Menu

Sciences Publié

Une météorite tombée au Maroc porteuse d’une vie extraterrestre ?

Tombée du ciel il y a 20 ans, une météorite renfermerait de l’eau sous forme liquide, ainsi que du carbone, de l’oxygène et de l’azote : Les ingrédients de la vie. C’est en tout cas le diagnostic révélé aujourd'hui par un groupe de scientifiques…

Temps de lecture: 2'
Tombée du ciel il y a 20 ans, la météorite renferme notamment de l’eau sous forme liquide, ainsi que du carbone, selon les scientifiques. DR

Les rationalistes sceptiques sur l’existence d’une autre forme de vie dans l’univers n’ont qu’à bien se tenir. Vingt ans après la chute de deux météorites sur Terre – l’une au Maroc, l’autre au Texas, sur un terrain de basketball –, des analyses récemment effectuées par un consortium de scientifiques ont montré que ces petites roches, pétries d’un «mélange fascinant» de produits chimiques, renferment tous les ingrédients nécessaires à la vie, rapporte une étude publiée le 10 janvier dans la revue Science Advances, citée par le média français UP’ Magazine. Les chercheurs avancent également qu’elles auraient «voyagé depuis un monde océanique lointain».

Ces deux roches spatiales, soigneusement hébergées depuis 1998 au Centre spatial Johnson de la NASA au Texas, contiennent plus précisément de l’eau sous forme liquide et les composés organiques indispensables à la vie : les acides aminés – molécules qui entrent dans la composition des protéines –, ainsi que le carbone, l’oxygène et l’azote. Une découverte qui fait de ces bolides les premières météorites présentant conjointement ces deux types d’ingrédients contenus dans des fragments pas plus grands qu’une fraction de la largeur d’un cheveu humain.

La chercheuse Queenie Chan, de l’Open University au Royaume-Uni, explique : «C’est vraiment la première fois que nous trouvons une matière organique abondante associée à l’eau liquide qui est vraiment cruciale pour l’origine de la vie.»

 «Comme une mouche prise dans de l’ambre»

Parmi les hypothèses formulées par les scientifiques, les jets de glace ou d’eau issus de l’activité volcanique sur la planète naine Cérès, située dans la ceinture d’astéroïdes entre les orbites de Mars et Jupiter, auraient pu imprégner ces roches d’un mélange aussi riche en composés. D’autres matières organiques auraient pu être ajoutées par une collision avec un autre objet comme l’astéroïde Hébé, car ces roches ont voyagé dans l’espace.

Les traces microscopiques d’eau retrouvées dans les fragments pourraient même remonter à la naissance de notre système solaire, il y a 4,5 milliards d’années. «C’est comme une mouche prise dans de l’ambre», dit David Kilcoyne du laboratoire de Berkeley.

Si cette découverte ne prouve pas que la vie existe en dehors de la Terre, elle conforte cependant cette possibilité...

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com