Menu

Environnement Publié

A Marrakech, l'une des plus grandes fermes à cactus d'Afrique

Temps de lecture: 1'
Magda et Roselinde Thiemann, les deux filles du fondateur de la ferme à cactus, Hans Thiemann. / Ph. Olivier Metzger

A vingt minutes de l’ancienne médina de Marrakech, non loin du quartier Guéliz construit dans les années 1920, se trouve une vaste terre déserte. Sur une clôture qui ne semble rien protéger, un panneau manuscrit pointant vers le bas d’un chemin rocheux indique «Cactus».

«Cactus Thiemann» est une crèche de cactus de 6,88 hectares. Plus de 150 variétés se tiennent dans des rangées parfaites, indique le New York Times. Le jardin a été fondé dans les années 1960 par Hans Thiemann, un ingénieur agricole allemand dont la famille nourrissait depuis des générations une passion pour ces plantes épineuses à croissance lente.

Fatigué de les cultiver dans une serre, estimant que le climat du désert marocain était bien plus fertile que celui de l’Europe, Thiemann avait alors rendu visite au peintre Jacques Majorelle en 1950 pour ramener des spécimens du Jardin Majorelle, et s’était finalement installé au Maroc.

Depuis la mort de Thiemann en 2001, l’opération est dirigée par sa veuve, Fatima, et ses filles adultes, Magda et Roselinde.

Neoraimondia herzogiana est l’espèce favorite des visiteurs. Le plus ancien et le plus grand spécimen est le Plecycereus pringlei, que Thiemann a apporté avec lui par bateau. Il mesure aujourd’hui 7,92 mètres de haut.

Les deux sœurs comptent ouvrir un café dans ces lieux. «Simple et sauvage», explique Magda : quelques sièges et un peu d'ombre, un endroit pour siroter du thé et regarder dans l'abîme épineux.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate