En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Société Publié Le 03/12/2016 à 10h00

L'Ecole des Mines de Rabat obtient un financement de 6 millions de dirhams de l'Agence française de développement

L'Ecole des Mines de Rabat obtient un financement de 6 millions de dirhams de l'Agence française de développement. / DR

L’amélioration de la qualité de l’air fait l'objet d'un partenariat entre l’Ecole nationale supérieure des Mines de Rabat et l’Ecole nationale supérieure des Mines de Douai. Les deux écoles d'ingénieurs ont pour objectif de mettre en place un Pôle de compétence en milieux atmosphériques (PCMA) sur le campus de Rabat. Le projet sera financé à hauteur de 550 000 euros (6 millions de dirhams) par l'Agence française de développement (AFD).

Ce don permettra au PCMA de traiter des questions liées à la recherche et à la surveillance de la qualité de l’air, la modélisation de la pollution atmosphérique, la formation initiale et continue, la recherche menée par les doctorants ainsi qu’au transfert de technologies et de compétences. Il s'agit aussi de construire un véritable pôle de compétences technologiques et académiques au Maroc, qui pourrait d'ailleurs servir de hub pour l’Afrique.

Dans la continuité des objectifs des COP21 et COP22, organisées consécutivement à Paris et Marrakech, ce projet doit contribuer au parachèvement des objectifs de développement durable (ODD).

Au Maroc, la pollution atmosphérique cause d’importants dégâts : l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que le nombre de décès provoqués par la pollution de l’air varie entre 100 et 150 décès pour 100 000 habitants. Elle a aussi un coût : pas moins de 3,6 milliards de dirhams par an.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com