Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Tolerance et acceptation de l'Autre
12 janvier 2022 10:34
Assalamou alaikoum,

Je voulais partager avec vous, ce matin, un pensée qui me travaille depuis plusieurs années.

En effet, pourquoi, sommes nous (nous les musulmans) si durs entre nous et si peu amen a accepter l'autre dans sa différence ? Différentes attitudes ou des personnes sont jugées et parfois même caillassées sur la toile car elles ne pratiquent pas comme ceci ou comme cela.
ou bien même explorent des cheminements intellectuels qui leurs sont propres.

Notre chemin d'évolution ne devrait-il pas inclure de la bienveillance et de la tolérance ?
Précisément, parce que nous ne sommes pas tous au même niveau d'apprentissage, de pratique, de conscience, de foi, de compréhension.


Qu'en pensez vous ?

 
ICEBERG 0
N
12 janvier 2022 10:41
Salam

Tu dis ça en réaction à ton autre post ?

Peut être pck ils se disent que l'autre ( non musulman) ben lui il a choisit 'l'égarement' total donc qu'il est en quelque sorte 'fichu' tandis que le co-religionnaire qui choisit un autre courant ou pensée que celle qu'ils ont choisit l'est moins est à ' mal compris ' plutôt que rejeté l'islam. Ils essaie donc de te faire voir leur lecture à eux puisse tu es en qq sorte sur le bon chemin mais en faisant des zigzags... Donc plus simple de te ramener à la ' raison'.

Je sais pas si c'est clair ce que je dit lol

Après je suppose mais j'en sais rien. C'est la première explication qui me vient.
12 janvier 2022 10:57
Non ce n'était pas particulièrement en relation avec le premier post sur le soufisme, mais c'est tous les jours que je vois dans les échanges un manque d'acceptation de l'Autre dans toute sa différence, dans le chemin qui lui est propre. je ne parle là que des relations entre nous les musulmans. Smiling Smiley

Dans ta réponse que je trouve intéressante, je fais aussi le distinguo entre la pratique de la foi et le comportement... certaines personnes qui ne sont pas musulmanes ont des comportements très inspirant et tellement juste....




Citation
Nawman a écrit:
Salam

Tu dis ça en réaction à ton autre post ?

Peut être pck ils se disent que l'autre ( non musulman) ben lui il a choisit 'l'égarement' total donc qu'il est en quelque sorte 'fichu' tandis que le co-religionnaire qui choisit un autre courant ou pensée que celle qu'ils ont choisit l'est moins est à ' mal compris ' plutôt que rejeté l'islam. Ils essaie donc de te faire voir leur lecture à eux puisse tu es en qq sorte sur le bon chemin mais en faisant des zigzags... Donc plus simple de te ramener à la ' raison'.

Je sais pas si c'est clair ce que je dit lol

Après je suppose mais j'en sais rien. C'est la première explication qui me vient.
12 janvier 2022 13:40
Pour alimenter la reflexion ...
La tolerance dans Islam sur le site de Yusuf Cat Stevens

Le Coran donne cinq directives aux musulmans pour développer notre tolérance et notre compréhension envers les autres religions.

La dignité de chacun doit être respectée, quelle que soit sa religion, sa race, son origine ethnique, son genre ou son statut social (réf. : Le Coran, 17 : 70). Puisque nous sommes tous créés par Dieu Tout-Puissant, Créateur de toutes choses, nous devons faire preuve de respect et de bienveillance envers les autres et agir avec honneur.

L’Islam nous enseigne que c’est la volonté de Dieu si l’humain qu’Il a créé croit en différentes religions, ou en aucune religion, l’athéisme lui-même étant considéré comme une religion ou un système de croyance (réf. : Le Coran, 10 : 99). Mais Dieu Tout-Puissant est mécontent lorsque certains humains choisissent de ne croire en rien. (réf. Le Coran, 39 : 7)

D’après le Coran, la liberté de religion est très clairement un droit conféré par Dieu. (réf. Le Coran, 2 : 256)

Le sort de l’humanité toute entière repose entre les mains de Dieu, le Tout-Puissant, son Créateur, vers qui nous retournerons tous. (réf. Le Coran, 22 : 68-69 et 42 : 15)
Dieu aime la justice et ceux qui tentent de l’appliquer, en particulier envers ceux qui sont différents de quelque manière que ce soit, y compris concernant les croyances religieuses. (Réf. Le Coran, 5 : 8 et 60 : 8)
Y
12 janvier 2022 14:00
Tous simplement parce que beaucoup d'idées qui sortent totalement du cadre islamique essaient de se justifier par la porte de la tolérance. On vit dans une époque où des gens se réclament publiquement d'être homosexuel et en accord avec la foi islamique en toute sérénité, des gens qui viennent dire qu'ils sont "musulman laïc", d'autres qui vous expliquent tranquillement qu'ils rejettent la Sunnah du prophète sws et qu'ils n'acceptent que le Qur'an comme source. Voilà dans quelle époque nous vivons, celle où on accuse le vrai d'être faux et où l'on prend le faux pour vrai.

Les gens ne porte plus aucun intérêt à la vérité telle qu'elle a été definie par Dieu et cherche à justifier leurs penchants et leurs vices en se cachant misérablement derrière la porte de la "divergence", divergence qui n'existe bien évidemment que dans leurs esprits malades.
Par ailleurs les ennemis de l'Islam cherche à y importer des idées hérétiques afin de détourner les musulmans de la bonne voie en usant justement de la tolérance qui est bien une valeur islamique mais qui dispose également de limites bien connues.

Voilà pourquoi les musulmans qui sont attachés à leur religion sont méfiant dès qu'on leur parle de tolérance. Ce mot est souvent usé comme un cache misère par les hypocrites et les égarés.
12 janvier 2022 14:18
Salam,

d'un point de vue psychologique, il faut tenir compte du phénomène de projection. C'est-à-dire que quand on critique, juge ou reproche quelque chose à quelqu'un, on ne fait en réalité que projeter sur cette personne notre propre ombre; toutes les pulsions, sentiments, désirs, émotions que nous avons refoulées parce qu'elles sont moralement inacceptables (par exemple une personne qui sera outrée par le comportement débridée d'une autre porte en elle l'envie de de faire pareil et refuse cette envie). En fait, en rejetant l'autre, on le juge, parce qu'on se rejette et se juge soi-même.

C'est assez bien expliqué dans cette vidéo je trouve.


Le lien qu'on peut faire avec l'islam tel qu'on le comprend et le vit aujourd'hui, c'est qu'on en a fait une religion simpliste, du jugement, de la dichotomie du bien et du mal, de surcroit, on prétend être les meilleurs du monde, puisque Dieu nous a choisis (soit disant Il guide qui Il veut et égare qui Il veut, en d'autres termes, nous sommes les élus) et que l'Islam est la seule religion agrée par Dieu... En plus de tout ça, on a simplifier la religion au point qu'il nous manque un axe essentiel qui nous permet de nous purifier (de l'ego) et de nous élever (non-dualité / Tawhîd), de nous développer intérieurement...

Pour en revenir au jugement:
- c'est l'ego qui juge, toujours. Quand on juge ou rejette l'autre, l'ego nous dit: regarde ce qu'il fait, moi je n'aurais jamais fait ça, en d'autres termes: je suis meilleur que lui.

- au niveau de l'éducation, lorsque l'on grandit dans une culture qui donne une trop grande place au bon comportement, cela signifie aussi qu'elle jette l'opprobre, le jugement, la honte donc, sur celui qui se comporte mal, et ce dès le plus jeune âge. C'est la raison pour laquelle la part d'ombre des musulmans est probablement plus grande et reniée que chez d'autres (encore que ça reste à prouver), et donc la projection plus forte, voire parfois violente.


Voilà, c'est ma petite analyse Grinning smiley
12 janvier 2022 14:24
Qui regarde à l'extérieurs s'endort, qui regarde à l'intérieur se réveille
In love
12 janvier 2022 14:34
Oui, voilà...

C'est pour ça que je pense que quand le Coran parle kufr, il parle avant tout de ce qui se passe en nous, parce que c'est ce qui nous éloigne le plus de Lui... le kufr, c'est le déni d'une partie de soi, qui fait de nous des êtres inconscients de notre complétude et de notre unicité, et donc incapables de réaliser le TawhÎd en soi (ce que Jung appelait l'individuation).
Citation
amlegh a écrit:
Qui regarde à l'extérieurs s'endort, qui regarde à l'intérieur se réveille
In love
12 janvier 2022 14:57
Je trouve ton analyse et celle de Simon Lucas supertinente. Elle met en lumière les éléments à l'œuvre quand on ne voit que le négatif ou les parts d'ombres chez les autres.
Merci pour le partage.

Elle en dit bcp sur le sujet dont il est question. très juste.

C'est toujours le verre à moitié vide ou le verre à moitié plein sur lequel on focus.

J'ai la chance d'avoir eu des personnes engagées dans une pratique religieuse authentique et bienveillante. j'ai la chance de voir tout au long de ma vie des actes d'adoration qui en disent long sur le degré de piété. Je vois aussi que la grande majorité des pratiquants musulmans sont dans un respect profond de leur religion.

c'est difficile d'être transparent...il faut avoir le courage d'éclairer notre part d'ombre.
thumbs up
J
12 janvier 2022 15:01
Aleykum Salam Amlegh,

Lol J'en pense plein de choses Grinning smiley

L'un des plus beaux cadeaux qu'Allah m'a fait c'est d'avoir grandi avec des parents à l'ancienne et aussi entourée de "gwers", des ''bouffeurs de cochons" comme certains disent. Eux au moins ont été hyper bienveillants et tolérants.

Perso, je cherche plus à comprendre. Retour aux sources c'est moins toxique Clap

Cette chanson est fabuleuse . 2 lectures possibles on jette ce qui ne sert à rien
J'aime bien Grinning smiley


Citation
amlegh a écrit:
Assalamou alaikoum,

Je voulais partager avec vous, ce matin, un pensée qui me travaille depuis plusieurs années.

En effet, pourquoi, sommes nous (nous les musulmans) si durs entre nous et si peu amen a accepter l'autre dans sa différence ? Différentes attitudes ou des personnes sont jugées et parfois même caillassées sur la toile car elles ne pratiquent pas comme ceci ou comme cela.
ou bien même explorent des cheminements intellectuels qui leurs sont propres.

Notre chemin d'évolution ne devrait-il pas inclure de la bienveillance et de la tolérance ?
Précisément, parce que nous ne sommes pas tous au même niveau d'apprentissage, de pratique, de conscience, de foi, de compréhension.


Qu'en pensez vous ?

 
ICEBERG 0
12 janvier 2022 15:14
Merci 😊


Personnellement, je vois le degré de piété des gens non à leurs adorations, mais à leurs comportement envers les autres (et eux-mêmes, ça va ensemble), et à la lumière qui se lit sur leur visage. Ils ne sont d'ailleurs pas toujours musulmans, on va pas se mentir... mais pour moi, ce n'est pas la religion qui fait la connexion à Dieu.
Citation
amlegh a écrit:
Je trouve ton analyse et celle de Simon Lucas supertinente. Elle met en lumière les éléments à l'œuvre quand on ne voit que le négatif ou les parts d'ombres chez les autres.
Merci pour le partage.

Elle en dit bcp sur le sujet dont il est question. très juste.

C'est toujours le verre à moitié vide ou le verre à moitié plein sur lequel on focus.

J'ai la chance d'avoir eu des personnes engagées dans une pratique religieuse authentique et bienveillante. j'ai la chance de voir tout au long de ma vie des actes d'adoration qui en disent long sur le degré de piété. Je vois aussi que la grande majorité des pratiquants musulmans sont dans un respect profond de leur religion.

c'est difficile d'être transparent...il faut avoir le courage d'éclairer notre part d'ombre.
thumbs up
12 janvier 2022 20:53
Walikom selem

Parce qu’on n’a parfois pas besoin de connaitre la vie de l’autre pour dire si tel ou tel acte est blamable.

Tt simplement.

Concernant la manière de dire les choses, clairement y’a des lacunes.
« L’avenir est un présent que nous fait le passé » #LiveYourLife ☀️
 
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook