Menu

Sport Publié

Mercato d’hiver : Le point sur les joueurs marocains de l’étranger

David Beckham n’est pas le seul à avoir changé de club pendant ce mercato hivernal, ayant pris fin hier, jeudi 31 janvier, à minuit. Si tous les regards étaient tournés vers le British et son tumultueux transfert au Paris-St Germain, d’autres transactions ont également été réalisées, plus particulièrement du côté des joueurs marocains évoluant à l’étranger. Les détails. 

Temps de lecture: 3'
DR

Ce mercato hivernal a été relativement mouvementé pour les joueurs marocains, ou d’origine marocaine, évoluant à l’étranger, à commencer par Adil Hermach. L’international marocain, qui avait porté les couleurs du RC Lens de 2006 à 2011, avant de s’envoler en Arabie Saoudite pour le club d’Al Hilal, vient de signer son retour en Ligue 1. Le milieu défensif, âgé de 26 ans, s’est engagé mercredi en prêt avec le Toulouse FC. Il y jouera jusqu’à la fin de saison avec le numéro 22, ont fait savoir les Toulousains.  Une bonne transaction en perspective pour le joueur qui devrait lui permettre de retrouver un bon niveau sur le terrain mais aussi son compatriote et coéquipier en équipe nationale Adrien Regattin.

«Je ne vais pas sympathiser avec Beckham»

Ce transfert  donnera également l’occasion à Hermach de jouer contre David Beckham, recruté hier en grandes pompes par le Paris Saint-Germain. Hermach ne s’en cache pas d’ailleurs. «C’est un grand joueur, quand même. Il y a déjà Zlatan, Thiago Silva, qui est le meilleur défenseur du monde. Mais on ne va pas le laisser passer ! Ça reste un match de football», a confié l’international marocain, interrogé par RMC Sport. «Mais c’est clair que ces joueurs-là, ils sont à des années-lumière du reste du championnat. Je ne vais pas sympathiser avec Beckham, je vais jouer contre lui. Je ne vais pas lui demander comment va Victoria (rires). Je ne vais pas lui dire ‘on échange les maillots’ dès la première minute», a-t-il ajouté. En tout cas, Hermach n’est pas le seul joueur marocain à retrouver un championnat dans lequel il avait déjà évolué.

Barazite revient en Autriche

Nacer Brazite, le Hollandais d’origine marocaine qui évoluant depuis près d’un an à l’AS Monaco, en deuxième division du championnat français, n’était visiblement pas à sa place au club de la principauté. Avec seulement quatre matchs disputés cette saison, l’attaquant a été prêté à son ancien club l'Austria Vienne jusqu’à la fin de saison, avec option d’achat.

En Belgique, un autre joueur originaire du Maroc vient de faire l’objet d’un prêt. Il s’agit de Mohamed Aoulad. Ce denier, toujours sous contrat avec Anderlecht, avait été prêté à Charleroi, mais n’a réussi pas convaincre. Il a donc été envoyé par ses dirigeants à Waasland-Beveren, avec également une option d’achat. A noter qu’un peu plus tôt dans le mois, le bal des prêts avait été inauguré par Marouane Chamakh. L’attaquant d’Arsenal, en manque de temps de jeu avec Arsenal, a reste en Angleterre, mais jouera jusqu’à la fin de saison sous les couleurs de West Ham United, qui occupe actuellement la 13e place au classement de Premier League.

Les transferts ratés

D’autres transferts, qui étaient sur le point d’être finalisés, sont tombés à l’eau à la dernière minute. Younès Belhanda en est l’exemple. Annoncé depuis quelques semaines au club turc de Fenerbahçe, puis à l’Inter Milan, le Montpelliérain n’est finalement allé nulle part. Les dirigeants heraultais réclamaient 10 millions d'euros pour céder son joueur, en vain. Belhanda devra encore jouer pendant quelques semaines à la Mosson. La situation pourrait toutefois s’arranger pour lui d’ici la fin de la saison. Des rumeurs font état d’un accord signé avec Manchester United pour son transfert dès le prochain mercato. Le club anglais n’a, cependant, pas encore communiqué à ce sujet.

Le mercato d’hiver n’a rien apporté non plus à Abdeslam Ouaddou. L’ancien international marocain, qui avait trouvé un accord avec Le Mans pour y jouer (presque) bénévolement, reste sans club. La  Ligue de football professionnelle (LFP) a, en effet, refusé d’homologuer son contrat estimant que Le Mans, en mal financièrement, ne remplissait pas tous les critères pour s’attacher les services d’un nouveau joueur. 

LE MAROC A RATER L'OCCASION
Auteur : HMIMID69
Date : le 04 février 2013 à 13h13
Vraiment le Maroc a montré sa limite comme nation footballistique.
S'il a raté une rare occasion qui se présentait devant lui cette année (sans le Cameroun sans l'Egypte) non seulement il ne gagnera jamais la CAN mais meme d'organiser la coup du monde, a cause de son vécu nul.
Psg
Auteur : Hakim_8210
Date : le 01 février 2013 à 22h41
Franchement on s en fous qu il joue en ligue 1 contre psg . On a rien a cirer . Ce qu on peut retenir c que c joueurs n ont rien apporter a l equipe nationale . Ca suffit de donner bcp d importance a ces joueurs alors que ceux wlad lblad se battent pour montrer leurs preuves et relever le drapeau !
citation de ouaddou
Auteur : bountaf
Date : le 01 février 2013 à 21h04
"Il ne faut pas bruler la peau de l'ours avant de l'avoir vendue."
a méditer
.
Auteur : amir
Date : le 01 février 2013 à 19h34
tous ces joueurs marocains qui jouent avec "les grands" et le maroc n'arrive meme pas a gagner face a un "petit" pays comme le cap vert?

wabaraka mel lakdoub...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com