Menu

Article

Maroc : 8 espèces de mammifères disparues, 30 espèces d'oiseaux en voie d'extinction

De plus en plus d’espèces d’animaux disparaissent de notre planète. Au Maroc, le constat annoncé par le service de la conservation de la faune et de la flore est alarmant. En effet, huit espèces animales appartenant à la famille des mammifères ont disparues durant le dernier siècle dont le lion de l'Atlas, la panthère, le guépard, l'oryx, l'oryx  algazelle et le cerf. Une trentaine d’espèces d’oiseaux sont également menacées d’extinction.

Publié
De gauche à droite : le Lion de l’Atlas, l’aigle impérial et le guépard
Temps de lecture: 2'

Le Maroc compte de plus en plus d’espèces animales disparues de son territoire, à l’instar du lion de l'Atlas, dont le dernier spécimen, à l’état sauvage, aurait été abattu en 1943, dans le col de Tizi n'Tichka, reliant Marrakech et Ouarzazate. Mais ce n’est pas tout.

Sept autres espèces  appartenant à la famille des mammifères sont également déclarées disparues des forêts marocaines. Parmi eux figurent, entre autres, la panthère, le guépard, l'oryx, l'oryx algazelle et le cerf. C’est ce qu’a indiqué Hayat Misbah, chef de service de la conservation de la flore et de la faune sauvage, au sein du Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la désertification (HCAFL) hier, mercredi 4 octobre, à l’occasion de la Journée mondiale des animaux, rapporte la MAP.

D’autres mammifères sont actuellement menacés d’extinction au Maroc. Selon la responsable de l’HCAFL, il s’agit essentiellement de l'hyène rayée, la gazelle dama, le mouflon, le chat sauvage, la loutre, le fennec et le phoque moine. Cette dernière espèce, vivant principalement dans le bassin méditerranéen et de la côte Atlantique Nord-Ouest de l'Afrique, compte parmi les six espèces de mammifères marins les plus menacés au monde, selon la chaine de télévision TV5. Il n’en resterait plus que 500 aujourd’hui sur la planète. Les spécialistes estiment que les principales causes à l’origine de la diminution de l’espèce, sont la perte de leurs habitats naturels, la pollution de la mer et la pêche abusive.

Alerte : plus de 30 espèces d’oiseaux menacées

Durant ces dernières années, plusieurs espèces d’oiseaux se sont éteintes au royaume, à savoir l’autruche à cou rouge, l’érismature et l’aigle impérial, a fait savoir Hayat Misbah. Toutefois, d’autres espèces volatiles telles que l’outarde ou encore l’ibis chauve, qui sont en voie de disparition, peuvent toujours être sauvées.  

Un programme de conservation de l’ibis chauve au Maroc a été mis en place, il y a quelques années.  Le projet qui est soutenu  par le Haut commissariat aux eaux et forêts réunit plusieurs chercheurs et scientifiques marocains, mais aussi des experts venus d’Espagne, d’Angleterre, des Pays-Bas, et d’Autriche. Les dernières statistiques révélées par le programme en question, font état d’une centaine de couples reproducteurs, vivant principalement au parc national de Souss-Massa-Draa et ses environs, sur la côte atlantique du Maroc.

Observation de l'ibis chauve en liberté, au Maroc

Pendant le dernier siècle, de nombreux dysfonctionnements du système écologique marocain ont été relevés, estime la même source. Cependant, le Maroc dispose d’une situation géographique «stratégique», doté de plus d’une quarantaine d’écosystèmes différents avec ses forêts, montagnes,  vallées, plages, et désert. Ils seraient plus de 550 espèces de vertébrés ainsi que des milliers d’invertébrés à respirer aujourd’hui sur le territoire national.  

Patrimoine écologique
Auteur : Hamza
Date : le 06 octobre 2011 à 19h28
Ces animaux font aussi partie de notre patrimoine écologique, et par la même de notre identité et celle du Maroc. Nous perdrons de nous meme si nous ne préservons pas ce patrimoine.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com