Menu

Société Publié

Wana lance l'ultra bas débit... mobile

Le secteur de la téléphonie mobile a connu une rude concurrence entre l'opérateur historique Maroc Telecom et le challenger Meditelecom. Wana, le benjamin, est venu jouer le trouble fête sur le marché de la téléphonie fixe... à mobilité restreinte. On a longtemps attendu une concurrence salvatrice sur le marché de l'internet. Après s'être affiché comme un concurrent des téléboutiques avec son offre téléphone fixe prépayé, Wana veut concurrencer les cybercafés avec l'internet mobile. Nous l'avons testé pour vous...
Temps de lecture: 3'
DR
Wana a encore frappé fort niveau marketing. Un budget communication important, des publicités aux couleurs acidulées, slogan en darija et tutoiement de rigueur. La cible est clairement identifiée : la jeunesse marocaine. Après les éoliennes accrochées aux lampadaires des avenues principales dans les grandes villes du pays, les panneaux publicitaires ont pris les couleurs du printemps. Wana veut défintivement faire partie du paysage.

Le pricing aussi est bien pensé. Vous ne payez que ce que vous consommez. 149 Dirhams TTC vous permet un accès à internet illimité pendant un mois. Si vous partez en vacances, vous ne payez pas; si vous n'avez plus d'argent vous ne payez plus. Une flexibilité qui se passe de l'abonnement à une ligne de téléphone fixe. Seul hic au côté abordable, le prix du modem qui se situe tout de même à 990 Dhs. Ce coût prohibitif est atténué par l'offre de lancement qui vous donne droit à 3 mois de connexion gratuits.

La technique n'est pas en reste, puisque Wana insiste sur le côté révolutionnaire de la technologie utilisée : CDMA. En effet, la 3G permet d'utiliser les ondes radios pour une connexion internet quelque soit l'endroit où vous vous trouvez. Encore faut-il que vous soyez dans le rayon des zones couvertes par Wana. Les principales villes du Maroc le sont déjà.
Ainsi vous pouvez vous connecter de chez vous, chez vos amis, au café, dans une gare et même en allant visiter votre cousin dans une autre ville couverte.

Tout ceci est bien beau, mais qu'en est-il en réalité ? La connexion Wana qui devait avoir un débit théorique maximum de 153,6 Kbps est plus proche du vieux modem RTC en fin de vie. Quand on arrive à se connecter -car il faut s'y prendre souvent à deux ou trois reprises-, la navigation sur internet est catastrophique. Les pages s'affichent très, très, très lentement. Et encore si vous avez la chance qu'il n'y ait pas de coupure entre temps. Dans ce cas, vous devez tenter de vous reconnecter. Des débits de 0 bps ne sont pas chose rare avec Wana. Vous en rêviez ? Wana l'a fait !
Autant dire que les 153,6 Kbps (on ne peut pas être plus précis) sont une chimère que vous n'atteindrez pas. On peut nuancer la critique et se dire qu'il y a beaucoup d'internautes connectés et que l'infrastructure de Wana n'arrive pas à suivre. Mais il n'en est rien, des connexions à 3h du matin vous donne le même débit, digne d'un oued asseché. On vous a promis Oum Rbiâ ? Contentez-vous donc de Oued Kiss.
Seule consolation, le débit lors du téléchargement de vidéo est légèrement plus élevé que pour le simple surf.

Si la critique est acerbe, c'est qu'il ne manque pas grand chose pour que Wana démocratise l'accès à internet au Maroc. L'internet mobile est un avantage indéniable par rapport au traditionnel ADSL Made in Maroc Telecom. Le prépayé permet une meilleure maîtrise du budget, notamment pour les petites bourses. L'absence d'abonnement téléphonique est une bouffée d'oxygène pour les ménages marocains qui ne savent plus quoi faire d'une ligne fixe onéreuse qui fait doublon avec les portables de chaque membre de la famille. Mais quels que soient les points positifs de cette offre, s'il n'y a pas de débit, il ne répondra pas au besoin de l'internaute marocain. Espérons que Wana puisse rectifier le tir très rapidement. En attendant, les petites bourses n'ont pas de véritables alternatives. Maroc Telecom propose toujours l'abonnement téléphonique obligatoire en plus de l'abonnement internet. Le coût combiné reste trop élevé. Il y a bien Meditel qui vient de lancer l'ADSL Mobile 3G+, basé sur la technologie HSDPA, avec un débit théorique de 3,5 Mbps. Néanmoins, cette offre intéressante mais coûteuse (599 Dhs/mois) est plutôt destinée aux entreprises.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com