Menu

Breve

Normalisation avec Israël : Après les Emirats, Bahrein et le Soudan, au tour de l’Arabie saoudite ?

Publié
Photomontage / DR
Temps de lecture: 1'

Le processus de normalisation des Etats arabes avec Israël se poursuit. Plusieurs médias israéliens rapportent une visite éclair de Benyamin Netanyahou en Arabie saoudite, le dimanche 22 novembre, marquée par une rencontre de deux heures avec le prince héritier Mohamed Ben Salman.

A ce rendez-vous, Benyamin Netanyahou était accompagné par Yossi Cohen, le chef du Mossad, indiquent les mêmes sources. Un déplacement qui coïncidait avec la présence au royaume wahhabite du secrétaire au département d’Etat américain, Mike Pompeo.

Une rencontre démentie ce lundi par le ministre saoudien des Affaires étrangères. «J'ai vu des informations de presse concernant une prétendue rencontre entre le prince héritier et des responsables israéliens lors de la récente visite de (Mike Pompeo). Aucune réunion de ce type n'a eu lieu. Les seuls responsables présents étaient américains et saoudiens», a répliqué sur Twitter le prince Fayçal ben Farhane.

Depuis le 13 août, Israël a établi des relations diplomatiques avec trois Etats arabes : Les Emirats arabes unis, Bahreïn et le Soudan. Depuis, des responsables américains et israéliens ne cessent de confier à leurs médias que le Maroc est appelé à emboîter le pas à Abou Dhabi, Manama et Khartoum. L’ouverture, le 4 novembre, d’un consulat général des Emirats à Laayoune a alimenté davantage ces prévisions.

Pour mémoire le 15 septembre lors de la cérémonie de signatures des accords de paix entre Israël et les Emirats et Bahreïn, le président Donald Trump a déclaré que Riyad devrait les rejoindre. Il a rappelé avoir déjà abordé ce sujet avec le roi Salman et son fils le prince héritier Mohamed, ajoutant qu’ils n’ont pas exprimé d'objection. «Ils ont un esprit ouvert», s’est-t-il félicité.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/