Menu

Sport Publié

CHAN 2014 : Le Maroc débute par un nul face au Zimbabwe

Temps de lecture: 1'
DR

La sélection marocaine n’a pas été étincelante hier à l’occasion de sa première sortie dans le cadre des phases de poules du Championnat d‘Afrique des Nations des Locaux (CHAN organisée en Afrique du Sud. Les Lions de l’Atlas ont concédé le nul face au Zimbabwe (0 – 0).

Cités parmi les favoris du tournoi, les partenaires de Mouhcine Yajour n’ont pas été capables de mettre à mal les Warriors malgré une nette domination dans la possession de balle. Les occasions n’on pas été au rendez-vous dans cette rencontre un peu terne. Seul Issam Erraki s'est montré dangereux sur coup de pied arrêté.

Pour leur prochaine sortie, les protégés de Hassan Benabicha devront montrer un meilleur visage pour rectifier le tir puisque l’autre match du groupe s’est soldé par une victoire de l’Ouganda sur le Burkina Faso (2 – 1).

Le grand problème.
Auteur : ALISTRONG
Date : le 13 janvier 2014 à 18h22
Le grand problème, c'est que toutes les équipes du championnat marocaine, recrutent beaucoup de joueurs étrangers, qui gardent la nationalité de leurs pays d'origine, contraire à ceux qui jouent en France.

Ces joueurs sont entretenus, et entrainés par les équipes marocaines, mais ils ne jouent pas pour l'équipe internationale, ils sont engagés par leur propres pays d'origine, qui en profite!

C'est la raison pour la quelle, qu'il faut faire une loi, pour limiter le nombre de joueurs étrangers (2 au grand Max) dans les équipes nationales marocaines, comme c'est le cas pratiqué dans beaucoup de pays européens, ou autres.
Sinon, on se trouve avec le vide quand ça devient du sérieux .
Dernière modification le 13/01/2014 19:11
Il n'y a plus de foot au Maroc. C'est fini, c'est terminé!
Auteur : ALISTRONG
Date : le 13 janvier 2014 à 18h10
Il n y a plus de bons joueurs au Maroc, c'est comme ua Brésil, et Il n'y a plus de foot au Maroc. C'est fini, c'est terminé!

La vraie cause, c'est que plusieurs mairies corrompues, avaient et continuent à détruire toutes les plaines de jeux pour les enfants de cartiers, qui les remplacent par du béton, des parkings, ou par des espaces de déchets pour des entrepreneurs non respectueux de la loi, et les habitants des cartiers qui manquent d’éboueurs pour le ramassage des déchets. .

Dans certaines villes, comme Tanger, il ne reste plus que 2m2 par habitant, comme espace de jeux ou comme parc de détente!
C'est de la folie!
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com