Menu

Société Publié

Maroc : Annonce d'emploi discriminatoire envers les femmes voilées

Temps de lecture: 1'
L'offre d'emploi d'une entreprise multinationale publiée par Maroc Annonces spécifie vouloir une assistante de direction générale " non voilée". / DR

Après les annonces immobilières discriminatoires au tour de celles relatives à l'emploi. Sur le site «Maroc Annonces», une société multinationale dans le domaine de l’industrie s'est illustrée par les critères exigés. Publiée le 28 décembre dernier, l’offre d’emploi du service des ressources humaines spécifie que les candidates doivent d’abord être «non voilées», pour postuler au poste d’assistante de direction.

Il s’agit donc clairement d’une discrimination commise par une personne morale et punie par le code pénal marocain en vertu de l’article 431 :

«(…) Constitue également une discrimination toute distinction opérée entre les personnes morales à raison de l'origine, du sexe, de la situation de famille, de l'état de santé, du handicap, ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée des membres ou de certains membres de ces personnes morales.»

Le code du travail interdit également cette sélection privative, selon l’article 478 :

«Est interdite aux agences de recrutement privées toute discrimination basée sur la race, la couleur, le sexe, la religion, l'opinion politique, l'ascendance nationale ou l'origine sociale, de nature à porter atteinte au principe de l'égalité des chances et de traitement en matière d'emploi.»

Et de conclure avec la peine destinée à ce délit de faciès, toujours selon la loi marocaine qui prévoit à cet effet :

«Sans préjudice des peines applicables à ses dirigeants, la personne morale est punie, lorsqu'elle commet un acte de discrimination telle que définie à l'article 431-1 ci-dessus, d'une amende de mille deux cents à cinquante mille dirhams.»

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com