Menu

Breve

Maroc : Condamnation d'un internaute opposé à la normalisation avec Israël

Publié
Said Boukyoud / DR.
Temps de lecture: 1'

Le tribunal correctionnel de première instance à Casablanca a condamné l'internaute Said Boukyoud, lundi, à cinq ans de prison ferme assorti d'une amende de 4 000 dirhams, pour «atteinte aux constantes du royaume», sur la base de l'article  267-5 du Code pénal. Les faits sont liés à une série de statuts sur les réseaux sociaux, dans lesquels l'homme a fustigé l'officialisation des relations entre le Maroc et Israël depuis 2020. Dans ces posts, l'auteur a estimé que cette démarche constituait une «trahison» de la cause palestinienne et une contradiction avec la position rejetant la normalisation.

Le 24 juillet dernier, Said Boukyoud a été interpellé à l'aéroport Mohammed V de Casablanca dès son arrivée du Qatar, son pays de résidence, avec sa petite famille. Depuis, il a été poursuivi en état d'arrestation. Dans un communiqué publié mercredi, l'Observatoire marocain contre la normalisation a critiqué le verdict en exprimant son étonnement. «La première chose qui surprend est la rapidité de sa décision, dans les deux jours», a écrit l'instance.

Celle-ci a ajouté que dans ses publications, Said Boukyoud «s'opposait à la reconnaissance d'une entité qui tue des enfants, des femmes et des civils sans défense, en violation de tous les pactes et pactes internationaux».

L'observatoire a exprimé sa solidarité avec Said Boukyoud et sa famille, et a exigé «sa libération immédiate et son droit à un équitable, tel que garanti par la Constitution et tous les pactes internationaux signés par l'Etat marocain».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com