Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Rapport aux femmes des enfants battus...
Auboutdemesreves [ MP ]
9 février 2020 23:54
Bonjour,

Je me livre à vous car j’arrive au point d’être au bout de ma vie, suicide... etc, s’il vous plaît parlez moi de tout mais pas de religion.

J’ai vécu une enfance, adolescence et début de vie de jeune homme très malheureuses, enfant battu par une mère qui ne m’a montré aucun signe d’affection, elle ne m’a jamais appelé mon fils et quand elle parle de moi c’est jamais en « mon fils » aussi ne se réfère à moi que par mon prénom.

J’ai vécu pire qu’un orphelin, lui au moins il peut fantasmé une mère bienveillante et douce qui AURAIT pu tant faire pour lui SI elle était là, pas moi.

Quand je parle de maltraitance enfantine, il s’agit des coups qui laissent des traces pendant plusieurs jours sur des endroits bien visibles, accompagnés d’insultes en dessous de la ceinture et souvent devant les membres proches et éloignés de la famille ainsi que, très souvent, les voisins et leurs enfants, mes ami(e)s de « l’époque » quand on était au Maghreb et ceux d’ici après le regroupement familial à l’âge de mes 17 ans.

Elle a des caractères d’une personne toxique et narcissique avec le syndrome du nombrilisme rapportant tout à elle, du genre si il m’arrive un malheur c’est parce que je ne l’ai pas écouté ou que j’ai mal répondu et que Allah m’a puni pour l’avoir mis en colère, le genre de personne qui ne se remet jamais en question.

Ma grand-mère maternelle est une noire maghrébine, seule réelle figure maternelle que j’ai eu, mais depuis sa mort il y’a 10 ans, c’est le désert total, mon grand père maternel est un blanc maghrébin, ma mère une métisse, mon père est un blanc maghrébin typé turc et mes deux grands parents paternel sont blancs.

Nous sommes deux frères, je suis typé comme mon père et mon petit frère de 2,5 ans est typé comme ma mère, un métisse lui aussi.

Avec la maturité et l’âge j’ai dû me résigné et admettre que ma mère et mon frère se sont ligués, comme pour créé société à part.
L’appelant mon fils tout le temps et devant moi, Me faisant passé pour un fragile et un bizarre quand je réclamais la même chose, m’obligeant à prendre sur moi quand il m’embêtait petit pour qu’à l’adolescence ça devient des coups, de tout genre, allant jusqu’aux coups de couteaux à l’âge adulte.
Elle m’a toujours obligé à prendre sur moi, MAIS SURTOUT À RENONCER À MON DÛ, me faire justice et rendre coup pour coup.

Mon petit frère que j’ai toujours aimé et protégé des autres enfants, que c’est lui qui cherchait et embêtait en premier, que je n’ai jamais vu comme autre que mon sang, jusqu’aux premiers coups de couteaux, a été élevé dans la toute puissance de l’enfant roi à qui on doit tout faire.

À ceci s’ajoute le faite qu’elle me violentait de coups et insultes, en dessous de la ceinture se référant à l’infidélité et l’homosexualité, pour se venger de moi pour toutes les fois quand, son mari d’abord avant qu’il devient mon père, allait voir ailleurs quand ils étaient en séparation, situation périodique, au moins 6 mois par an, jusqu’à leur divorce à mes mes 20 ans, d’ailleurs elle se permettait de me frapper jusqu’un jour je la tienne et l’immobilise, j’avais plus de 21 ans.
Elle a épargné cette situation à mon petit frère, je suis le seul à y avoir eu droit, lui souvent il regardait et rigolait pendant et après.

Aujourd’hui je me sens affaibli, élevé pour être un lâche, renoncé à mon dû dans la vie, ne pas se battre pour moi même, ce qui m’amène au plus dure de ma situation.

Souvent je me sens castré par ma mère, des fois je fais des rêves avec un pé**s coupé, du mal à exprimer mes sentiments en amour et en amitié, a chaque fois que je m’apprête à aborder une fille dans la rue, à moins de 10 mètres d’elle, mon cœur bat à plus de 160 battements par minute, j’ai peur, la même peur que quand je savais que ma mère allait me violenté physiquement, j’ai le vertige, je stresse, je l’ai carrément mesuré avec ma Apple Watch, pour l’exemple il me faut courir 3 km a plus de 10km/h de vitesse pour atteindre cette fréquence cardiaque avec la même montre.

Pourtant je suis un jeune homme physiquement séduisant avec un beau visage et très stylé, je plaît et je le vois dans les yeux et les sourires de toutes les femmes de toutes origines qui me font des avances pour que je fasse le premier pas.
Je n’arrive pas à vivre ma vie d’homme tout simplement, pourtant je ne manque de rien physiquement.

Quand je m’embrouille avec ma « mère » pour la maltraitance enfantine, elle me répond que c’est comme ça, les gens frappent leurs enfants, que moi aussi je n’ai qu’à frapper les miens quand j’en aurais, que le paradis se trouve sous ses pieds et que malgré toute mes plaintes je devait encore me prosterné devant elle et implorer SON pardon.

Après 12 ans d’éducation religieuse et coranique dans l’école publique au Maghreb, je ne veux pas précisé mon pays d’origine, je vomi ce paradis qui se trouve sous ses pieds et je ne suis pas très loins de vomir l’islam aussi malgré que c’est une belle religion.

Je suis désolé pour les gros pavés.
Redkaren [ MP ]
10 février 2020 00:03
Ne t'inquiète pas, tu dois rester fort et combattre cette situation!!!
Un accompagnement psychiatrique est très important!
Mais plus importante encore est l'indépendance financière! Tu ne dois en aucun cas être dépendant de ces personnes, en fait tu dois couper les ponts avec ces deux ordures!
Pense d'abord à briller, tu dois tout faire pour briller avec ton succès!
Et après il faut que tu te venges, que tu fasses voir à cette femme les jours les plus noirs de sa vie; à la faire regretter le jour où elle a levé la main sur toi !
Citation
Auboutdemesreves a écrit:
Bonjour,

Je me livre à vous car j’arrive au point d’être au bout de ma vie, suicide... etc, s’il vous plaît parlez moi de tout mais pas de religion.

J’ai vécu une enfance, adolescence et début de vie de jeune homme très malheureuses, enfant battu par une mère qui ne m’a montré aucun signe d’affection, elle ne m’a jamais appelé mon fils et quand elle parle de moi c’est jamais en « mon fils » aussi ne se réfère à moi que par mon prénom.

J’ai vécu pire qu’un orphelin, lui au moins il peut fantasmé une mère bienveillante et douce qui AURAIT pu tant faire pour lui SI elle était là, pas moi.

Quand je parle de maltraitance enfantine, il s’agit des coups qui laissent des traces pendant plusieurs jours sur des endroits bien visibles, accompagnés d’insultes en dessous de la ceinture et souvent devant les membres proches et éloignés de la famille ainsi que, très souvent, les voisins et leurs enfants, mes ami(e)s de « l’époque » quand on était au Maghreb et ceux d’ici après le regroupement familial à l’âge de mes 17 ans.

Elle a des caractères d’une personne toxique et narcissique avec le syndrome du nombrilisme rapportant tout à elle, du genre si il m’arrive un malheur c’est parce que je ne l’ai pas écouté ou que j’ai mal répondu et que Allah m’a puni pour l’avoir mis en colère, le genre de personne qui ne se remet jamais en question.

Ma grand-mère maternelle est une noire maghrébine, seule réelle figure maternelle que j’ai eu, mais depuis sa mort il y’a 10 ans, c’est le désert total, mon grand père maternel est un blanc maghrébin, ma mère une métisse, mon père est un blanc maghrébin typé turc et mes deux grands parents paternel sont blancs.

Nous sommes deux frères, je suis typé comme mon père et mon petit frère de 2,5 ans est typé comme ma mère, un métisse lui aussi.

Avec la maturité et l’âge j’ai dû me résigné et admettre que ma mère et mon frère se sont ligués, comme pour créé société à part.
L’appelant mon fils tout le temps et devant moi, Me faisant passé pour un fragile et un bizarre quand je réclamais la même chose, m’obligeant à prendre sur moi quand il m’embêtait petit pour qu’à l’adolescence ça devient des coups, de tout genre, allant jusqu’aux coups de couteaux à l’âge adulte.
Elle m’a toujours obligé à prendre sur moi, MAIS SURTOUT À RENONCER À MON DÛ, me faire justice et rendre coup pour coup.

Mon petit frère que j’ai toujours aimé et protégé des autres enfants, que c’est lui qui cherchait et embêtait en premier, que je n’ai jamais vu comme autre que mon sang, jusqu’aux premiers coups de couteaux, a été élevé dans la toute puissance de l’enfant roi à qui on doit tout faire.

À ceci s’ajoute le faite qu’elle me violentait de coups et insultes, en dessous de la ceinture se référant à l’infidélité et l’homosexualité, pour se venger de moi pour toutes les fois quand, son mari d’abord avant qu’il devient mon père, allait voir ailleurs quand ils étaient en séparation, situation périodique, au moins 6 mois par an, jusqu’à leur divorce à mes mes 20 ans, d’ailleurs elle se permettait de me frapper jusqu’un jour je la tienne et l’immobilise, j’avais plus de 21 ans.
Elle a épargné cette situation à mon petit frère, je suis le seul à y avoir eu droit, lui souvent il regardait et rigolait pendant et après.

Aujourd’hui je me sens affaibli, élevé pour être un lâche, renoncé à mon dû dans la vie, ne pas se battre pour moi même, ce qui m’amène au plus dure de ma situation.

Souvent je me sens castré par ma mère, des fois je fais des rêves avec un pé**s coupé, du mal à exprimer mes sentiments en amour et en amitié, a chaque fois que je m’apprête à aborder une fille dans la rue, à moins de 10 mètres d’elle, mon cœur bat à plus de 160 battements par minute, j’ai peur, la même peur que quand je savais que ma mère allait me violenté physiquement, j’ai le vertige, je stresse, je l’ai carrément mesuré avec ma Apple Watch, pour l’exemple il me faut courir 3 km a plus de 10km/h de vitesse pour atteindre cette fréquence cardiaque avec la même montre.

Pourtant je suis un jeune homme physiquement séduisant avec un beau visage et très stylé, je plaît et je le vois dans les yeux et les sourires de toutes les femmes de toutes origines qui me font des avances pour que je fasse le premier pas.
Je n’arrive pas à vivre ma vie d’homme tout simplement, pourtant je ne manque de rien physiquement.

Quand je m’embrouille avec ma « mère » pour la maltraitance enfantine, elle me répond que c’est comme ça, les gens frappent leurs enfants, que moi aussi je n’ai qu’à frapper les miens quand j’en aurais, que le paradis se trouve sous ses pieds et que malgré toute mes plaintes je devait encore me prosterné devant elle et implorer SON pardon.

Après 12 ans d’éducation religieuse et coranique dans l’école publique au Maghreb, je ne veux pas précisé mon pays d’origine, je vomi ce paradis qui se trouve sous ses pieds et je ne suis pas très loins de vomir l’islam aussi malgré que c’est une belle religion.

Je suis désolé pour les gros pavés.
Khadouj76 [ MP ]
10 février 2020 00:12
Fais toi suivre par un psy
HSpecter [ MP ]
10 février 2020 00:14
"le paradis se trouve sous ses pieds" est un terme que certaines usent et abusent et n'est applicable que dans le cas d'une pieuse(ce qui ne semble pas être le) et ne peut pas être pris au sens propre c'est beaucoup plus complexe que le simple fait qu'elles existent.

Ce qu'elle t'a fait subir (sous couvert d'islam) pour montrer sa dominance n'est que de la manipulation psychologique propre à la nature de la femme, car étant un bonhomme, elle sait qu'elle aurait fait la une des faits divers et veut te faire payer ces problèmes passés.

Ce que je vais recommender va être brutal mais nécessaire pour te reconstruire:

-Ignore la, il n'y a rien de pire que tu puisses faire à une femme qui aboie, elle t'approche montre lui assez pour lui rappeler qui est le patron car sa misère n'a pas à être la tienne.

-Progressivement prépare ta sortie pour devenir indépendant et couper les ponts pendant quelques années car tu as besoin de ton temps de cerveau.

-Tu vas devoir canaliser cette rage en pratiquant des arts martiaux

Avec ce que tu as vécut, tu connais la nature de la femme dans toute sa toxicité et n'attend rien de moins de la part de celles qui se baladent dans cette jungle urbaine.

L'islam t'a permis de survivre et de croire en ton créateur mais ne sera pas la source de tes problèmes mais ton guide à condition que tu mettes de l'intelligence et non de la rancoeur.

Welcome
Citation
Auboutdemesreves a écrit:
Bonjour,

Je me livre à vous car j’arrive au point d’être au bout de ma vie, suicide... etc, s’il vous plaît parlez moi de tout mais pas de religion.

J’ai vécu une enfance, adolescence et début de vie de jeune homme très malheureuses, enfant battu par une mère qui ne m’a montré aucun signe d’affection, elle ne m’a jamais appelé mon fils et quand elle parle de moi c’est jamais en « mon fils » aussi ne se réfère à moi que par mon prénom.

J’ai vécu pire qu’un orphelin, lui au moins il peut fantasmé une mère bienveillante et douce qui AURAIT pu tant faire pour lui SI elle était là, pas moi.

Quand je parle de maltraitance enfantine, il s’agit des coups qui laissent des traces pendant plusieurs jours sur des endroits bien visibles, accompagnés d’insultes en dessous de la ceinture et souvent devant les membres proches et éloignés de la famille ainsi que, très souvent, les voisins et leurs enfants, mes ami(e)s de « l’époque » quand on était au Maghreb et ceux d’ici après le regroupement familial à l’âge de mes 17 ans.

Elle a des caractères d’une personne toxique et narcissique avec le syndrome du nombrilisme rapportant tout à elle, du genre si il m’arrive un malheur c’est parce que je ne l’ai pas écouté ou que j’ai mal répondu et que Allah m’a puni pour l’avoir mis en colère, le genre de personne qui ne se remet jamais en question.

Ma grand-mère maternelle est une noire maghrébine, seule réelle figure maternelle que j’ai eu, mais depuis sa mort il y’a 10 ans, c’est le désert total, mon grand père maternel est un blanc maghrébin, ma mère une métisse, mon père est un blanc maghrébin typé turc et mes deux grands parents paternel sont blancs.

Nous sommes deux frères, je suis typé comme mon père et mon petit frère de 2,5 ans est typé comme ma mère, un métisse lui aussi.

Avec la maturité et l’âge j’ai dû me résigné et admettre que ma mère et mon frère se sont ligués, comme pour créé société à part.
L’appelant mon fils tout le temps et devant moi, Me faisant passé pour un fragile et un bizarre quand je réclamais la même chose, m’obligeant à prendre sur moi quand il m’embêtait petit pour qu’à l’adolescence ça devient des coups, de tout genre, allant jusqu’aux coups de couteaux à l’âge adulte.
Elle m’a toujours obligé à prendre sur moi, MAIS SURTOUT À RENONCER À MON DÛ, me faire justice et rendre coup pour coup.

Mon petit frère que j’ai toujours aimé et protégé des autres enfants, que c’est lui qui cherchait et embêtait en premier, que je n’ai jamais vu comme autre que mon sang, jusqu’aux premiers coups de couteaux, a été élevé dans la toute puissance de l’enfant roi à qui on doit tout faire.

À ceci s’ajoute le faite qu’elle me violentait de coups et insultes, en dessous de la ceinture se référant à l’infidélité et l’homosexualité, pour se venger de moi pour toutes les fois quand, son mari d’abord avant qu’il devient mon père, allait voir ailleurs quand ils étaient en séparation, situation périodique, au moins 6 mois par an, jusqu’à leur divorce à mes mes 20 ans, d’ailleurs elle se permettait de me frapper jusqu’un jour je la tienne et l’immobilise, j’avais plus de 21 ans.
Elle a épargné cette situation à mon petit frère, je suis le seul à y avoir eu droit, lui souvent il regardait et rigolait pendant et après.

Aujourd’hui je me sens affaibli, élevé pour être un lâche, renoncé à mon dû dans la vie, ne pas se battre pour moi même, ce qui m’amène au plus dure de ma situation.

Souvent je me sens castré par ma mère, des fois je fais des rêves avec un pé**s coupé, du mal à exprimer mes sentiments en amour et en amitié, a chaque fois que je m’apprête à aborder une fille dans la rue, à moins de 10 mètres d’elle, mon cœur bat à plus de 160 battements par minute, j’ai peur, la même peur que quand je savais que ma mère allait me violenté physiquement, j’ai le vertige, je stresse, je l’ai carrément mesuré avec ma Apple Watch, pour l’exemple il me faut courir 3 km a plus de 10km/h de vitesse pour atteindre cette fréquence cardiaque avec la même montre.

Pourtant je suis un jeune homme physiquement séduisant avec un beau visage et très stylé, je plaît et je le vois dans les yeux et les sourires de toutes les femmes de toutes origines qui me font des avances pour que je fasse le premier pas.
Je n’arrive pas à vivre ma vie d’homme tout simplement, pourtant je ne manque de rien physiquement.

Quand je m’embrouille avec ma « mère » pour la maltraitance enfantine, elle me répond que c’est comme ça, les gens frappent leurs enfants, que moi aussi je n’ai qu’à frapper les miens quand j’en aurais, que le paradis se trouve sous ses pieds et que malgré toute mes plaintes je devait encore me prosterné devant elle et implorer SON pardon.

Après 12 ans d’éducation religieuse et coranique dans l’école publique au Maghreb, je ne veux pas précisé mon pays d’origine, je vomi ce paradis qui se trouve sous ses pieds et je ne suis pas très loins de vomir l’islam aussi malgré que c’est une belle religion.

Je suis désolé pour les gros pavés.
Hrf [ MP ]
10 février 2020 00:17
Salam,

Tu y vas fort. Faut pas qu'il lui face regretter Dieu est Grand.
Faut qu'il s'occupe de lui surtout de son bien être physique et mental.
Citation
Redkaren a écrit:
Ne t'inquiète pas, tu dois rester fort et combattre cette situation!!!
Un accompagnement psychiatrique est très important!
Mais plus importante encore est l'indépendance financière! Tu ne dois en aucun cas être dépendant de ces personnes, en fait tu dois couper les ponts avec ces deux ordures!
Pense d'abord à briller, tu dois tout faire pour briller avec ton succès!
Et après il faut que tu te venges, que tu fasses voir à cette femme les jours les plus noirs de sa vie; à la faire regretter le jour où elle a levé la main sur toi !
Citruss [ MP ]
10 février 2020 00:17
Salam

Dieu, c'est le Bien. Le Diable, c'est le Mal.

La religion, elle est faite pour les hommes, par les hommes ...

Il y a l'islam des hommes et il y a l'islam de Dieu.

On t'a enseigné un islam, celui des hommes. Et ils interprètent l'islam à leur façon.

On a tous notre façon d'interpréter l'islam. Ta mère pense avoir tous les droits, au nom de Dieu ... Tu te doutes bien que ça ne peut pas être la voie du Bien ...

Je le répète, Dieu, c'est la voie du Bien. A toi de trouver ton chemin vers ce Bien, vers ce Dieu, notre Créateur à tous.

N'écoute pas ceux qui utilisent l'islam pour faire le mal.

Ne t'éloigne surtout pas de Dieu parce que certains humains t'ont dit ou montré que l'islam, c'était de la souffrance.

L'islam, de Dieu, c'est la liberté, le bien être, la paix, la joie, l'amour ... Tout le monde ne trouve pas Dieu. Trouve-le, toi.

Moi je l'ai trouvé grâce à la prière, la méditation, d'autres utilisent le dhikr. Fais comme tu peux.

N'associe juste pas ce que tu estimes mauvais à l'islam.

Lis et relis le Coran afin de comprendre ce qu'est le Bien selon Dieu. Et trouve la voie de ce Bien.

Tu dois te construire toi-même, selon ta propre compréhension, au niveau de la foi. Ce n'est pas ta mère qui va te transmettre la foi ou un imam ou je ne sais qui d'autres. Ce sera Dieu. Et pour ça, c'est Lui qu'il faut chercher et trouver.

Perso, je t'avouerais que je suis une ancienne athée occidentale, je suis passée par la Bible, puis le Coran, puis mon expérience de vie, je me suis intéressée à l'histoire des religions, des prophètes, j'essaye de me mettre à la place des peuples d'autrefois quand ils avaient le prophète en face d'eux et qu'ils devaient comprendre avec leur façon de vivre de l'époque comment mieux être. Et quand je parle de prophète, je ne parle pas que de Mohamed, mais les prophètes antérieurs.

En ce moment je m'intéresse même aux religions asiatiques, qu'on connaît mal, mais qui nous apprennent aussi à voir l'islam (soumission à Dieu) d'un autre point de vue.

Bref, beaucoup ici critiquent le fait que je me disperse. Mais c'est cette dispersion qui me permet de me diriger vers le Bien, vers Dieu. Beaucoup se disent religieux ici et quand ils parlent, ils n'ont que de la haine ou de l'orgueil ou je ne sais quel autre sentiment qui ne nous donne pas envie de les suivre.

J'ai toujours fait en sorte de suivre Dieu. A ma façon. Certes. Mais cette façon me place sur le chemin de la Bienveillance, de toutes les manières.

La prière aide au recueillement, à la paix, la sérénité.

Le ramadan idem.

Faire le bien autour de soi, par la zakat ou autre permet de s'ouvrir au bien, et donc à Dieu.

Dirige toi vers le bien. Avec ce qu'on t'apprend en islam ou selon ton propre cheminement. Et délaisse autant que faire se peut tout ce qui te cause du mal.

On ne doit pas s'encombrer de la souffrance dans cette vie. Tu es ici bas pour te rapprocher de Dieu, et donc du Bien. Délaisse le mauvais. Même si c'est ta mère. Le paradis ne se trouve pas sous les pieds de toutes les mamans, seulement des mamans musulmanes, soumises à Dieu donc et qui oeuvrent pour le BIEN. T'a-t-elle fait du bien dans sa vie ? Donc le paradis n'est pas sous ses pieds ... Cherche le paradis ailleurs.
Auboutdemesreves [ MP ]
10 février 2020 00:21
Merci pour ton message très sympa, j’ai écris mon pavé les larmes aux yeux.
J’avais peur d’être non ou mal compris, voir jugé, mais vous me faites un bien fou en vous lisant, je me sens moins seul dans ma situation.
Je suis indépendant financièrement mais je cour toujours derrière son attention et son affection, choses que je n’aurai malheureusement jamais, je pense que je devrais la considéré comme décidé et coupé les ponts.
Citation
Redkaren a écrit:
Ne t'inquiète pas, tu dois rester fort et combattre cette situation!!!
Un accompagnement psychiatrique est très important!
Mais plus importante encore est l'indépendance financière! Tu ne dois en aucun cas être dépendant de ces personnes, en fait tu dois couper les ponts avec ces deux ordures!
Pense d'abord à briller, tu dois tout faire pour briller avec ton succès!
Et après il faut que tu te venges, que tu fasses voir à cette femme les jours les plus noirs de sa vie; à la faire regretter le jour où elle a levé la main sur toi !
Auboutdemesreves [ MP ]
10 février 2020 00:23
C’est déjà fais, par un psychiatre aussi mais il a considéré que je n’avais pas de besoin en traitement mais plutôt en psychologie, voir juste des livres de psychologie.
Citation
Khadouj76 a écrit:
Fais toi suivre par un psy
Frèrdogan [ MP ]
10 février 2020 00:26
Salam,

Ta maman a des lacunes et fait des erreurs. Il ne faut pas associer l’Islam à son mauvais comportement. L'Islam est innocent des travers des Musulmans. Et heureusement.

Tu es jeune et tu as toute la vie devant toi. Dans des cas comme le tien vaut mieux se construire une carapasse pour se protéger soi même d’abord, en commençant par ne pas chercher la reconnaissance ou les compliments envers ta maman. Forges toi seul car tu en es capable.

C’est peut-être plus dur mais tu n’as pas le choix. Tu verras qu’en réussissant à obtenir ailleurs ce que tu appelles « ton dû » tu seras plus apaisé et tu auras un autre regard sur la situation, plus de recul.

Une maman ne peut pas détester son enfant, elle est juste maladroite et ne sait pas exprimer ses émotions. Un jour elle ne sera plus là...

Tu as fait des études ? Tu travailles ? Avances dans ta vie, le meilleur est à venir et sois un battant c’est comme ça qu’on y arrive.

Qui t’a payé ton applewatch ? ^^
Redkaren [ MP ]
10 février 2020 00:29
Salut, non je pense que tant qu'il ne la met pas dans une position inférieure, il n' y aura pas de paix dans sa vie. Elle aura toujours cette image de puissance.
Et je trouve injuste qu'elle ne paie pas pour ses actions.Sad Smiley
Citation
Hrf a écrit:
Salam,

Tu y vas fort. Faut pas qu'il lui face regretter Dieu est Grand.
Faut qu'il s'occupe de lui surtout de son bien être physique et mental.
Frèrdogan [ MP ]
10 février 2020 00:31
J’en connais un qui va avoir des problèmes. Grinning smiley
Hrf [ MP ]
10 février 2020 00:32
Dieu lui fera certainement payer. On ne combat pas le mal par le mal. Le mieu est qu'il s'éloigne d'elle et qu'il s'occupe de lui.
Citation
Redkaren a écrit:
Salut, non je pense que tant qu'il ne la met pas dans une position inférieure, il n' y aura pas de paix dans sa vie. Elle aura toujours cette image de puissance.
Et je trouve injuste qu'elle ne paie pas pour ses actions.Sad Smiley
Auboutdemesreves [ MP ]
10 février 2020 00:37
Je l’ai toujours cherché pour son affection, plus maintenant.
Je suis indépendant financièrement.
Je fais du judo et d’autres sports pieds poings.
Merci pour ton soutien et ta compréhension, concernant les femmes je n’ignore nullement leur hypergamie instinctive.
J’ai tendance à viser d’autres objectifs plus professionnels, en continuant d’aller vers elles en faisant la part des choses tout en essayant d’apporter un plus dans leur vie.
Citation
HSpecter a écrit:
"le paradis se trouve sous ses pieds" est un terme que certaines usent et abusent et n'est applicable que dans le cas d'une pieuse(ce qui ne semble pas être le) et ne peut pas être pris au sens propre c'est beaucoup plus complexe que le simple fait qu'elles existent.

Ce qu'elle t'a fait subir (sous couvert d'islam) pour montrer sa dominance n'est que de la manipulation psychologique propre à la nature de la femme, car étant un bonhomme, elle sait qu'elle aurait fait la une des faits divers et veut te faire payer ces problèmes passés.

Ce que je vais recommender va être brutal mais nécessaire pour te reconstruire:

-Ignore la, il n'y a rien de pire que tu puisses faire à une femme qui aboie, elle t'approche montre lui assez pour lui rappeler qui est le patron car sa misère n'a pas à être la tienne.

-Progressivement prépare ta sortie pour devenir indépendant et couper les ponts pendant quelques années car tu as besoin de ton temps de cerveau.

-Tu vas devoir canaliser cette rage en pratiquant des arts martiaux

Avec ce que tu as vécut, tu connais la nature de la femme dans toute sa toxicité et n'attend rien de moins de la part de celles qui se baladent dans cette jungle urbaine.

L'islam t'a permis de survivre et de croire en ton créateur mais ne sera pas la source de tes problèmes mais ton guide à condition que tu mettes de l'intelligence et non de la rancoeur.

Welcome
Redkaren [ MP ]
10 février 2020 00:39
Tout ce que j'espère, c'est qu'il aille mieux. Je comprends ce que tu veux dire. Seulement, la religion dans ce contexte a toujours été une arme contre lui, Dieu l'a toujours puni pour cette femme mais ne l'a jamais punie elle, Dieu est injuste ( c'est ce qu'il ressent probablement)
Donc, il ne peut pas se fier à Dieu, parce que cette femme a rendu Dieu un oppresseur à ses yeux.
Il lui faut donc un sentiment fort pour surmonter la pente.
Citation
Hrf a écrit:
Dieu lui fera certainement payer. On ne combat pas le mal par le mal. Le mieu est qu'il s'éloigne d'elle et qu'il s'occupe de lui.
Frèrdogan [ MP ]
10 février 2020 00:41
Salam,

Je ne sais pas si tu es Musulmane mais on ne fait pas payer ses parents en Islam.

Au pire, on s’en éloigne en restant respectueux.

Celui qui fait payer c’est Dieu.

Il n’a besoin ni d’un psychiatre ni de replonger à n’en plus finir dans son passé que va-t-il en tirer à part la dépression ?

Qu’il regarde vers l’avenir en s’imposant, en bravant ses peurs et ses angoisses en bataillant et écrasant tout ce qui se trouve devant lui, c’est ça être un homme c’est de pouvoir supporter la douleur et la souffrance en faisant avec et en avançant.

Il y’a bien sûr mieux mais il y’a toujours pire. Et s’il veut vraiment être un homme, un vrai, et bien si jamais il vit assez longtemps pour voir sa mère malade dépendante, qu’il n’oublie pas qu’il l’a été aussi étant bébé et qu’elle s’en était occupé, et de ce fait, il doit en faire de même, c’est aussi ça être un homme.

Salam.



Citation
Redkaren a écrit:
Salut, non je pense que tant qu'il ne la met pas dans une position inférieure, il n' y aura pas de paix dans sa vie. Elle aura toujours cette image de puissance.
Et je trouve injuste qu'elle ne paie pas pour ses actions.Sad Smiley
Auboutdemesreves [ MP ]
10 février 2020 00:44
Merci pour ton message, l’Islam est vraiment ternis des agissements des musulmans.
Qu’Allah nous guide.
Citation
Citruss a écrit:
Salam

Dieu, c'est le Bien. Le Diable, c'est le Mal.

La religion, elle est faite pour les hommes, par les hommes ...

Il y a l'islam des hommes et il y a l'islam de Dieu.

On t'a enseigné un islam, celui des hommes. Et ils interprètent l'islam à leur façon.

On a tous notre façon d'interpréter l'islam. Ta mère pense avoir tous les droits, au nom de Dieu ... Tu te doutes bien que ça ne peut pas être la voie du Bien ...

Je le répète, Dieu, c'est la voie du Bien. A toi de trouver ton chemin vers ce Bien, vers ce Dieu, notre Créateur à tous.

N'écoute pas ceux qui utilisent l'islam pour faire le mal.

Ne t'éloigne surtout pas de Dieu parce que certains humains t'ont dit ou montré que l'islam, c'était de la souffrance.

L'islam, de Dieu, c'est la liberté, le bien être, la paix, la joie, l'amour ... Tout le monde ne trouve pas Dieu. Trouve-le, toi.

Moi je l'ai trouvé grâce à la prière, la méditation, d'autres utilisent le dhikr. Fais comme tu peux.

N'associe juste pas ce que tu estimes mauvais à l'islam.

Lis et relis le Coran afin de comprendre ce qu'est le Bien selon Dieu. Et trouve la voie de ce Bien.

Tu dois te construire toi-même, selon ta propre compréhension, au niveau de la foi. Ce n'est pas ta mère qui va te transmettre la foi ou un imam ou je ne sais qui d'autres. Ce sera Dieu. Et pour ça, c'est Lui qu'il faut chercher et trouver.

Perso, je t'avouerais que je suis une ancienne athée occidentale, je suis passée par la Bible, puis le Coran, puis mon expérience de vie, je me suis intéressée à l'histoire des religions, des prophètes, j'essaye de me mettre à la place des peuples d'autrefois quand ils avaient le prophète en face d'eux et qu'ils devaient comprendre avec leur façon de vivre de l'époque comment mieux être. Et quand je parle de prophète, je ne parle pas que de Mohamed, mais les prophètes antérieurs.

En ce moment je m'intéresse même aux religions asiatiques, qu'on connaît mal, mais qui nous apprennent aussi à voir l'islam (soumission à Dieu) d'un autre point de vue.

Bref, beaucoup ici critiquent le fait que je me disperse. Mais c'est cette dispersion qui me permet de me diriger vers le Bien, vers Dieu. Beaucoup se disent religieux ici et quand ils parlent, ils n'ont que de la haine ou de l'orgueil ou je ne sais quel autre sentiment qui ne nous donne pas envie de les suivre.

J'ai toujours fait en sorte de suivre Dieu. A ma façon. Certes. Mais cette façon me place sur le chemin de la Bienveillance, de toutes les manières.

La prière aide au recueillement, à la paix, la sérénité.

Le ramadan idem.

Faire le bien autour de soi, par la zakat ou autre permet de s'ouvrir au bien, et donc à Dieu.

Dirige toi vers le bien. Avec ce qu'on t'apprend en islam ou selon ton propre cheminement. Et délaisse autant que faire se peut tout ce qui te cause du mal.

On ne doit pas s'encombrer de la souffrance dans cette vie. Tu es ici bas pour te rapprocher de Dieu, et donc du Bien. Délaisse le mauvais. Même si c'est ta mère. Le paradis ne se trouve pas sous les pieds de toutes les mamans, seulement des mamans musulmanes, soumises à Dieu donc et qui oeuvrent pour le BIEN. T'a-t-elle fait du bien dans sa vie ? Donc le paradis n'est pas sous ses pieds ... Cherche le paradis ailleurs.
Hrf [ MP ]
10 février 2020 00:48
Je ne sais pas si tu es musulmane et si tu mesure tes propos.
Il s'agit d'une épreuve, Dieu est Grand et il voit tout. Il suffit de l'invoquer.
Kheir insha'Allah
Citation
Redkaren a écrit:
Tout ce que j'espère, c'est qu'il aille mieux. Je comprends ce que tu veux dire. Seulement, la religion dans ce contexte a toujours été une arme contre lui, Dieu l'a toujours puni pour cette femme mais ne l'a jamais punie elle, Dieu est injuste ( c'est ce qu'il ressent probablement)
Donc, il ne peut pas se fier à Dieu, parce que cette femme a rendu Dieu un oppresseur à ses yeux.
Il lui faut donc un sentiment fort pour surmonter la pente.
Redkaren [ MP ]
10 février 2020 00:49
Salut, c'est exactement ce que j'ai dit, la mère utilise l'islam comme arme pour agir comme bon lui semble.
Ce n'est pas une histoire de religion , c'est une histoire de souffrance.
Cette femme n'a ramené cet enfant à la vie que pour être son punching-ball, elle aurait mieux fait de l'abandonner comme il l'a dit comme ça il aura au moins le fantasme d'une bonne mère aimante.
C'est de l'abus, de la torture et de la maltraîtance, cette femme ne peut pas s'en sortir comme ça, où est la justice ?
être mère est une responsabilité pas la possession d'un nouveau jouet ou d'un esclave.
Hélas! Ce genre de personnes existe, quelle lâche! se rabattre sur son enfant et se délecter de sa souffrance par pure vengeance indirecte sur son père.

Citation
Frèrdogan a écrit:
Salam,

Je ne sais pas si tu es Musulmane mais on ne fait pas payer ses parents en Islam.

Au pire, on s’en éloigne en restant respectueux.

Celui qui fait payer c’est Dieu.

Il n’a besoin ni d’un psychiatre ni de replonger à n’en plus finir dans son passé que va-t-il en tirer à part la dépression ?

Qu’il regarde vers l’avenir en s’imposant, en bravant ses peurs et ses angoisses en bataillant et écrasant tout ce qui se trouve devant lui, c’est ça être un homme c’est de pouvoir supporter la douleur et la souffrance en faisant avec et en avançant.

Il y’a bien sûr mieux mais il y’a toujours pire. Et s’il veut vraiment être un homme, un vrai, et bien si jamais il vit assez longtemps pour voir sa mère malade dépendante, qu’il n’oublie pas qu’il l’a été aussi étant bébé et qu’elle s’en était occupé, et de ce fait, il doit en faire de même, c’est aussi ça être un homme.

Salam.
Auboutdemesreves [ MP ]
10 février 2020 00:49
je ne l’ai pas précisé par manque de caractères restants, mais je lui ai expliqué que non, je ne batterai pas mes futur enfants.
Elle m’a dit chacun fait ce qu’il veut de ses enfants.
Définitivement consciente du mal qu’elle cause.
Allah a fait en sorte que même le oiseau ait un Rizq dans la vie, c’est de ce dû dont je parle, celui de vivre.
Ce n’était pas des tapes qu’on peut faire à un enfant pour une bêtise, mais bien des coups qu’on inflige à un adulte.
Je suis indépendant financièrement, diplômé bac +2 et bon salaire.
L’Apple watch était pour mon anniversaire avec l’argent de mon salaire.
Citation
Frèrdogan a écrit:
Salam,

Ta maman a des lacunes et fait des erreurs. Il ne faut pas associer l’Islam à son mauvais comportement. L'Islam est innocent des travers des Musulmans. Et heureusement.

Tu es jeune et tu as toute la vie devant toi. Dans des cas comme le tien vaut mieux se construire une carapasse pour se protéger soi même d’abord, en commençant par ne pas chercher la reconnaissance ou les compliments envers ta maman. Forges toi seul car tu en es capable.

C’est peut-être plus dur mais tu n’as pas le choix. Tu verras qu’en réussissant à obtenir ailleurs ce que tu appelles « ton dû » tu seras plus apaisé et tu auras un autre regard sur la situation, plus de recul.

Une maman ne peut pas détester son enfant, elle est juste maladroite et ne sait pas exprimer ses émotions. Un jour elle ne sera plus là...

Tu as fait des études ? Tu travailles ? Avances dans ta vie, le meilleur est à venir et sois un battant c’est comme ça qu’on y arrive.

Qui t’a payé ton applewatch ? ^^
Auboutdemesreves [ MP ]
10 février 2020 00:54
C’est tout à fait mon sentiment, surtout quand il s’agit du pouvoir presque divin et tout puissant que peut avoir une mère sur son enfant.
Ceci dit j’ai pris ma décision, plus jamais de terreurs ni peur, elle comprendra que son pouvoir sur moi est terminé dès qu’elle saura que je cesse dès ce soir de chercher son affection.
Citation
Redkaren a écrit:
Salut, non je pense que tant qu'il ne la met pas dans une position inférieure, il n' y aura pas de paix dans sa vie. Elle aura toujours cette image de puissance.
Et je trouve injuste qu'elle ne paie pas pour ses actions.Sad Smiley
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook