Menu

Culture Publié

Paris : Le Maroc participe à une exposition sur l'art de la calligraphie

Temps de lecture: 1'
Image d'illustration. / DR

L’art de la calligraphie a été célébré, mercredi soir à l’Institut des cultures d’Islam (ICI) de Paris, à l’occasion de l’exposition «Lettres ouvertes de la calligraphie au Street Art», à laquelle participent des artistes issus de nombreux pays arabes dont le Maroc.

Quatre artistes marocains participent à cette exposition collective qui revient sur les origines de cet art ancestral, apparu au VIIe siècle, et explore les mutations et les métamorphoses qu’il a subi à travers les âges.

Elle fait dialoguer les œuvres de grands maîtres, tels le célèbre poète feu Mahmoud Darouich, l'écrivain marocain feu Abdelkebir Khatibi et d’autres avec celles d’artistes émergents, usant de matériaux comme la céramique, le bronze, le verre ou la vidéo. La lettre devient ainsi le terrain d’expérimentations graphiques, esthétiques et poétiques, qui effleurent parfois les limites de l’abstraction.

C’est dans ce cadre que l’artiste palestinien Rachid Koraichi présente un travail sublime sur l’exil palestinien, qu’il avait entamé dans les années 80 avec Mahmoud Darouich. Ce travail consiste en un ensemble de plaques en bronze gravées sur des textes calligraphiés en koufi contemporain à partir des poèmes de Darouich. Abdelkrim Khatibi est intervenu par la suite pour faire la jonction entre ces deux travaux par un texte qui jette un regard philosophique et psychanalytique, mais aussi politique, sur l’histoire de la Palestine, a expliqué à la MAP M. Koraichi.

L'ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa a affirmé que l’organisation de telles initiatives culturelles, en cette conjoncture difficile sur la scène internationale, participe à la volonté de promouvoir le vivre ensemble et de dissiper les peurs et les ignorances.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate