Menu

Transports Publié

Marhaba 2018 : Le ministère des MRE «suit de très près» la situation à Tanger Med

Une source autorisée au ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger assure ce samedi que les autorités marocaines et espagnoles restent mobilisées pour le bon déroulement de la phase retour des MRE. Le département du Transport est, quant à lui, aux abonnés absents.

Temps de lecture: 3'
Photo d'illustration. / Twitter

«Le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration suit de très près la situation au port de Tanger Med». C’est ce que nous affirme ce samedi une source autorisée au sein du département présidé par Abdelkrim Benatiq.

Contactée par Yabiladi, cette source assure que les autorités marocaines «on fait le maximum pour accompagner ce flux important de MRE», citant notamment la mobilisation «de 12 bateaux cet été entre Tanger Med et Algesiras qui font la rotation chaque jour». «Cette année également, nous avons fait appel à des bateaux avec une capacité plus grande que l’année précédente. Mais le problème réside au niveau des capacités des ports», nous explique ce responsable.

«Tanger Med a une capacité très importante de 44000 passagers par jour, mais de l’autre côté, en Espagne, il n’y a que cinq quais qui sont tous ouverts avec 7 guichets de la douane et c’est le maximum qu’ils peuvent faire. Même en ramenant plus de bateaux, on aurait pas pu faire mieux, parce que la capacité de ce port le facteur limitatif.»

Une mobilisation au maximum

Notre source, qui a été sur place hier et avant-hier au port de Tanger Med, assure que les équipes de la douane, de la police marocaine, de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité et du port de Tanger Med sont «mobilisées au maximum pour accompagner et assister nos MRE».

«Hier, il y a eu 8 kilomètres de bouchons avant le port alors que ce matin, on est à 3 à 4 kilomètres, ce qui veut dire qu’on a absorbé beaucoup de flux pendant la nuit et ce matin», rapporte notre interlocuteur. «La situation s’améliore, en espérant que lundi, elle reviendra à la normale parce que la plupart des MRE veulent arriver chez eux dimanche ou lundi», enchaîne-t-il.

Quant aux rumeurs sur la fermeture de postes douaniers à Algesiras, évoquées par certains MRE sur place, le responsable au sein du ministère nous assure que «le travail se passe très bien avec l’Espagne qui a ouvert tous les passages et a mobilisé elle aussi beaucoup de monde». «Nous coordonnons très bien avec eux, contrairement à ce qui a été dit et le consul du Maroc à Algesiras nous a assuré ce samedi que les cinq quais sont ouverts depuis très tôt ce matin», poursuit-il.

«L’année prochaine, cette situation ne se reproduira pas puisque l’Aid Al Adha interviendra avant le 10 août et les MRE auront une quinzaine de jours pour rentrer dans leurs pays d’accueil contrairement à cette année où on n’avait qu’une semaine entre cette fête religieuse et la rentrée scolaire.»

Notre source reconnait toutefois qu’un effort de communication aurait dû être fait pour sensibiliser les MRE sur cette situation, «comme par exemple informer les MRE pour que ceux n’ayant pas pris de billets ne se déplacent pas aux ports avant d’en acheter ou leur proposer de différer leurs départs», conclut-elle.

Le ministère du Transport aux abonnés absents ?

Du côté du département chargé du Transport on préfère communiquer seulement les jours de faible affluence au port.

Pour rappel, le secrétaire d’Etat chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif a affirmé lundi que «le temps d’attente des bateaux équivaut à 0 minute au port de Tanger Med et environ une demi-heure au port Tanger ville». Le responsable gouvernemental s’était rendu au port de Tanger Med et Tanger ville avant de confirmer ces informations sur sa page Facebook.

Mais il rectifiera ensuite le tir, deux jours plus tard, reconnaissant mercredi dans un deuxième statut que le temps d’attente des MRE a été long et que la situation se poursuivra probablement jeudi. «Nous nous activons pour trouver des solutions, dont des bateaux supplémentaires mais il y a des difficultés dans la partie nord pour accompagner cette situation exceptionnelle», poursuit-il.

Mohamed Najib Boulif annonce aussi des réunions d’urgence avec les autorités espagnoles ayant eu lieu hier pour trouver une solution rapide audit problème avant de présenter ses excuses. Vendredi, le responsable PJDiste s’est contenté de relayer l’appel destiné aux MRE pour se reposer aux niveaux des aires de repos en attendant que la situation s’améliore au niveau des routes menant vers Tanger Med. Contacté ce samedi, Mohamed Najib Boulif était injoignable. Il ne s’est pas non plus déplacé sur place pour s'enquérir de la situation (jusqu’à 18 heures d’attente) à l’instar du lundi où l’attente n’était que de «0 minute».

Article modifié le 02.09.2018 à 16h04

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com