En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

/
Terrorisme Publié Le 23/02/2017 à 11h45

Le «cerveau» des attentats de Madrid sera jugé au Maroc après son expulsion d'Espagne

Le «cerveau» des attentats de Madrid du 11 mars 2004 sera jugé au Maroc après son expulsion d'Espagne. / DR

Youssef Belhadj, le Marocain derrière les attentats de Madrid du 11 mars 2004, sera jugé au Maroc. Il a été expulsé d’Espagne le 28 janvier, où il a purgé une peine de douze ans de prison, indique une source policière marocaine, selon l’agence EFE.

Une fois arrivé sur le sol marocain, Youssef Belhadj a été arrêté à l’aéroport international de Rabat-Salé, puis questionné par la police judiciaire, selon une source des forces de l’ordre du royaume. Le 8 février, le détenu a comparu devant le procureur général en charge des affaires de terrorisme. Ce dernier a ordonné son incarcération pour son implication présumée dans une affaire de terrorisme sur le territoire marocain, qui a eu lieu bien avant les attentats de Madrid, précise l'agence EFE.

Le natif de Nador est actuellement à la prison de Salé. Il a été expulsé d’Espagne faute de détenir le statut de résident permanent en Espagne, d’après des sources proches du dossier qui ont requis l’anonymat.

Youssef Belhadj, ainsi que Hassan El Haski et Rabei Osman, sont considérés comme les «cerveaux» de la tuerie de Madrid. Youssef Belhadj est considéré comme le «porte-parole d’Al-Qaïda en Europe». Il avait été arrêté en 2005 en Belgique, puis remis aux autorités espagnoles avant de purger une peine de prison à Villena (province d’Alicante).

Les attentats de Madrid du 11 mars 2004 sont considérés «comme la plus grande attaque terroriste dans l’histoire de l’Europe», avec 192 morts et 1 500 blessés.

Article modifié le 23.02.2017 à 11h57

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com