Menu

Société Publié

Le néo-nazi qui voulait faire accuser les arabes de viol écope de 15 ans de réclusion criminelle

Temps de lecture: 1'
Cour d'assises de Calvados où les deux accusés ont été jugés. / DR

Frédéric Goeller, néo-nazi âgé de 47 ans, croix gammées tatouées sur le corps, se donnait un prénom maghrébin pour violer une fille de 12 ans, dans la région de Vire (Normandie) en 2004, rapporte Ouest France. Lui et son frère cadet de 36 ans, également impliqué, ont été condamnés par la cour d’assises du Calvados, jeudi 9 mars et vendredi 10 mars 2017, à 15 ans de réclusion criminelle pour le premier et à 6 ans de prison pour le second.

C'est presque un hasard si les frères se sont retrouvés devant la barre. L'affaire avait été classée en 2007, l'instruction fut de nouveau ouverte en 2014 après une tentative de vol où son ADN avait été comparé à celui retrouvé lors du viol. Les deux accusés avaient maquillé ce viol en crime antifrançais en se faisant passer pour des Maghrébins. Les deux hommes encouraient 20 ans de prison. Frédéric Goeller a été proche de groupuscules d'extrême droite, selon Me Olivier Pacheu qui a assuré sa défense.

«C'est surtout quelqu'un qui était perdu et a cherché là une sorte de famille», expose-t-il, d’après l’Express. Sa volonté de se faire passer pour un étranger afin de faire croire que les étrangers sont des gens qui font du mal «montre» qu'on est dans un comportement pas très rationnel», a encore estimé l’avocat.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com