Menu

Sport Publié

CAN 2015 : Le Maroc n’a pas renoncé à l’organisation de la compétition africaine

Le Maroc s’accroche à sa proposition de reporter la CAN 2015. Le ministère de la Jeunesse et des Sports tient à démentir une information annonçant un retrait définitif du royaume de l’organisation de la Coupe d'Afrique des Nations.

Temps de lecture: 2'
DR

Depuis hier soir, plusieurs médias internationaux, reprenant une rumeur diffusée par un site ivoirien, affirment que le royaume aurait renoncé définitivement à l’organisation de la CAN 2015. La source s’est même permis d’attribuer des propos au ministre marocain de la Jeunesse et des Sports annonçant le retrait du Maroc. Il aurait déclaré que «nous sommes dans l'obligation de renoncer à l'organisation de cette compétition avec effet immédiat pour assurer la sécurité de nos concitoyens. Nous en assumerons les conséquences».

Démenti du ministère marocain

Dans des déclarations à Yabiladi, Yassine Bellarabe, directeur de communication au sein du département de Mohamed Ouzzine, qui accompagne le ministre dans un déplacement en Hongrie pour la signature d’un accord, tient à apporter un «démenti» à ladite information. Il la qualifie d’ailleurs de simple «spéculation médiatique».

Notre interlocuteur nous a précisé que jusqu’à présent le Maroc n’a pas modifié sa position initiale. Il continue de réclamer un report de la CAN 2015 par crainte de l’épidémie du virus d’Ebola. «Une position que le ministre a, d’ailleurs, exprimée auparavant aux médias marocains et internationaux. Le ministère publiera, tout à l’heure, un communiqué là-dessus», a-t-il ensuite expliqué.

La CAF cherche un plan B

En dépit de ces précisions de la partie marocaine, la Confédération africaine de football s’active à chercher des pays capables d’abriter la CAN, prévue du 17 janvier au 8 février. Hier, Mahama Ayariga, le ministre ghanéen des Sports, a affirmé que son pays a été contacté par l’instance que préside le Camerounais Issa Hayatou pour suppléer le Maroc.

L’Afrique du sud, pays hôte de la dernière édition de 2013, a également été sollicité pour les mêmes raisons. Pretoria, forte de ses infrastructures sportives, héritée du mondial 2010, est la mieux placée pour abriter la compétition africaine. Néanmoins, la crainte d’une possible contamination du virus Ebola pourrait là aussi réserver une mauvaise surprise à la CAF.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com