Menu

Archive Religion Publié

Les 10 plus belles synagogues du Maroc

Le Maroc, mythique terre d’accueil pour les juifs, compte naturellement aujourd’hui de nombreuses synagogues. Certaines sont toujours en bon état, d’autres moins, mais toutes sont dotées d’architectures singulières. Voici notre classement des 10 plus belles synagogues du royaume, qui font la richesse du patrimoine judéo-marocain. 

Temps de lecture: 3'
DR

1. Le temple Beth El, Casablanca

Sur la trentaine de synagogues que compte Casablanca aujourd’hui, c’est sans doute la plus belle. Beth El ou «Beit-El», appelée également le Temple algérien, est également le lieu de culte juif le plus connu de la ville. C’est là aussi que sont célébrés la majorité des événements heureux de la communauté juive locale. Avec ses vitres colorées, ses lustres géants et son architecture singulière, faite de plâtre blanc et doré, elle attire chaque année la curiosité des touristes.

2. Slat Alfassiyine, Fès

C’est la plus vielle synagogue de Fès. Après deux années de restauration, Slat El Fassiyine dont la construction remonte au 17e siècle, a rouvert ses portes en février 2013 au cœur du célèbre quartier El Mellah. Aujourd’hui, elle n’a rien à envier aux autres synagogues de la planète.

«La restauration complète de la synagogue est le témoignage éloquent de la richesse et de la diversité des composantes spirituelles du royaume du Maroc et de son patrimoine authentique», soulignait alors le roi Mohammed VI dans un message lu, lors de son inauguration, par Abdelilah Benkirane.

3. Synagogue Moshé Nahon, Tanger

«Il existe à Tanger une très belle synagogue construite vers 1860. La synagogue Nahon qui aurait besoin d’être rénovée», expliquait l’écrivain franco-marocain Jacob Cohen, dans le résumé de son livre «Un pont sur le Détroit». Il n’avait pas tort. La synagogue Moshé Nahon figure, en effet, parmi les plus admirables du Maroc. Jaime Pinto, architecte né à Montréal de parents juifs tangérois, aurait été appelé récemment pour la rénover.

Ph : World Monuments Fund - Flickr

4. En Habbalim, Séfrou

La ville de Sefrou, à quelques 23 kilomètres de Fès, compte également une très belle synagogue. Sa date de construction est, toutefois, inconnue.

Ph : Christopher Rose, juillet 2011, Flickr

5. Slat Al Azama, Marrakech

Elle aurait été construite en 1492 par les juifs expulsés d’Espagne. La synagogue Salat Al Azama, située dans le mellah de Marrakech, est considérée comme l’une des plus belles du Maroc, mais surtout des plus anciennes du monde. Elle est «intégrée dans un ensemble de bâtiments organisés autour d’une vaste cour centrale» et dotée d’un Yeshiva, une centre d’étude de la Torah et du Talmud.

6. La synagogue Simon Attias, Essaouira

Parmi les nombreuses synagogues que compte Essaouira, celle de Simon Attias est la plus représentative du culte juif dans la ville. Elle serait aussi la deuxième plus grande synagogue du royaume. Construite vers la fin du 19e siècle, par un marchand juif local qui lui a donné son nom, elle est aujourd'hui dans un état de délabrement total. Un projet de restauration, soutenu par la Fondation du patrimoine culturel judéo-marocain et le gouvernement allemand, existe toutefois. Les travaux devraient être achevés d’ici 2015.

7. La synagogue Aben Danan, Fès

Cette synagogue de Fès, datant du 17e siècle, aurait été construite par Mimoun Ben Sidan, un riche marchand originaire d’Ait Ishaq. Sa dernière restauration remonte à 1999. Elle est aujourd’hui considérée comme l’un des joyaux les plus précieux du judaïsme marocain.

8. Ishtaq Ben Oualid, Tétouan

Tétouan, dans le nord du Maroc, dispose aussi de nombreuses synagogues. Parmi elles, celle de Ishtaq Ben Oualid, située dans le mellah de la ville, construite en 1889. Son nom correspond à celui de l’ancien Grand rabbin de Tétouan, décédé 19 ans plutôt. Son architecture est directement imprégnée du style andalou.

9. La Grande synagogue Rabbi Chalom Zaoui, Rabat

Avec l’école-synagogue Talmud Torah située rue Henri Popp, il serait le dernier lieu de culte juif  à subsister aujourd’hui à Rabat. La Synagogue Rabbi Chalom Zaoui, situé également au mellah, est en effet considérée comme la plus célèbre de la capitale, qui abritait autrefois près de 25 000 juifs. On ne sait, cependant, pas si des prières y sont toujours célébrées.

10. La synagogue d’El Jadida

Située à proximité du bastion Saint-Sébastien, la synaguogue d’El Jadida est à l’heure actuelle en ruine. Abandonné depuis des années, l’édifice peut, toutefois, compter sur sa façade originale, sur laquelle est dessinée une étoile de David, pour attire les regards des touristes les plus curieux.

Synagogue Moïse Nahon de Tanger
Auteur : onurb namdyrf
Date : le 11 avril 2014 à 19h56
La synagogue Moïse Nahon de Tanger qui fût construite par mon arrière grand père Jacob Nahon en l'honneur de son père en 1870. Elle fût restaurée dans les années 1990 grâce à des donations familiales et privées. Elle peut être visitée sur demande auprès de la Communauté Israélite de Tanger ou sur You Tube en regardant mon film à l'adresse suivante:
https://www.youtube.com/watch?v=DhcD8LfSwu8&index=4&list=PL6766FE042BF73126
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com