Menu

Sport Publié

26e Marathon des sables : Vaincre les dunes au nom de la solidarité

Le célèbre Marathon des sables,  qui en est à sa 26e édition, entend cette année, s’affirmer  davantage comme aventure humaine, que comme compétition. C’est d’ailleurs l’un des points sur lesquels les organisateurs de l’épreuve ont insisté le jeudi 17 mars 2011, lors de la conférence de presse en prélude à l’évènement.

Temps de lecture: 2'
DR

Depuis 1986, date de la première édition, pas moins de 11 000 concurrents ont pris le départ de cette course pas comme les autres. Prêts à braver  les dunes séculaires du Sahara, ses tempêtes de sable et ses températures extrêmes, ils seront environ 900 cette année, contre 23 seulement en 1986. C’est dire le succès qu’a connu la «Reine des courses sahariennes», dont le 26e anniversaire se célèbre à Ouarzazate du 3 au 9 avril prochains.  

Un quart de siècle de solidarité

Si le Marathon des sables a assis sa notoriété au fil du temps comme une véritable épreuve d’endurance, il a surtout permis de lancer plusieurs projets caritatifs pour les populations des alentours du tracé de la course. L’édition 2011 ne dérogera pas à cette tradition.

Plusieurs actions caritatives ont été annoncées lors de la conférence. Elles couvrent généralement les domaines de la santé, de l’éducation, du développement durable, ou encore du sport. Notons que plusieurs coureurs participeront en vue de recueillir des fonds au nom d’une cause qui leur est chère. La dernière étape de la course, baptisée «Étape solidarité», permettra ainsi à certains participants de vendre les kilomètres courus, afin de soutenir des œuvres caritatives.

Plusieurs célébrités se sont d’ailleurs déjà invitées sur le marathon pour cette étape symbolique, à l’instar du rugbyman français d’origine marocaine  Abdelatif Benazzi, il y a deux ans. Cette initiative de solidarité très originale, devrait avoir cette année, entre autres guest-stars, Djamel Bouras, judoka français d’origine algérienne, champion olympique en 1996. C’est l’une des surprises annoncées par Patrick Bauer, directeur de la course.

L’aspect compétition n’est pas en reste …

42 nationalités de tous les continents seront représentées cette année par les concurrents. Une vingtaine d’athlètes marocains prendront le départ de ce 26e Marathon des sables. Chez les dames, Touda Didi, qui a remporté l’épreuve en 2008 et en 2009, vient reconquérir son titre, après avoir dû renoncer à participer l’an passé. L’espagnole Monica Aguilera lui avait alors succédé, remportant la victoire.

Chez les hommes, Mohamad Ahansar, quadruple vainqueur de l’épreuve (1998, 2008, 2009, 2010) part avec la faveur des pronostics. Aziz El Akad, son concurrent le plus sérieux sur les 3 dernières années sera absent. Un autre sérieux outsider pourrait se dresser sur la route d’Ahansar. Il s’agit d’Abdelaziz Aït Abdelouahed, 5e l’an passé pour sa première participation, et qui a annoncé lors de la conférence de presse qu’il visait une place sur le podium cette année.

Fidèle à l’esprit de solidarité qui anime la compétition, Abdelaziz Aït Abdelouahed nous confie dans une interview en marge de la conférence, que sa participation est davantage due à un défi humanitaire que sportif. L’année dernière, il courait pour faire connaitre le village d’Aït Bouguemez dont il est originaire. Cette année, il soutient une école nomade du Sahara. Un projet qu’il entend inscrire dans son concept de «Sport d'action», qu'il définit comme le fait de mettre le sport au service d'une cause.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com