Menu

Finance Publié

Le Maroc désormais actionnaire de la Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale

Temps de lecture: 1'
Mohamed Boussaid et Sokambi Armand Guy, mercredi 21 juin à Rabat. / Ph. Reuters

Le Maroc est depuis mercredi un actionnaire de la Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC). Les deux parties ont en effet signé, le 21 janvier à Rabat, une convention de prise de participation du Maroc dans le capital de BDEAC, rapporte La Tribune Afrique. Le document a été paraphé par le ministre de l'Economie et des finances Mohamed Boussaid, et le vice-président de la BDEAC Sokambi Armand Guy.

Le média explique qu’aux termes des dispositions de la convention, «le Royaume du Maroc devient actionnaire de la Banque à hauteur de quatre millions de dollars et conformément aux statuts de la BDEAC en vigueur, le Maroc siègera désormais à son Conseil d'Administration».

Selon les deux responsables, la participation du Maroc au capital de la BDEAC contribuera à renforcer la coopération au financement du développement entre le royaume et la BDEAC et promouvoir ainsi la coopération Sud-Sud.

«La signature de convention (…) met également en valeur tout l'intérêt que porte Maroc dans le cadre du renforcement de ses relations avec les pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique Centrale (CEMAC)», affirme Mohamed Boussaid.

La Tribune Afrique rappelle qu’en début 2016, la BDEAC avait sollicité le Maroc pour entrer dans son capital. «A travers cette opération, le Maroc qui a paraphé depuis des années des accords de coopération avec les deux banques centrales des pays africains de la «Zone Franc», poursuit sa stratégie africaine. Après son retour dans l'Union africaine en début d'année, il a reçu dernièrement un accord de principe pour son adhésion à la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest, ndlr)», conclut la même source.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com