Menu

Grand Angle  

Mondial 2030 : Fédérations et organisations régionales félicitent le Maroc pour sa co-organisation

Au lendemain de l’annonce du dossier tripartite du Maroc avec l’Espagne et le Portugal comme candidature unique pour l’organisation du Mondial 2030, avec la tenue des trois premiers matchs en Amérique latine, dans le cadre des célébrations du centenaire de la Coupe du monde, plusieurs fédérations de football et organisations régionales ont félicité le pays. D’autres encore ont exprimé leur disposition à soutenir le Maroc pour réussir l’évènement.

Publié
Photo d'illustration / Ph. Julian Finney
Temps de lecture: 4'

Annoncée mercredi, à l’issue d’une concertation unanime du conseil exécutif de la Fédération internationale de football association (FIFA), la tenue du Mondial 2030 par le Maroc, l’Espagne et le Portugal a fait réagir positivement de nombreux pays et instances régionales de football, à commencer par les co-organisateurs. Pour le Premier ministre portugais, cette grand-messe promet ainsi d’être un «succès à tout point de vue». Il s’agit en effet d’«une nouvelle démonstration de notre capacité reconnue dans l’organisation de grands événements», a-t-il souligné sur les réseaux sociaux. Par la même occasion, le chef de l’exécutif portugais a félicité les fédérations nationales de football des trois pays pour leur «dévouement et le travail accompli», dans le cadre de ce partenariat.

Son homologue espagnol, Pedro Sánchez, a pour sa part salué «une très bonne nouvelle et une source de grande fierté». «Nous démontrerons la force du football et les véritables valeurs du sport», a-t-il souligné via ses réseaux sociaux, ajoutant que les trois pays hôte «défendront les valeurs d’égalité, de solidarité et de saine compétition qui doivent accompagner le sport».

Une Coupe du monde pour consacrer la solidarité entre les peuples et les Etats

Ailleurs, les messages se sont succédés de la part de chef de la diplomatie, comme des fédérations de football et des instances régionales. Ainsi, l’Organisation du monde islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) a félicité le Maroc pour sa candidature tripartite avec l’Espagne et le Portugal. Dans un communiqué, l’instance a salué «les grands efforts déployés par le roi Mohammed VI et le gouvernement, qui s’efforcent d’investir dans le sport, notamment le ballon rond, pour réaliser un développement durable». La participation du Maroc à la tenue de cet évènement «représente une opportunité de consolider les valeurs de coexistence, de paix, tout en présentant aux peuples une image claire de la culture et de la civilisation des pays du monde islamique», a ajouté la même source.

Par ailleurs, l’ISESCO a exprimé «sa pleine disponibilité à fournir toutes les formes de soutien et d’assistance au Maroc pour atteindre le succès souhaité dans l’organisation de la Coupe du monde 2030 et faire connaître le patrimoine culturel historique distinctif du royaume». Pour sa part, le secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), Hussein Ibrahim Taha, a félicité le roi Mohammed VI ainsi que le gouvernement et le peuple marocain, tout en exprimant ses vœux de succès au pays co-organisateur. Dans ce sens, il a souligné sa «confiance dans le fait que le Maroc possède tous les éléments, les capacités et le mérite qui l’habilitent à accueillir un évènement si distingué».

Emboîtant le pas à la Fédération arabe de football, le président de la Fédération de football du Golfe, Cheikh Hamad ben Khalifa ben Ahmed Al Thani, a félicité aussi le Maroc en souhaitant plein succès aux organisateurs. Adnan Dirjal, président de la Fédération irakienne de football a de son côté salué l’annonce de la FIFA, soulignant que «la candidature de la Fédération marocaine de football pour organiser conjointement la Coupe du monde en 2030 est une victoire pour tous nos frères arabes». «Chacun est tenu d’apporter un soutien logistique et de coopération pour aider ce pays frère à réaliser un exploit important, après celui du Qatar pour l’organisation de la Coupe du monde», a-t-il ajouté.

«Nous, au sein de la Fédération irakienne de football, n’hésiterons pas à tendre la main pour contribuer à ce que le Maroc atteigne les succès escomptés et les objectifs fixés pour la tenue du Mondial 2030», a insisté le responsable irakien. En Jordanie, le ministère des Affaires étrangères a quant à lui exprimé ses félicitations, soulignant que le Maroc devenait le deuxième Etat arabe à avoir l’opportunité d’accueillir une Coupe du monde de football, ce qui constitue «une réalisation dont tous les arabes sont fiers».

Le Maroc, premier pays d’Afrique du Nord à accueillir une Coupe du monde de football

Premier pays hôte dans la région, en 2022, la Qatar a également félicité le Maroc en tant que «premier pays d’Afrique du Nord et le deuxième pays du monde arabe» à accueillir cet évènement d’envergure. Le ministère qatari des Affaires étrangères a exprimé la pleine confiance de son pays «dans la capacité du Maroc à organiser une version réussie». Par la même occasion, Doha a fait part de son espoir «que la sélection du Maroc soit sacrée championne après ses solides performances lors de la dernière Coupe du monde organisée au Qatar».

A Manama, Abdullatif bin Rashid Al-Zayani, ministre des Affaires étrangères de Bahreïn, a pour sa part eu un entretien téléphonique son homologue marocain Nasser Bourita, pour lui exprimer ses félicitations et ses vœux que le pays poursuive sa lancée en matière de développement et de prospérité. Dans ce sens, le chef de la diplomatie marocaine a fait part de son appréciation de l’initiative de son homologue, tout en notant les liens de fraternité qui unissent les deux pays et peuples.

En France, le président Emmanuel Macron a également eu des mots de félicitations pour les pays hôte. Via ses réseaux sociaux, le chef d’Etat a salué une candidature qui doit être célébrée car «elle incarne l’amitié entre les nations». «Pour ses 100 ans, en 2030, la Coupe du monde de football se jouera en Afrique, en Europe et en Amérique du Sud. Dans six pays ! Bravo aux pays organisateurs, le Maroc, l’Espagne et le Portugal», a-t-il écrit.

Choisissant unanimement le dossier Maroc - Espagne - Portugal comme candidature unique pour le Mondial 2030, le conseil de la FIFA a annoncé, hier, que cette édition serait également celle qui réunira toutes les nations autour des valeurs du ballon rond. Pour marquer le centenaire de la Coupe du monde, célébré la même année, il a ainsi été décidé que les trois matchs de la grand-messe se tiennent en Argentine, au Paraguay et en Uruguay, qui a accueilli la première édition en 1930.

«En 2030, nous aurons une empreinte mondiale unique, trois continents – Afrique, Europe et Amérique du Sud – six pays – Argentine, Maroc, Paraguay, Portugal, Espagne et Uruguay – accueillant et unissant le monde tout en célébrant ensemble le beau jeu, le centenaire et la Coupe du Monde de la FIFA», a déclaré Gianni Infantino, président de l’instance mondiale. Mercredi, un communiqué du cabinet royal a indiqué que cette décision «salue et reconnaît la place de choix du Maroc dans le concert des grandes nations».

A cette occasion, le roi Mohammed VI a adressé ses félicitations à l’Espagne et au Portugal, «tout en réitérant l’engagement du Royaume du Maroc à travailler en parfaite synergie avec les instances en charge du dossier dans chacun des pays hôtes».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com