Menu

Société Publié

Spoliations immobilières au Maroc : 6 condamnations dans l'affaire Brissot

Mercredi, le tribunal de première instance d’Aïn Sebaa a condamné à la prison 6 personnes pour avoir détourner l’héritage d’un couple de juifs marocains dont le véritable héritier résidait en France. Ils ont volé pour près de 139 millions de dirhams. D’autres affaires de spoliations immobilières d’étrangers pourraient être présentées prochainement devant les tribunaux marocains.

Temps de lecture: 2'
Villa Brissot sur la Corniche de Casablanca

«Je suis heureux. Je suis un peu fier que la justice marocaine les ait tous condamnés», lâche Gérard Bénitah, 71 ans, ancien cardiologue à Perpignan. Les 6 hommes qu’il accusait d’avoir détourné la succession de son oncle et de sa tante George Et Olga Brissot - des millions de dirhams et une somptueuse maison sur la corniche de Casablanca - ont tous été condamnés à la prison devant le tribunal de première instance d’Aïn Sebaa, mercredi 12 février dans la soirée. Gérard Bénitah, accusé d’abus de confiance est d’escroquerie dans le même procès que ces adversaires a été blanchi.

Me El Arbi El Moktafi a réalisé un faux testament dans lequel Georges Brissot, l’oncle de Gérard Bénitah, faisait hériter de toute sa fortune Mustapha Him et El Housseine El Houzi. Grâce à un faux acte de vente daté de 2007, Lofti Benzakour devient le propriétaire de la maison «Rêve de crabe», évaluée à plus de 100 millions de dirhams, pour seulement 10 millions de dirhams. Il la revend au même prix, par procuration faite à Mustapha Him, à Belkacem Laghdaich. Me Redouanne Khalfaoui, avocat au barreau de Casablanca, prétendument mandaté par Olga Brissot vide le compte en banque du couple à la Banque populaire à la même période.

12 ans de prison pour le notaire

Tous ont été reconnus coupables. Mustapha Him, Belkacem Laghdaich et Lofti Benzakour ont écopé de 7 ans de prison pour crime d’association de malfaiteurs, faux et usage de faux, escroquerie et abus de confiance. Leur complice, le notaire, Me El Arbi El Moktafi, qui a rédigé les faux documents a reçu la plus lourde peine : 12 ans de prison. El Houssine el Haouzi, simple vendeur ambulant, employé dans l’affaire pour détourner les soupçons, a également été condamné à 7 ans de prison. Me Redouanne Khalfaoui accusé d’abus de confiance et de recel ne reçoit qu’un an de prison. «Ils ont été également condamnés à me rendre la maison de mon oncle et de ma tante, à me rendre l’argent volé sur le compte de ma tante, près de 35 millions de dirhams, et à ajouter 2 millions de dirhams de dommages et intérêts», ajoute Gérard Bénitah.

Le retraité qui aimerait pouvoir aujourd’hui vendre sa maison sur la Corniche sait qu’il va devoir attendre puisque les accusés devraient logiquement faire appel de leur condamnation. «D’autres procès dans le cas d’affaires similaires devraient avoir lieu dans les mois qui viennent. Déjà, il y a quelques semaines, un homme a été condamné à 30 ans de prison pour l’assassinat de Roland Thuillier pour récupérer sa maison», espère Stéphane Vabre, secrétaire général de l’association pour le Droit et la justice au Maroc créée suite à la découverte au Maroc de plusieurs cas semblables d’héritages de MRE ou d’étrangers détournés.

Déjà condamnés en France

«Mustapha Him est impliqué dans au moins 6 autres affaires de spoliations immobilières» portées devant la justice marocaine à Casablanca, selon Viviane Sonnier, avocate française de Gérard Bénitah et saisie de plusieurs dossiers de spoliations au Maroc. Il a même été condamné en France. Avec Belkacem Laghdaich, Mustapha Him a déjà été condamné à 3 ans de prison par contumace en France pour trafic de drogue et participation à une association de malfaiteurs, en 2012.

Spoliations immobilières
Auteur : othmo
Date : le 23 mai 2014 à 10h56

Vous confondez tout et n'importe quoi, preuve de votre ignorance.
Israël est un pays de droit, et bcp d'arabes palestiniens y vivent sereinement.
Ces arabes possédent la nationalité israëlienne et jouissent des mêmes droits que leurs compatriotes, ils ont même des députés à la knesset.

Vous parlez de justice équitable au Maroc, je rigole!!! à moins que vous ne soyez aveugle ou acteur et complice de la gabegie judiciaire qui y règne!

Allez, redites-le encore une fois, que la justice est équitable au Maroc, que l'on rigole tous un peu.

Un Franco-Marocain, Casablancais et arabe.
2 poids 2 mesures
Auteur : netstat
Date : le 14 février 2014 à 12h09
Ce qui veut dire que le Maroc a une justice équitable, ce qui n'est pas le cas d'israel où les maisons de palestiniens sont spoliées régulièrement.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com