Menu

Environnement Publié

Changement climatique en Méditerranée : Des risques importants en croissance [Etude]

Une nouvelle étude internationale, publiée cette semaine dans la revue Nature Climate Change, pointe l’impact du changement climatique en particulier dans les pays au sud de la Méditerranée comme le Maroc. 

Temps de lecture: 2'
Photo d'illustration. / DR

L’accélération récente du changement climatique ont exacerbé les problèmes environnementaux existants dans le bassin méditerranéen, causés par la combinaison de changements dans l'utilisation des sols, d'une pollution croissante et d'une biodiversité en déclin. C’est ce qui ressort d’une étude publiée cette semaine par la revue Nature Climate Change, intitulé «Changement climatique et risques interconnectés pour le développement durable en Méditerranée».

Les grandes lignes de l’étude, fruit de collaboration de plusieurs chercheurs, dont la professeure Maria Snoussi de la Faculté des Sciences à l’Université. Mohammed V de Rabat, ont été reprises ce jeudi par la revue Sciences et Avenir et l’Agence France-Presse. «Pour cinq domaines d'impact vastes et interdépendants (eau, écosystèmes, alimentation, santé et sécurité), les changements actuels et les scénarios futurs indiquent systématiquement des risques importants et croissants au cours des prochaines décennies», précisent ses auteurs.

Ces scientifiques rappellent la température annuelle dans le bassin méditerranéen a déjà augmenté de 1,4°C depuis l’ère préindustrielle, soit 0,4°C de plus que la température globale.

«Même avec un réchauffement global futur limité à 2°C, les précipitations estivales risquent fort de diminuer de 10 à 30 % selon les régions, aggravant les pénuries d’eau et provoquant une décroissance forte de la productivité agricole, surtout dans les pays du Sud.»

Extrait de l’étude

Des effets même sur la santé humaine 

Les auteurs de l’étude prédisent aussi des sécheresses qui «dureront plus longtemps», tandis que les «épisodes pluvieux pourront être 10 à 20% plus violents (hors saison d'été)».

Les chercheurs identifient en tout cinq grands domaines de risques pour la région, interconnectés entre eux, à savoir l'approvisionnement en eau potable, l'état des écosystèmes, la sécurité alimentaire, la santé, et enfin la sécurité des infrastructures. Ils prédisent notamment des «conflits entre agriculteurs, propriétaires et industriels». «Les impacts du changement climatique sur la production agricole combinée à la demande croissante en produits animaux vont accroitre la dépendance des pays du Sud par rapport à l’extérieur», expliquent-ils. 

L’étude, qui pointe aussi les effets du réchauffement sur la santé humaine risquant d'accroître les aires géographiques de certaines maladies, suggèrent que les politiques de développement durable des pays méditerranéens atténuent ces risques. Elles doivent, selon l’étude, «envisager des options d’adaptation, mais manquent actuellement d’informations adéquates - en particulier pour les sociétés les plus vulnérables du sud de la Méditerranée, qui disposent de moins de systèmes d’observation systématique et de modèles d’impact».

Les scientifiques promettent aussi «un effort spécifique visant à synthétiser les connaissances scientifiques existantes dans toutes les disciplines» afin de «fournir une meilleure compréhension des risques combinés».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate