En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Terrorisme Publié Le 11/02/2016 à 23h40

L'ex-détenu de Guantanamo, Younès Chekkouri, bénéficie de la liberté provisoire au Maroc

Younès Chekkouri retrouve finalement la liberté, indique un communiqué de la Coordination des détenus islamistes, parvenu à notre rédaction. Dans l’après-midi du jeudi 11 février, le juge antiterrorisme près la cour d’appel de Salé a donné son accord à la requête de  liberté provisoire, présentée mardi, par la défense de l’ancien détenu de Guantanamo.

Ce geste de la part des autorités ne signifie pas pour autant la fin du calvaire du natif de Safi. Il devra retourner le 23 février, au bureau du même juge pour un face à face avec son beau-frère le cheikh Noureddine Nafiaâ, alias Abou Moaâd, condamné en 2002 à vingt ans de prison pour activités terroristes. Il était l’un des premiers Marocains à combattre en Afghanistan contre les troupes de l’Union soviétiques.

Le 2 septembre dernier, les Etats-Unis avaient remis au Maroc Younès Chekkouri, après 13 ans de détention à Guantanamo.

Soyez le premier à donner votre avis...