Menu

Sport Publié

Brésil : Les supporters du rival de l'Atletico Mineiro rendent hommage au Raja à leur manière

L’élimination de l’Atletico Mineiro par le Raja Casablanca laissera des traces au Brésil. L’équipe de Ronaldinho a grandement déçu ses supporters qui n’arrivent toujours pas à s’en remettre. De leur côté, les fans de l’équipe rivale de Cruzeiro ont été aux anges au point de rebaptiser un centre commercial situé sur l’avenue «Casa Gabaglia» pour rendre hommage au Raja.

Temps de lecture: 2'
DR

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Hier soir au Brésil, pays où on ne respire que le football, cela a été une nouvelle fois prouvé. L’élimination surprise de l’Atletico Mineiro en demi-finale du Mondial des clubs a été reçue comme un coup de massue par ses supporters, mais pas ceux du club rival de Belo Horizonte, le Cruzeiro, qui en ont fait du pain béni.

Les fans du Cruzeiro s’en sont donnés à cœur joie pour égratigner Ronaldinho et cie. Ils ont trouvé leur manière d’ironiser sur la mauvaise performance de l’AM, prouvant une fois de plus que la rivalité entre ces deux clubs est extrêmement intense au pays du football.

Au coup de sifflet final, les fans de Cruzeiro, aux anges, sont descendus dans la rue pour jubiler. Ils ont vivement exprimé leur soulagement après avoir vu l’un des favoris de la compétition être dompté par le petit poucet. Selon Otempo, ils ont eu l’idée originale de rebaptiser le centre commercial «Casa Raja Shopping», qui se trouve dans l’avenue «Raja Gabaglia», en «Casa Raja Blank» pour faire honneur à l’équipe casablancaise. Ils ont pris du ruban adhésif pour masquer «le Shopping» et inscrire à la place «Blank».

«Où est la coupe, au Maroc ?»

Les railleries des fans du Crueizo ne vont pas s’arrêter là car ils n’ont que trop peu apprécié le manque d’humilité de l’Atlético Mineiro qui se voyait déjà en finale face au Bayern. Clemilson Maciel qui se promenait dans les rues est passé devant le siège de l'Atlético. Avec deux amis, ce fan de Cruzeiro s’est approché du siège et demandé ironiquement à un supporter de l’Atletico Mineiro : «où se trouve le trophée, au Maroc ?».

Dans la rue, les supporters du Cruzeiro sont allés jusqu’à imiter la célébration des buts rajaouis et généralement de plusieurs footballeurs musulmans en posant leur front à terre comme il est recommandé pour la prière.

Quand la religion s’invite dans le football

Selon Globoesporte, les moqueries des supporters de Cruzeiro ont même visé une musulmane brésilienne convertie il y a deux ans. Quelques jours avant le match, Adriana Aparecida, une supportrice du «Galo», était devenue la risée des fans du club de Belo Horizonte. Lorsqu’elle marchait dans la rue habillée en Jellaba, ces derniers lui demandaient si elle allait se rendre au Maroc, en faisant référence à la Coupe du monde des clubs. Hier soir, les fans ont même entouré leur tête avec des turbans pour célébrer la victoire du Raja. Adriana assure qu’elle n'a jamais vu autant de turbans à Belo Horizonte, ni dans la mosquée dans laquelle elle fait ses prières.

Cependant, Adriana n’a cure de ses moqueries et les prend plutôt avec philosophie. «Je n'abandonnerai pas ces vêtements en raison de la religion et en ce qui concerne mon corps. Même avec la défaite je suis heureuse d'être une «atleticana», explique-t-elle. «Quand l'équipe est allée en deuxième division et était plus mauvaise, je l'ai surmonté», a-t-elle conclue.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com