Menu

Politique Publié

Législatives : Les mises en garde du ministère des Affaires islamiques aux religieux

Temps de lecture: 1'
Le département d’Ahmed Toufiq a mis en garde les religieux « contre toute propagande partisane ». / DR

Les législatives du 7 octobre s’annoncent comme une ligne rouge à ne pas franchir pour les imams, prédicateurs et prêcheurs relevant du ministère des Affaires islamiques. Le département d’Ahmed Toufiq les a mis en garde dans une note «contre toute propagande partisane».

Les religieux souhaitant se porter candidat au prochain scrutin sont priés de présenter au préalable leur démission des postes qu’ils occupent au moins un mois avant le début l’ouverture des dépôts des candidatures. La tutelle menace de sanctionner toute infraction à ses injonctions.

En 2007, feu Abdelbari Zamzami, qui officiait en tant qu’imam dans une mosquée à Casablanca, s’était retiré de sa fonction pour pouvoir se présenter aux législatives la même année. Il avait réussi à remporter son siège sous les couleurs du parti Annahda wal Fadila (Renaissance et vertu).

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate