Menu

Article

Maroc : Inondations, le bilan s'alourdit

Les violents orages et les fortes pluies qui se sont abattues dans l'arrière pays démontrent que ses infrastructures demeurent fragiles, et que tout reste à faire. En attendant de désenclaver ces régions baignées dans la précarité, les inondations auront déjà fait sept victimes.
Publié
DR
Temps de lecture: 1'
A Errachidia, ce sont deux personnes, une femme et un bébé de six mois, qui ont trouvé la mort, emportés par les crues. Deux autres personnes ont péri à Midelt. Un berger a été tué par la foudre et une femme emportée par les crues. Dans la province de Boulemane, une femme et un garçon de 14 ans sont portés disparus suite à des inondations provoquées par les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de vendredi à samedi. La ville de Fès n'est pas non plus épargnée : Une personne a trouvé la mort et trois autres ont été blessées dans l’effondrement du paravent d’un café suite aux pluies diluviennes.

Entre la précarité des infrastructures aggravée par une certaine vulnérabilité socio-économique, et majorée de l'indifférence des responsables n'est pas pour résoudre les populations locales pour qui simple pluie devient synonyme de catastrophe. De plus, la protection est mal équipée pour venir en aide aux personnes, sans compter que les hôpitaux sont et restent dépourvus de moyens humains et matériels.

Les habitations traditionnelles constituent elles aussi un danger permanent pour ses habitants. Tout ceci combiné en dit long sur le niveau de développement de certaines régions du Royaume. A quand le lancement d'un véritable plan d'action ? Les habitants eux, attendent toujours un signe des élus.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com