Menu

Article

Sahara : « Le modèle de développement de la région a montré ses limites » selon Benmoussa

37 ans après la Marche verte, un ancien ministre de l’Intérieur, actuellement président du conseil économique et social présente devant le roi un réquisitoire contre le modèle de développement du Sahara, élaboré et mis en place, depuis plus de trois décennies, par l’Intérieur. Benmoussa a décrété la fin de ce modèle.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

L’esquisse de la stratégie de développement durable des provinces du sud a été présentée, hier, au roi Mohammed VI par Chakib Benmoussa, le président du conseil économique et social. Une «note de cadrage», selon les termes d’un communiqué du cabinet royal relayé par la MAP, préparée par les services du CES. Elle «constitue la première étape dans le processus d’élaboration du nouveau modèle de développement économique et social des provinces du Sud. Un modèle qui s’inscrira dans le cadre de la régionalisation avancée, qui traitera en profondeur de l’ensemble des thématiques». Le monarque dans son discours du 6 novembre 2012, à l’occasion du 37ème anniversaire de la Marche verte, a chargé le CES de la préparation de cette stratégie.

Les détails du plan finalisé en octobre 2013

Chakib Benmoussa a indiqué dans une allocution prononcée devant le roi que l'élaboration de ce plan ne sera finalisée qu’en octobre 2013. Un délai de dix mois s’offre, ainsi, aux membres du Conseil pour présenter «les scénarios» du développement du Sahara et les moyens de leur «mise en application».  

Le président du CES a souligné que cette stratégie s’inscrit dans le cadre du projet de la régionalisation avancée dont la mise en œuvre, concernant toujours les provinces du sud, nécessite entre 10 et 15 années. Toutefois, se voulant optimiste, il a estimé que la cueillette des premiers résultats sera possible dès la première étape du lancement de ce plan.

Selon Benmoussa, cette «note de cadrage» est le fruit de plusieurs contacts que la direction de ce Conseil a mené avec la présidence du gouvernement, des ministres concernés par le dossier et les acteurs économiques et sociaux du Sahara.

Le modèle actuel de développement a montré ses limites

Dans son allocution devant le roi, le président du Conseil économique et social a, certes reconnu l’effort consenti par l’Etat, depuis 1975, en vue d’assurer un développement au Sahara, mais relevé ces grandes failles : «de réelles problèmes qui empêchent l’essor économique de la région et la création de richesses locales» et «le chômage, notamment celui des jeunes sahraouis». Autant de frustrations qui nourrissent le sentiment d’ «injustice» chez une partie de la population de la région.

Benmoussa a également souligné que «le contexte géopolitique» et «le mode de gouvernance  des provinces du sud n’a pas favorisé à l’émergence d’une politique participative du développement de la région». 

Et de conclure que ce le modèle actuel de développement en vigueur depuis 37 ans au Sahara «a montré ses limites», appelant de ses vœux à l’élaboration d’un autre plan qui soit plus proche des citoyens et à même d’hiser le Sahara au rang de pôle économique régional, ayant de solides relations avec les Iles Canaries et les pays de l’Afrique de l’Ouest.

Sahara
Auteur : Hamza
Date : le 11 février 2013 à 11h22
Commençons par développer les infratructures routières et férroviares pour permettrent aux marocains saharaouis d'aller dans les provinces du nord.
qui dit mieux.?
Auteur : nabil922
Date : le 09 février 2013 à 12h02
la marche verte a accompli sa tache.sahara est marocaine .sahara dans le sang de tous les marocains

tout à fait d'accord.point.
sahara marocaine
Auteur : mehdi1996
Date : le 02 février 2013 à 23h35
la marche verte a accompli sa tache.sahara est marocaine .sahara dans le sang de tous les marocains
En réponse à "Qui est alors Cesar"
Auteur : Le Méditeraneen
Date : le 05 janvier 2013 à 17h06
E comment se fait-il alors, que cette colonisation Espagnole du Sahara se trouve avoir des limites, représentées au sud par la Mauritanie, et au nord par le Maroc.? Le Maroc, ou la Mauritanie, se sont-ils opposés? Y avait-il une opposition durant le siècle de colonisation?
-Le Maroc avait soutenu le droit du peuple du Sahara Occidental à l’autodétermination depuis le début, en 1963 jusqu'à 1973.
-Les accords "sataniques de Madrid" de partage du Sahara Occidental à la mort de Franco, prévoyait une partie qui devait revenir à la Mauritanie (2/5). N'est ce pas là un aveux de reconnaissance. Et le comble, après retrait de la Mauritanie, le Maroc annexe encore cette partie, alors qu'il reconnaissait auparavant appartenir à la Mauritanie. Cherchez l'erreur!
qui est alors Cesar?
Auteur : ichiadmia
Date : le 05 janvier 2013 à 02h40
La seule difference c'est que le Sahara a ete occupe par l'Espagne et elle appartient au Royaume Cherifienne. Avant l'Espagne a qui appartenait les regions du sud incluant meme la Mauritanie? les polizbel n'existaient meme pas, ils sont inventai par l'Algerie et lex URSS juste pour avoir un coin sur l'Atalntique.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com