Menu

Sport Publié

Cyclisme : « Nous voulons valablement représenter le Maroc et l’Afrique aux JO »

Le Maroc a obtenu, en janvier dernier, quatre places pour l’épreuve de cyclisme des Jeux Olympiques de Rio qui se tiendront en aout prochain. Mais depuis, la Fédération prend du temps pour désigner les athlètes qui iront au Brésil. Et pour cause, elle entend prendre toutes les précautions nécessaires pour assurer une bonne représentation du Royaume et même du continent.

Temps de lecture: 2'
Photo/Telegramme.info

«Nous allons aux Jeux Olympiques avec l’esprit de gagnant. Nous ferons tout notre possible pour représenter valablement le Maroc et l’Afrique», assure Mohammed Belmahi, président de la Fédération royale marocaine de cyclisme (FRMC), dans un entretien avec Yabiladi ce lundi.

Le pays africain le plus représenté

Après l’édition de Londres en 2012, ce sera la deuxième fois que le cyclisme marocain prendra part aux JO. Avec quatre places dont trois dans la course en ligne et une dans le contre-la-montre, le Maroc est le pays africain le plus représenté aux côtés de l'Algérie (3 places), l'Afrique du Sud (2 places), l'Erythrée, l'Ethiopie, le Rwanda et la Tunisie (1 place chacun).

La qualification du Maroc- a été annoncée en janvier dernier. Mais jusqu’à présent le choix définitif des athlètes est toujours attendu. La FRMC rassure que cela ne devrait pas durer plus longtemps. «D’ici le 10 juin, ce sera chose faite», précise M. Belmahi, soulignant que la Fédération attend uniquement le retour de l’équipe nationale qui dispute actuellement le Tour de la Slovaquie. Et c’est la nième compétition depuis le début de l’année, car le Maroc les a multiplié afin de maintenir les athlètes dans un certain état d’esprit et de forme. Car la direction technique de la Fédération fait son choix définitif en s’appuyant sur ces différents aspects. «Leur état physique (pas de blessure, …) ainsi que leur état mental (prêt à affronter les ténors mondiaux de la discipline, combattre le défaitisme, …) sont très importants», explique le président.

«Ambitions énormes, mais réalistes»

Après plusieurs victoires dans des compétitions nationales et internationales, la Fédération est très confiante pour une «bonne» performance du Maroc aux JO. «Le cyclisme marocain est un leader de la discipline en Afrique depuis 2009», commente fièrement M. Belmahi. D’après lui, le Royaume ne vit à présent que les conséquences de «beaucoup d’efforts» fournis.  «On avait un contrat avec le ministère de la Jeunesse et des Sports et le comité olympique, c’était de devenir premier en Afrique et nous qualifier pour les JO. Notre but a été atteint», déclare le président de la fédération qui regarde désormais à l’avenir : «maintenant nos ambitions sont énormes».

Cependant, la FRMC ne veut pas faire miroiter l’irréalisable aux Marocains amoureux de cyclisme. Elle promet certes que les athlètes donneront le meilleur d’eux-mêmes, mais préfère garder les pieds sur terre. «Nous sommes réalistes. Nous n’allons pas nous prendre pour les super nations occidentales très avisées dans la discipline et qui ont l’habitude de ce genre de compétition», admet M. Belmahi. En revanche, il dit l’équipe nationale déterminée à faire meilleure figure qu’aux JO de Londres il y a quatre ans.

BEUH
Auteur : banou el hellel
Date : le 07 juin 2016 à 08h21
BEUH
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com