Menu

Politique   Publié

Le PJD écarte Amina Maelainin de la vice-présidence de la Chambre des représentants

Temps de lecture: 1'
Amina Mae Elainin devant le Moulin rouge à Paris / DR

C’est désormais officiel. Le PJD a décidé d’écarter la députée Amina Maelainin du bureau de la Chambre des représentants, a indiqué Sliman El Amrani, le n°2 du parti, dans une déclaration au site d’actualité de la Lampe.

Le secrétariat général de la Lampe, qui s’est réunie samedi, a choisi de proposer la candidature de Mme Meriem Boujemaâ, membre du SG et fidèle de Saad-Eddine El Othmani, 7e vice-présidente de Habib El Malki. Un poste que la Sahraouie occupait depuis janvier 2017.

Cette mise à l’écart était prévue, et ce, depuis la diffusion de photos de Mme Maelainin sans hijab. Début février, Mustapha Ramid s’est montré en faveur de sanctions pour l’ «erreur» commise par la députée de Casablanca.

«Elle ne devait pas enlever son voile en dehors du pays, car une femme voilée garde son hijab là où elle va (…) Nous devons rester les mêmes.»

Mustapha Ramid

La perte de son titre de 7e vice-président de la Chambre des représentants annonce un avenir politique compliqué, du moins sous les couleurs du PJD, d’Amina Maelainin. Elle qui a connu, depuis les élections du 25 novembre 2011, une ascension fulgurante au point de cumuler les responsabilités de députée durant deux mandats successifs, vice-présidente de la région Souss-Massa et membre du Conseil Supérieur de l'Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com