des médias italiens.

Ainsi, le média italien Il Fatto Quotidiano a rapporté ce mercredi qu’avant la fameuse réunion Metropol à Moscou, Gianluca Savoini, ancien porte-parole et homme de confiance de Matteo Salvini, aurait rencontré un émissaire du Maroc à Paris. Il aurait ainsi «reçu [un] précieux colis des mains de Mohamed Khabbach (sic), ancien directeur général de l'agence de presse nationale MAP, émissaire du roi Mohammed VI pour des activités de lobbying à l'échelle européenne, notamment en Italie», poursuit le média qui citent des sources anonymes. 

Un paquet contenant, toujours selon Il Fatto Quotidiano repris par plusieurs médias italiens, une somme de 150 000 euros en espèces.

«La réunion à l'hôtel Le Méridien (à Paris, ndlr) a été organisée pour définir une liste de sociétés italiennes à signaler pour des futurs contrats au Maroc», confie une source au média. Pour ouvrir la voie, une mission de la Ligue du Nord s’était rendue au Maroc en octobre 2015, avec à sa tête Salvini et Savoini, rencontrant notamment Ilyas El Omari, à l’époque numéro 2 du PAM, puis Driss El Yazami qui occupait la présidence du Conseil national des droits de l’Homme ainsi que du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger.

Mohamed Khabbachi compte porter plainte

Cependant, un membre de la famille de Mohamed Khabbachi, ancien directeur général de la MAP, contacté par Yabiladi ce mercredi, dément formellement les informations relayées par la presse italienne. «Il y a un débat et des problèmes entre un certain nombre de partis politiques en Italie. Je sais que certains cherchent à faire tomber Salvini en visant son entourage», dénonce notre source. «Salvini et Savoini se sont effectivement rendus au Maroc mais ce n’est pas Mohamed Khabbachi qui les avait fait venir dans le royaume», s’étonne-t-il.

«De là à accuser Mohamed Khabbachi de donner de l’argent, ce n’est pas vrai. Jamais il n’a fait cela. Il n’a strictement rien à voir avec cette affaire.»

Un proche de Mohamed Khabbachi

Rappelant que Gianluca Savoini est accusé de recevoir des fonds de l’étranger, notamment de la Russie, notre interlocuteur dit ne pas «comprendre comment la presse italienne a pu rapporter de telles informations». Et de nous informer qu’un avocat a été mandaté par l’ancien directeur général de la MAP et actuel patron du média Barlamane.com. «L’avocat compte d’ailleurs porter plainte dèsdemain», conclut notre source.

Article modifié le 2019.08.01 à 00h29

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com