Menu

Société Publié

Accident mortel à Bilbao : Entre affirmations du ministère des MRE et démenti de la famille

Vendredi, le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration a déclaré qu’il «prendra en charge le rapatriement des deux dépouilles» de Marocains décédés en Espagne dans un accident de la circulation. Une version contestée aujourd’hui par des membres de la famille d’Abdelghani Belkhou et Sanae Mohcine.

Temps de lecture: 3'
DR

Toutes les mesures nécessaires ont été prises afin de rapatrier les dépouilles des deux Marocains résidant aux Pays-Bas ayant péri dans un accident de la route en Espagne. C’est ce qu’a affirmé, vendredi dans un communiqué, le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger (MRE) et des affaires de la migration (MCMREAM).

«Aussitôt après avoir pris connaissance de l'accident survenu jeudi (…), le ministère, en coordination avec le consul général du Royaume du Maroc à Bilbao (Espagne) Fatiha El Kamouri, a pris l'ensemble des mesures nécessaires pour rapatrier les dépouilles des deux Marocains ayant péri dans cet accident», poursuit le communiqué.

«Dans l'attente que toutes les procédures juridiques et administratives soient accomplies, le ministère prendra en charge le rapatriement des deux dépouilles de l'Espagne vers la ville de Fès où elles seront inhumées.»

Communiqué du ministère relayé par la MAP

Le ministère a accompagné la famille, «étape par étape»

La même source affirme avoir «pris contact avec les familles des défunts résidant au Maroc et aux Pays-Bas afin de leur apporter le soutien nécessaire et de les accompagner dans les procédures relatives à la garde des deux enfants mineurs».

Abdelghani Belkhou et son épouse Sanae Mohcine étaient accompagnés au moment du drame par des membres de leur famille qui ont miraculeusement survécu, dont leurs deux enfants Meryem (5 ans) et Zakaria (1 an) ainsi que leur proche Oussama Belkhou (23 ans).

Contactée par Yabiladi ce mardi, une source autorisée au sein du ministère apporte quelques précisions. «Le ministère, dès qu’il apprend le décès d’un Marocain à l’étranger, le prend en charge automatiquement à deux conditions : s’il n’est pas assuré et s’il est démuni», nous déclare cette source. «Il s’est avéré dans ce cas que les deux défunts avaient contracté une assurance. Nous avons donc proposé encore une fois de prendre en charge le rapatriement si les démarches auprès de l’assurance prenaient du temps, mais l’assurance nous a confirmé qu’elle fera le nécessaire le plus rapidement possible», poursuit notre interlocuteur.

«Notre représentant à Bilbao a accompagné, étape par étape, la famille en Espagne. Il fallait aussi mobiliser la commune, fermée trois jours durant, pour avoir des certificats de décès même un jour férié.»

Cette source autorisée nous informe aussi que le ministère a affirmé sa disposition à rapatrier les deux enfants des défunts, mais «l’assurance a également déclaré qu’elle les prendra en charge».

La version du ministère contestée

Mais le communiqué du ministère a été contesté par des proches de la famille des deux Marocains. Sur les réseaux sociaux, on accuse notamment le département chargé des Marocains du monde, de ne pas avoir été mobilisé pour Abdelghani et Sanae. 

Contactée ce mardi par Yabiladi, Aicha Bakkali, une cousine de Sanae Mohcine, persiste et signe. «Moi-même et la maman de feu Sanae sommes cousines», nous précise-t-elle en préambule. Elle affirme ensuite qu’il «n’y a pas eu de prise en charge par le ministère», contrairement à ce qui a été annoncé via la MAP. Elle raconte avoir reçu la terrible nouvelle, jeudi soir, avant que des membres de la famille de Sanae Mohcine prennent l’avion vers l’Espagne vendredi matin. «Ils sont allés sur place, en se rendant au consulat tout d’abord puis à l’hôpital», poursuit-elle. «Un cousin était resté avec les enfants alors que les deux autres sont partis chez les autorités espagnoles pour effectuer les démarches administratives pour le rapatriement», enchaine-t-elle.

«Le Maroc a peut-être fait la lettre d’information, adressée au ministère pour permettre le rapatriement des corps mais pas plus. Les enfants sont arrivés dimanche et ce sont mes cousins qui ont payé les billets d’avion, même pas l’assurance qui n’a pris en charge que les dépouilles d’Abdelghani et Sanae.»

Aicha Bakkali, cousine de Sanae Mohcine

Selon notre interlocutrice, le rapatriement des deux dépouilles au Maroc pour être inhumées à Fès a été retardé jusqu'à jeudi. «Pour que le ministère annonce avoir pris en charge le rapatriement, cela n’a pas de sens et c’est ridicule», s’indigne-t-elle. «Ils n’ont même pas été mobilisés pour accompagner la famille administrativement en Espagne», dénonce-t-elle encore.

Il semblerait que malgré les assurances répétées par le ministère, aucune prise en charge financière n'a été actée. Peut-on voir dans cet empressement à communiquer après un drame un coup de communication du département de Abdelkrim Benatiq ? Un coup de com' qui devrait irriter les nombreux Marocains à l'étranger déjà très remontés contre le ministère suite à la mésaventure des derniers jours à Tanger Med.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com