Menu

Sport Publié

Athlétisme: Saïd Aouita n'atteindra pas la ligne d'arrivée


Le bureau fédéral de la Fédération royale marocaine d'athlétisme (FRMA) a mis fin ce mercredi dans l'après-midi, à la mission de Saïd Aouita, directeur technique national (DTN), apprend t-on auprès du « Soir Échos ».
Temps de lecture: 2'
DR
La semaine dernière, le « Soir Échos » faisait état dans sa livraison du vendredi 13 mars, de la démission imminente du natif de Kénitra qui selon des sources non citées par le quotidien, ne serait pas « à l'aise » dans son travail. Il prévoyait en outre d'après ce journal de s'expliquer lors d'une conférence de presse, cette semaine à Casablanca. La rumeur de la démission est devenue réalité en fin d'après-midi hier. Ou doit-on tout simplement dire qu'il a été limogé de son poste. Ce départ surprend en cette période proche du Championnat du Monde de Cross Country, prévu le 28 mars à Amman en Jordanie.

Les raisons de son éviction n'ont été invoquées ni par la FRMA, ni par l'intéressé lui-même. Le détenteur des records mondiaux en 1985 du 1500 mètres et du 5000 mètres était contesté selon plusieurs sources. Un journaliste sportif confia au « Soir Échos » que Saïd Aouita « a écarté plusieurs entraîneurs parmi les anciens de la fédération. Par contre, les jeunes athlètes apprécient son travail dans la mesure où ils se sentent moins marginalisés et plus écoutés par la direction technique ». Une information confirmée par «www.sportvox.fr». Ce site français partenaire du journal sportif « L'Equipe » affirmait que « même s’il est contesté par quelques athlètes et techniciens de l’Athlétisme marocain, il démontre son leadership et son talent en préparant une équipe marocaine des moins de 21 ans et le résultat est à applaudir ». En effet le Maroc termina en tête au classement général avec 31 médailles avec en prime, la première place pour l'athlétisme (15 médailles dont 8 en or) aux premiers Jeux de la CEN-SAD tenus à Niamey du 4 au 14 février dernier. Cependant une autre raison pourrait expliquer la mésentente entre Aouita et certains de ses collaborateurs au sein de la FRMA. Il s'agit de la lutte contre le dopage que mène l'ex recordman. « C'est une priorité pour lui. Le problème, c'est que certains formateurs tirent profit de la circulation des produits dopants en acceptant des accords secrets avec des laboratoires à l'étranger » explique un journaliste sportif au « Soir Échos ». Sur ce plan, il avait affirmé en 2005, selon « Reuters », que « tant que l'athlétisme ne sera pas redevenu propre, je ne veux pas que mes enfants fassent de l'athlétisme au haut niveau ».

Précédemment, il avait occupé le poste de DTN en1993. Il a aussi été entraîneur des coureurs australiens pour le compte de l’Institut australien des sports (AIS) après les Jeux de Commonwealth de Manchester en 2002. En 2005, il devient consultant de la chaîne qatarie Al Jazeera Sport. Aouita fait un « come back » dans la famille de l'athlétisme national en 2008. Le 3 septembre il est nommé DTN pour « insuffler une nouvelle dynamique » au sport qui a fait sa gloire. Cette décision de la FRMA intervient après une piètre prestation des athlètes marocains aux Jeux olympiques de Pékin.

À ce jour, Saïd Aouita est le seul athlète, à avoir remporté 3 fois le Grand Prix d'athlétisme. Il a aligné 44 victoires consécutives sur 9 distances allant du 800m au 5000m, entre juillet 1985 et septembre 1987. Au total, il compte une série de 115 victoires sur 119 courses disputées entre septembre 1983 et septembre 1990.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com