En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société   Publié

Vidéo choc : Laura Prioul raconte sa vérité sur le viol présumé par Saâd Lamjarred

Elle était restée silencieuse jusqu'ici. Un an après le déclenchement de l'affaire de viol présumé impliquant la star marocaine Saâd Lamjarred, Laura Prioul a publié une vidéo où elle dévoile sa vérité ainsi que des photos des coups qu'elle a subis. 

Laura Prioul a longuement témoigné dans une vidéo où elle explique son calvaire et donne sa version des faits. / Ph. Capture d'écran Youtube

Un an après le déclenchement de l'affaire de viol impliquant Saâd Lamjarred, la victime présumée, Laura Prioul, a longuement témoigné dans une vidéo où elle explique son calvaire et donne sa version des faits.

«Ça fait un an que je me cache des médias, un an que je me cache de tout le monde, mais que tout le monde parle de moi. Je n'ai jamais parlé parce que je ne voulais pas faire le buzz, parce que j'avais peur, parce que je ne veux pas entendre parler de moi comme ça, parce que je me sens vraiment, vraiment salie par cette histoire», raconte, d'emblée, la jeune femme de 21 ans.

«J'étais en boîte de nuit sur Paris. Il se trouve que mon agresseur était aussi là. (...) Je ne buvais que de l'eau, lui buvait de l'alcool, beaucoup d'alcool. Par la suite, il me propose d'aller dans une deuxième boîte de nuit, je me soucie du fait de comment je vais rentrer chez moi (sic). Il me dit qu'il a des chauffeurs privés, qu'il me fera ramener, etc.. (...) Au final, une voiture se gare à côté de nous, des paroles sont échangées en arabe, je n'y comprends strictement rien du tout. Je demande à mon agresseur ce qu'il se passe et il m'explique qu'on va finir la soirée dans un hôtel, dans l'hôtel de son ami parce que la boîte de nuit n'est pas très bien.»

Une fois dans la chambre de Saâd Lamjarred, Laura Prioul raconte qu'elle et le chanteur «[se sont] tous les deux embrassés» : «Il a voulu me ré-embrasser et j'ai tourné la tête, et ça ne lui a pas plu. Je me suis fait frapper d'un coup (...) J'ai voulu me défendre et cette personne m'a re-frappée, re-frappée, re-frappée. (...) Cette personne a fini par me violer.»

Récit d'une descente aux enfers

La jeune femme raconte également que son nom a été divulgué dans la presse par le blogueur Jeremstar. A partir de cet instant, sa vie déjà difficile s'est transformée en enfer. Insultes, menaces de mort, changement de domicile, de numéro de téléphone, fermeture de ses comptes sur les réseaux sociaux, Laura Prioul a vécu presque recluse. Les médias - notamment marocains cités dans la vidéo - ont participé à une campagne agressive à son encontre, inventant de fausses informations pour nuire à sa réputation.

Choquée par ce qui lui est arrivé, elle raconte aussi les multiples tests qu'elle a dû subir (alcoolémie, cocaïne, grossesse, MST) et les douleurs au ventre pendant la trithérapie contre le VIH qu'elle a dû suivre par précaution pendant trois mois.

Après avoir fondu en larme, Laura Prioul profite de cette vidéo pour lancer un appel à témoin, à d'autres victimes de son agresseur présumé. Les témoignages pourraient ainsi l'aider à prouver la culpabilité de son agresseur qu'elle prend soin de ne pas citer dans son témoignage. Elle déclare vouloir aller jusqu'au bout pour qu'il soit condamné et retourne derrière les barreaux d'une prison. Un sous-entendu énigmatique est glissé sur un éventuel arrangement financier qu'elle n'acceptera jamais.

45 commentaires
imtiyaz
Date : le 16 novembre 2017 à 00h19
. Cette fille est allé à l’hôtel avec Lamjarred juste pour jouer au domino. .
charmeur de serpent
Date : le 15 novembre 2017 à 21h48
N'empêche que cette affaire n'est pas juste une affaire de viol présumé et l'avenir nous prouvera que d'autres sont mêlés à cette affaire.
FATEM95
Date : le 15 novembre 2017 à 17h49
Il faut raison garder. Il ne faut pas oublier que la grande masse est silencieuse, n'a pas d'avis, s'en fout, voire n'est même pas au courant. Donc il y a quelques zélés très actifs sur le net qui donnent l'impression qu'ils sont des millions. D'un autre côté il y a les fans (dont je ne fais pas partie car je ne connaissais même pas ce chanteur) qui ont un peu "déliré" sous le coup de l'émotion. Il y a les tabloïds (et leurs équivalents numériques) qui doivent vendre. Et puis nos sociétés orientales qui sont culturellement "complotistes". Quand quelqu'un est malade, on dit qu'il a eu le mauvais œil. Quand quelqu'un rate un concours on dit qu'on lui vendu sa place. Et puis toutes les légendes urbaines qui trainent chez nous. D'où l'histoire de l'Algérie qui lui aurait tendu un piège, etc. Mais tout ceci est loin de faire une majorité de marocains. Après quelques mois et vu que l'affaire traine, les gens disent qu'il y a du sérieux derrière. Maintenant ça ne veut pas dire que la fille est "propre". Il n'y a que les féministes intégristes qui avancent cette idée par dogme que la fille est forcément victime sans attendre que la Justice le prouve. Pour moi c'est un milieu pourri comme tous les milieux où il y a de l'argent facile (show biz, foot, trafics). C'est ce qu'on découvre aujourd'hui au Cinéma, dans la Chanson, dans le Foot. Mais ça ne date pas d'aujourd'hui. Je pense la fille trainait dans ce milieu pour essayer de ramasser quelque chose. Soit ça n'a pas tourné comme elle voulait, soit lui a dérapé et elle elle essaie de fructifier cela en sonnants et trébuchants. Elle n'est pas dans ce milieu juste pour aller danser en boite de nuit. Je suis peut-être naïf mais je ne crois pas à cette salade. Wa Allahou A3lam
Citation
yassy37 à écrit:
Salam, Merci pour ta réponse. smiling smiley Je ne mets tous les MAROCAINS dans le même sac... Mais ce qui m'a laissé perplexe est de constater qu'une partie non négligeable tout de même soutenait coûte que coûte la version de notre chanteur héros victime d'une fille "facile", pour ne pas dire autre chose, qui veut lui sous-tirer plein de sous. Lui le célèbre parmi les célèbres... Il ne faut pas nier qu'à un moment donné c'était même devenu une cause nationale au point que les hautes sphères du pays lui auraient "déléguées" (et payer !) un avocat de "haute gamme" pour venir à la rescousse de notre gentil héros ! Est-ce normal ? Et que dire de toutes les autres célébrités marocaines et arabes qui se sont bousculées pour apporter leurs soutiens... C'en était au point où ça devenait ridicule ! Et des tabloids et autres journaux virtuels ou pas qui n'étaient pas en reste... Et vas y qu'on bourre le cran de Mr et Mme tout le monde... Une fois j'ai lu que notre "héros" lit le Coran dans sa cellule .. preuve de sa "moralité irréprochable" ?!Oups Moi j'avais juste envie de dire "et alors ?" ! grinning smiley Cet été, profitant de mes vacances au Maroc, j'ai entendu même quelques mamies, de bonne foi, ça va de soi, défendre cet héros ! La cause est devenue "populaire" grinning smiley... Je n'ai donc pas hésité à à user de la pédagogie pour expliquer que cet héros n'en est pas un... Au mieux c'est un idiot... et au pire c'est un violeur... Soyons honnête : La totalité de ceux qui défendent ce jeune chanteur, pensent que la fille avait tort. "Elle n'avait pas à accepter l'invitation et à aller dans la chambre" . En gros, du moment où elle a accepté de traverser le pallier de la chambre, elle n'a plus à se plaindre et devrait donc dire oui à tout. Y compris les sévices et autres perversités pourquoi pas ! Dans ce genre de cas, notre société marocaine, condamne sans équivoque la fille en la traitant de "Putain" "traînée". Jamais, le garçon n'est pointé du doigt comme "Un Putain", "Un traîné". Au contraire, il est perçu comme le beau gosse qui fait tomber les filles... Ceci dit, ce n'est guère mieux ailleurs non plus... On dit ça tout en se disant musulmans ! Or, dans le Saint Coran, la zania n'est jamais citée seule ! Il y a toujours Le Zani qui la précède ! "Azzani wa zzania ..." Cet héros, qui n'est pas un pour moi (comme tout le monde l'a compris winking smiley), tout comme l'autre célébrité qui défraye la chronique en ce moment, ne méritent pas notre indulgence, notre bienveillance qui fait de nous des naïfs, incrédules et ... un peu cons... Au contraire... Bref, il y énormément d'éducation à faire encore et toujours... Bonne journée smiling smiley
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com